The supremacy of the Muggles ends here.
Voldemort a ouvert les portes de l'Enfer et contrôle le gouvernement anglais. Sa suprématie ne s'arrêtera pas là. Avec la source de la magie noire à ses côtés, il s'apprête à mettre la main sur tous les continents. Son objectif : soumettre les moldus et les traîtes à leur sang. L'aiderez vous dans ce combat ou rejoindrez-vous la coalition internationale ?
RéglementContexteBottinsLes groupesLes créatures jouablesScénarii et Postes vacantsInvités
A savoir
# Juin 97 : Dumbledore meurt par la main de Severus Rogue
# Eté 97 : Voldemort prend le contrôle du gouvernement
# Septembre 97 : La Coalition Internationale reprend du service et une nouvelle année scolaire démarre sous la domination des Carrow
# Décembre 97 : Voldemort redonne sa liberté avec Seytan et passe un pacte avec ce dernier
# Nous sommes en mai 1998
Contexte
C'est une terrible annonce qui secoue le monde des sorciers : Dumbledore est mort, assassiné par Severus Rogue. Le plus grand mage noir de tous les temps en profite pour mettre la main sur le ministère de la magie. Son objectif : purifier la race sorcière et faire des moldus ses esclaves. Mais son empire ne s'étant qu'aux frontières de la bonne vieille Angleterre. Le monde entier doit être nettoyé. Pour cela, Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom est en quête de la source même de la magie noire. Le Necronomicon, le livre des monstres et des morts, le mène devant les portes de l'enfer, qu'il laisse grandes ouvertes...
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Blackout
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Retrouvailles [Margaret MacGregor et Ethan Ferell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Âge : 23
Messages : 239
Date d'inscription : 25/12/2016
avatar
Retrouvailles
5 mai 1998

Le Chemin de Traverse était presque désert. Il n’y avait qu’une petite dizaine de passants, habillés de capes sombres pour la plupart, qui avançaient, tête baissée, pressés de finir leurs achats et de rentrer chez eux le plus vite possible. La plupart des boutiques affichaient porte close, rendant les courses plus difficiles pour certains.
Pour sa part, Margaret avait réussi à trouver ce qu’elle voulait, c’est à dire une nouvelle cape, l’autre ayant plus ou moins rendu l’âme après que Chioné aie décidé de faire ses griffes dessus. Malgré la qualité du tissu, ce dernier n’avait pas résisté aux assaut des griffes acérées du (petit) félin. Et comme Margaret n’avait jamais été douée avec le sortilèges de couture, elle avait préféré en changer. Certes ce n’était son unique cape, mais elle avait vu une excuse pour sortir un peu et de retourner en Angleterre. Désormais couverte d’une nouvelle cape d’un noir bleuté, très simple, aucun motif, mais avec un tissu qui gardait la chaleur corporelle, ce qui ne serait pas négligeable en hiver, elle passa devant l’ancienne librairie où elle travaillait avec un pincement au coeur. Certes son patron n’était pas des plus agréables, mais il lui avait transmis tellement de passion que le métier de libraire  était devenu un véritable plaisir pour elle. Malheureusement après s’être disputée avec sa famille, Margaret avait quitté son boulot pour en prendre un autre, toujours de libraire, ne voulant pas prendre le risque de croiser son père, sa mère ou même un de ses frères sur le Chemin de Traverse. Elle secoua la tête, chassant ces tristes pensées de son esprit. Penser à eux lui faisait plus de mal qu’autre chose. C’était surtout son père qui lui manquait. Elle entendait encore son cri de douleur alors qu’elle s’éloignait, la suppliant de revenir. Ce qu’elle n’avait pas fait. Elle sentit ses yeux s’humidifier alors qu’elle approchait du Chaudron Baveur. Elle prit une grande inspiration pour se calmer et s’essuya les yeux avant de rentrer dans l’établissement. Lui aussi avait bien changé. Il n’était plus aussi animé qu’avant, toute la chaleur que le pub dégageait avait disparu. Il y avait quelques clients, assez pour que le chiffre d’affaires soit rentable, mais pas assez pour faire la joie du patron et des employés. Margaret se dirigea vers le comptoir et commanda un chocolat chaud. On avait beau être au mois de mai, Margaret vouait une sorte de culte secret à cette boisson, qu’elle aimait consommer en toute saison. Et puis il ne fallait pas se mentir, même en été le climat de la Grande-Bretagne n’était pas non plus exotique. Il y avait bien des vagues de chaleur mais pas tout au long de la saison non plus.
Le serveur lui apporta sa commande qu’elle régla avant de s’éloigner, cherchant une place. Il n’en manquait pas et elle allait s’installer à une table seule quand elle aperçu un jeune homme, qui lui sembla familier. Il lui fallu quelques secondes pour se le remémorer : Ethan Ferell, même année et même maison qu’elle à Poudlard. Un des seuls à ne pas se moquer d’elle et lui aussi un peu en retrait, le nez dans les livres, comme elle. Ils n’avaient jamais été proches au point d’aller aux sorties à Pré-au-Lard ensemble mais il leur était arrivé de faire des devoirs de groupe ensemble et de discuter un peu dans la salle commune. Ils ne s’étaient pas revus depuis leur sortie de Poudlard. Elle hésita un moment avant de la rejoindre. Il était seul et avait sans doute envie d’être seul, mais elle avait envie d’aller le saluer. Elle s’avança donc vers lui pour se planter devant lui, essayant toutefois de ne pas le tirer trop brusquement de ses pensées.
black pumpkin


Dernière édition par Margaret MacGregor le Mer 25 Jan - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 29
Messages : 264
Date d'inscription : 27/12/2016
avatar
Retrouvailles

Sur le chemin de traverse, l'ambiance était morose. Le ciel était gris comme en Décembre et une fine pluie tombait.

Silencieux, Ethan marchait lentement au milieu des ruelles, s'arrêtant de temps à autre pour observer les boutiques qui, chaque jour, devenaient plus nombreuses. Tout était froid, vide. Les quelques passants qui traînaient encore dans les rues s'activaient en tout hâte, en prenant soin de baisser la tête. Il y régnait une ambiance pesante, bien différente de celle qu'il avait connu autrefois lors de ses premières années à Poudlard. Cette pensée l'attrista. Cela le ramena loin en arrière, à l'époque où la vie ici était plus facile. Les gens étaient heureux, à l'abri du danger. Certes, la menace de Voldemort avait déjà commencé à peser sur leurs têtes toutefois, l'espoir était beaucoup plus existant, moins anéanti. Dumbledore vivait encore et la victoire contre le Seigneur des ténèbres était toujours possible. Mais à présent... le doute persistait. Le monde des sorciers vivait dans la terreur, et la plupart d'entre eux ne croyait plus en l'avenir.

Alors que le jeune homme continuait de marcher, le cœur toujours plus lourd à mesure qu'il avançait, une image fugitive de lui et d'Andrew occupa soudain son esprit. Il les revoyait, riant sur ce même chemin. Son meilleur ami venait de faire une mauvaise blague à un Serpentard, qui avait eu le malheur de se moquer d'eux la veille pendant un cours de potion. La scène avait été plutôt comique. Malgré les protestations du jeune Ferell, Andrew s'était discrètement planqué derrière un muret et, sans crier gare, s'était mis à bombarder le scélérat à coups de boules de neige en hurlant : « Et un point pour Serdaigle ! ».

Ce n'était qu'un souvenir parmi tant d'autres or, un léger sourire naquit sur ses lèvres. C'est fou à quel point son ami lui manquait. Depuis qu'il s'était enfui, c'était comme si on lui avait arraché une partie de lui-même. Souvent, Ethan se demandait ce qu'il était devenu. S'était-il marié ? Avait-il réussi dans sa vie ? Quel genre de métier faisait-il maintenant et que pensait-il de la situation actuelle ? Une chose est sûr, dans le cas contraire, si Andrew le voyait aujourd'hui, il ne le reconnaîtrait pas. Lui, qui d'habitude rougissait à chaque fois que quelqu'un lui adressait la parole, était devenu assez froid. Il lui arrivait même parfois de se montrer cruel, simplement pour brouiller les pistes.
Oui, il était passé du jeune garçon réservé à un Mangemort traquant les plus récalcitrants, fiancé à une femme qui plus est. En y réfléchissant, Ethan n'avait pas de quoi être fier. Il préférait jouer un double jeu plutôt que de se montrer franc avec sa famille. Que penserait son frère de cœur de tout cela ? A vrai dire, le jeune homme préférait ne pas le savoir.

Bien déterminé à ne plus penser à lui, le sorcier décida finalement de s'arrêter boire un verre au Chaudron Baveur. Là encore, il y avait peu de monde. Habituellement rempli, plusieurs tables étaient inoccupées et le gérant des lieux affichait une triste mine. Par ailleurs, à son entrée, celui-ci baissa la tête et esquiva soigneusement son regard quand il passa commande. Nerveux, Tom se contenta de hocher le menton, en bafouillant qu'il s'en occupait tout de suite avant de lui présenter une table tranquille, où il pourrait se reposer librement. C'était assez étrange comme sensation. Les sorciers avaient tellement peur des Mangemorts, qu'ils faisaient tout pour les satisfaire. Du moins, ceux qui ne tenaient pas à avoir de problème. Ethan fit alors mine de l'ignorer et alla donc s’asseoir à la table indiquée, sans savoir qu'une ancienne amie l'y rejoindrait.

Car quelle ne fut pas sa surprise quand Margaret l'interpella un peu plus tard, en lui demandant s'il se souvenait d'elle. Déconcerté, le jeune homme bafouilla :
- Euh... oui bien sûr. Ça faisait longtemps. Que fais-tu ici ? Je veux dire... assieds-toi je t'en pris.

Tout en lui présentant une chaise, il lui adressa un faible sourire. Bien évidemment, qu'il s'en rappelait. Margaret était une personne gentille. En vérité, ils se ressemblaient beaucoup. Au sein de Poudlard, ils avaient pris l'habitude d'étudier ensemble, loin des moqueries et des ragots. Ethan était content et rassuré de voir qu'elle allait bien néanmoins, il ne pouvait s'empêcher d'appréhender ces retrouvailles. C'est pourquoi, après que son amie fut assise,  il demeura tout d'abord muet, se demandant si elle était vraiment au courant de sa condition.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23
Messages : 239
Date d'inscription : 25/12/2016
avatar
Retrouvailles
5 mai 1998

Margaret s'assit en face d'Ethan, surprise qu'il se souvienne d'elle. Enfin surtout contente. Même si elle avait gagné en confiance, il lui arrivait encore de penser qu'elle était une personne sans intérêt, qu'elle n'était aimée de personne. Mais Ethan était différent. Jamais il ne s'était moqué d'elle parce qu'elle était grosse, jamais il n'avait pris par aux moqueries et blagues méchantes qu'on lui avait fait subir. Même si il n'avait jamais pris sa défense ouvertement, il l'avait fait d'une autre façon, dont elle lui serait toujours reconnaissante. Toutefois, elle pu noter qu'il avait l'air un peu ailleurs, perdu dans ses pensées.

« Oui, depuis Poudlard en fait. - elle sourit – oh, je devais aller acheter une nouvelle cape, mon chat a pris l'ancienne pour un griffoir -  elle lui parlait comme si il ne s'était pas perdus de vu. Ça faisait du bien de pouvoir tenir une conversation normale – Et toi, que fais- tu ici ? Tu vas bien ? »

Il semblait s'être passé une éternité depuis qu'ils avaient quitté Poudlard. Le temps passait à la fois tellement vite et lentement à la fois. Elle se rappelait encore leur arrivée à Poudlard, découvrant l'école de magie avec de grands yeux ébahis, légèrement angoissés pendant la cérémonie de la répartition, apprenant par la suite à se connaître. Puis ils avaient grandit, avaient appris à tous se connaître d'une manière ou d'une autre, des amitiés très fortes s'étaient forgées, ils étaient insouciants, n'ayant aucune idée de ce que le futur aller leur réserver. Et maintenant ils se tenaient tous les deux dans un pub qui autrefois débordait de clients et de vie, se regardant tous les deux avec une certaine appréhension. Sans doute que la situation aurait été différente si il n'y avait pas eu tout ça. Ils auraient discuté plus facilement. Il n'y aurait pas cette tension permanente, cet espèce de voile noir qui s'était abattu sur tout le monde sorcier depuis le retour de Voldemort. Elle but une petite gorgée de son chocolat, attendant la réponse d'Ethan. Il lui semblait bien changé. Mais elle se souvenait qu'il venait, comme elle, d'une famille de sang-pur, partisane des mangemorts, prônant les idées de pureté du sang et que tous les deux avaient été envoyés à Serdaigle. Dans son cas, ça n'avait pas vraiment posé de problèmes : son père avait été à Serdaigle et du moment que Margaret travaillait bien et faisait ce qu'on attendait d'elle, on la laissait tranquille. Mais sûrement que c'était bien différent pour Ethan. Toute cette pression qu'on leur mettait dessus. Alors qu'ils aspiraient à d'autres idées. Du moins pour Margaret, mais elle n'avait pas le souvenir qu'Ethan eu été méprisant à l'égard des nés-moldus, il était beaucoup trop intelligent pour ça. Elle entendit le tintement des verres que Tom essuyait, plus pour s'occuper les mains qu'autre chose. Elle surpris son regard vers eux. Il regardait Ethan à la dérobée, presque craintif et quant à elle, il lui lançait un regard intrigué, perplexe, comme si il se demandait ce qu'elle faisait là, avec lui. Elle se demanda si Tom était au courant que deux de ses frères soient mangemorts, mais elle en doutait, ils n'étaient pas encore assez « connus » pour susciter la crainte de la part des sorciers, mais elle savait qu'il suffisait juste de montrer la marque pour gagner le respect de tous. Son cœur se serra en pensant que si elle n'avait pas quitté la maison, elle aurait sûrement du rejoindre leur camp d'une manière ou d'une autre.
black pumpkin


Dernière édition par Margaret MacGregor le Mer 25 Jan - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 29
Messages : 264
Date d'inscription : 27/12/2016
avatar
Retrouvailles

Visiblement non... Margaret n'était au courant de rien, sinon elle ne lui parlerait pas aussi gentiment. A cette constatation, le cœur du jeune sorcier se serra. Pour la majorité des gens, être Mangemort signifiait être cruel, intransigeant voir même, fou. Voldemort avait beau avoir pris le pouvoir, bon nombre de sorcier souhaitait secrètement sa mort. Faire partie de ses rangs était loin d'être bien vu. Ils se faisaient obéir uniquement parce qu'on avait appris à les craindre. Ni plus, ni moins.

Tout en se perdant dans ses songes, Ethan ne pût s'empêcher de se poser des questions. Quelle serait la réaction de Margaret si elle venait à l'apprendre ? Chercherait-elle à fuir ou bien, se mettrait-elle à le détester comme tant d'autres ici ? Les deux, sûrement. Il en avait l'infime conviction. D'après ses souvenirs, la jeune femme faisait également partie d'une famille de sang-purs mais elle n'était pas du genre à mépriser les autres. Elle était plutôt discrète, calme et généreuse. Durant leurs années à Poudlard, à aucun moment elle ne s'était montré odieuse avec les autres.

La voix de son amie le ramena soudain à la réalité, brisant ainsi le court de ses pensées. Focalisant de nouveau son attention sur elle, l'homme eut un pâle sourire :
- Les chats sont incroyables, dit-il en pensant à Caramel qui avait aussi la fâcheuse manie de griffer tout ce qui trouvait à sa portée, ils n'en ratent pas une pour faire des bêtises. Oh et bien...

A ses questions cependant, il marqua une courte pause. Ses joues rougirent légèrement et il se massa la nuque, un peu gêné.
- J'avais juste besoin de prendre l'air.

Il se tût de plus belle, ne voulant pas aller plus loin. En vérité, rien n'allait depuis le départ d'Andrew. Il se sentait terriblement seul. Ce n'était pas facile tout les jours de devoir jouer un double jeu. Il avait parfois l'impression de se perdre lui-même. Tout ce qui lui importait aujourd’hui, c'était de pouvoir prêter main forte au camp adverse. Pour le reste... il avait appris à ne plus écouter ses propres désirs. La preuve avec son mariage, qui devait se dérouler en fin de mois.

Un nouveau silence s'installa au terme duquel, le jeune Mangemort finit à son tour par demander, à voix basse, pour que personne à côté ne les entendent :
- Et toi ? Que deviens-tu ? Tu travailles dans quels domaines maintenant ?

Au même moment, Tom boitilla jusqu'à leur table. Il déposa devant Ethan son verre plein de bierraubeurre, puis s'inclina tout en bafouillant :
- Et voilà... Si je peux faire autre chose pour vous, n'hésitez p...

- Non, ça ira, l'interrompit brusquement le sorcier, revêtant tout à coup un visage froid et hautain, laissez-nous.

Pas un merci, rien. Le Mangemort congédia le pauvre tavernier d'un revers de main. Puis, une fois certain que l'homme se soit suffisamment éloigné, il se mordit légèrement la lèvre inférieur, reportant son regard sur Margaret qui ne devait pas vraiment comprendre sa réaction.
- Je suis désolé... c'est que, bafouilla-t-il, tentant de rassembler tous ses esprits afin de mieux braver les questions éventuelles de sa camarade, je t'expliquerai.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23
Messages : 239
Date d'inscription : 25/12/2016
avatar
Retrouvailles
5 mai 1998

Elle remarqua que son ancien camarade semblait réfléchir à ses réponses. Elle ne pouvait pas trop lui en vouloir, lui aussi venait d’une famille de sang-pur et il avait sûrement une image à donner en public. On ne savait pas qui pouvait bien écouter les conversations. Où alors c’était juste elle qui était un peu paranoïaque depuis son entrée dans l’Ordre. Elle avait même faillit mettre un désordre impossible dans sa maison après avoir pensé que les sortes de micros d’écoute pouvaient bien se cacher, avant de se souvenir que les sorciers n’en n’utilisaient pas et qu’elle n’était pas dans un film d’espionnage, comme le James Bond dont lui avait une fois parlé Thomas. Ils avaient regardé un film une fois mais aucun des deux n’avaient vraiment aimé alors ils avaient passer leur après midi avec écouter de la musique. Son ami lui manquait terriblement. Elle ne savait pas où il pouvait bien se trouvait et priait tous les jours le ciel pour qu’il soit en vie. Elle du redescendre sur terre quand elle s’aperçut qu’Ethan venait de lui poser une question.

« Oh, j’ai ...quitté la maison de mes parents – dit-elle avec une légère hésitation. Enfuir était le verbe le plus approprié mais elle n’allait pas embêté Ethan avec ça. - Je travaille dans une librairie près de Glasgow. »

Elle ne termina pas sa phrase. Tom venait apporter un autre verre à Ethan et demander si il ne voulait pas autre chose. La première chose qui l’intrigua, c’est la manière et le ton qu’employait Tom à l’égard d’Ethan. Certes il était de sang-pur mais elle aussi et Tom ne s’était pas adressée à elle comme si elle était la reine d’Egypte. Il semblait craindre Ethan, comme si… non, elle balaya cette pensée de sa tête. Il avait juste peur du non d’Ethan. Sans doute parce qu’elle était une femme, on le jugeait moins dangereuse. Mais la réaction d’Ethan l’alarma plus qu’autre chose. D’abord froid et hautain comme on s’attendait à ce qu’il le soit, elle observa Tom s’éloigner, l’air apeuré, comme si il avait commis une terrible erreur. Elle fronça les sourcils.

« Ethan qu’est-ce que... »

Elle n’aimait pas juger les gens, ni hausser le ton, mais l’attitude d’Ethan lui avait déplu. On ne s’adressait pas aux gens comme ça, peu importe la raison. Elle allait lui faire la remarque quand elle vit le changement sur le visage d’Ethan. Il avait l’air si désolé, si perdu qu’elle renonça à ce qu’elle allait dire.

«  Ethan, qu’est-ce qui ne va pas ? Je ne dis pas que je te connais parfaitement, mais je sais que ce n’est pas toi ça. Tout va bien ? »

Elle le regardait, anxieuse. La pression familiale ? Les temps qui couraient ? Il n’avait pas l’air très bien.

« Tu peux tout me dire tu sais. Je ne te jugerais pas, peu importe ce que tu me diras. Ça te fera peux être du bien d’en parler. »

Elle était sincère. Elle ne voulait que le bien d’Ethan. Si il lui arrivait quelque chose alors qu’elle aurait pu l’aider, elle ne se le pardonnerait jamais.


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 29
Messages : 264
Date d'inscription : 27/12/2016
avatar
Retrouvailles

Ainsi Margaret avait réussi à quitter le domicile parentale. Ethan était sincèrement heureux pour elle. Au moins, elle n'avait pas fait la même erreur que lui et pouvait envisager de mener le genre de vie qu'elle souhaitait. Il en fut soulagé. D'ailleurs, quand elle lui fit part de son métier, le jeune homme ne put s'empêcher de sourire. Cela lui ressemblait bien. Du plus loin qu'il s'en souvienne, son amie aimait les livres autant que lui. Elle avait trouvé un travail qui lui correspondait. Le Mangemort allait la féliciter mais l'arrivé de Tom vint tout gâcher...

Au moment où il l'envoya sur les roses, le regard de Margaret changea. Il devint plus accusateur, un peu plus noir aussi. Elle n'appréciait pas la manière dont il avait parlé au barman et Ethan la comprenait. Il ne baissa pas la tête pour que personne ne remarque un quelconque changement d'attitude cependant, il jeta à son amie un regard désolé, presque fuyant. Il aurait aimé qu'elle ne le voit pas ainsi, aussi froid et détestable. Il aurait aimé ne rien lui dire or, soudain consciente que ça n'allait pas, la sorcière prit les devants et lui demanda des explications.
- Et bien..., bafouilla-t-il en essayant de trouver les mots justes, Margaret il faut que tu saches. Surtout ne me regarde pas de travers. Je te promets que je t'expliquerai tout en détails.

Sa voix n'était guère plus qu'un murmure à peine audible. Il jeta un bref coup d’œil autour de lui, histoire d'être sûr qu'aucun individu ne les écoutait. Puis, tandis que son amie l'interrogeait du regard, il retroussa légèrement l'une de ses manches, là où était inscrit sur son avant bras, la dangereuse marque des ténèbres.

Un long silence s'installa. Le cœur battant à tout rompre, Ethan essaya de paraître le plus neutre possible, sans trop se pincer les lèvres ni gigoter sur son siège. Il ne devait surtout pas paraître suspect aux yeux de Tom et des autres clients. Il devait rester stoïque, quoi qu'il se passe même si une lueur inquiète brillait maintenant dans son regard.
- Je fais partie des leurs. C'est pour ça qu'il se comporte comme ça. On ferait peut-être mieux d'aller ailleurs...dans un endroit plus tranquille pour discuter.

Il ne voulait surtout pas que Margaret le déteste maintenant qu'elle savait la vérité. Il ne tenait pas non plus à ce qu'elle est peur. Rare était les fois où il retrouvait une camarade de classe et il ne souhaitait absolument pas tout briser pour ça...Son amie avait raison : en parler lui ferait certainement du bien mais pas ici, pas dans cet endroit où cette conversation pourrait virer à la catastrophe. Le jeune homme avala difficilement sa salive, priant pour qu'elle accepte et ne parte pas en courant.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23
Messages : 239
Date d'inscription : 25/12/2016
avatar
Retrouvailles
5 mai 1998

Margaret se fit soudain l’impression d’une mère qui attendait les explications de son enfant après que celui ci eu fait une bêtise.

« Je te promets que je ne te jugerais pas. Ce n’est pas mon rôle et si je peux faire quoi que ce soit ... »

Sa phrase restât en suspens. Même si elle avait promis de ne pas le juger, Margaret restât scotchée pendant quelques instants, le temps que son cerveau assimile ce qu’elle venait de voir. La marque des ténèbres. Sur le bras d’Ethan. Il devait y avoir un problème. Elle cligna des yeux, pour être sûre de ne pas souffrir d’hallucinations. Mais la marque était bien là, réelle. Elle eu un petit frisson. Pas contre Ethan, mais contre la marque. Elle l’avait déjà vu sur ses deux frères, qui s’étaient engagés comme mangemorts et elle en avait fait des cauchemars. En fait elle avait du mal à croire ce qu’elle voyait, parce qu’il lui semblait impossible qu’Ethan ne fasse partit des mangemorts. Il était comme elle, il n’aimait pas les idées de Voldemort et de ses partisans, c’était ce qui les avaient aussi rapprochés, d’êtres les moutons noirs de la famille, ceux qui étaient différents.
Puis son cerveau se remettant à fonctionner normalement, Margaret compris qu’il n’avait sûrement eu pas le choix. Angus et Adam, ses frères, avaient choisis d’entrer dans les rangs, sans que ses parents ne les forcent. Alistair avait préféré continuer de travailler dans l’administration, apportant une autre contribution au gouvernement. Elle, elle avait quitté la maison. Mais Ethan n’avait pas pu s’échapper, du moins c’est ce qu’elle supposait. Voilà pourquoi tout le monde les regardait avec crainte. Les explications de son ami ne lui permirent pas de confirmer ses doutes, mais avec les oreilles qui pouvait traîner ici, il valait mieux en dire le moins possible.
Aussi elle sourit à Ethan, pour lui montrer qu’elle ne lui en voulait pas, du mois qu’elle attendait des explications.

« Bien, je te suis. »

Elle se leva pour le suivre. Normalement, elle n’aurait pas du le suivre, à moins d’être suicidaire, ou une traître pour l’Ordre. Mais Ethan était son ami et elle avait envie d’en savoir plus, pourquoi il portait cette marque et quelles pouvaient bien être ces explications. Et puis elle avait se défendre en cas de besoin, mais elle doutait que le calme Ethan ne l’attaque comme ça, surtout la fille de Dougal MacGregor, chef du clan, très estimé et qui avait deux fils mangemorts. Son coeur se serra en repensant à ses frères. Ils lui manquait. Elle se souvenait des escapades qu’ils faisaient quand ils étaient petits pour aller piquer des gâteaux dans la cuisine, au nez et à la barbe des elfes, qui le plus souvent en fait, faisaient semblant de ne rien voir. Plus grande elle les avait soupçonner d’avoir fait exprès de laisser des gâteaux à leur portée. Peut-être qu’Ethan pouvait lui donner de leurs nouvelles ?
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 29
Messages : 264
Date d'inscription : 27/12/2016
avatar
Retrouvailles

Ethan fut soulagé quand son amie accepta malgré tout de le suivre. Il avait l'impression qu'un poids énorme s'enlevait progressivement de ses épaules. Après tout, elle aurait eu le droit de lui en vouloir, de ne pas accepter de le suivre et surtout, de chercher à rompre les liens. Elle aurait eu le droit de couper court à la conversation, préférant ne pas écouter ce qu'il avait à dire. Mais il s'agissait de Margaret. Et comme dans ses souvenirs, elle était toujours d'une grande bonté. Douce et compatissante. Un léger sourire s'inscrivit alors sur son visage. Il la remercia d'un hochement de tête puis, sans un mot, se leva, régla sa commande en posant l'argent sur la table et lui fit signe de le rejoindre dehors.

Tandis qu'ils se dirigeaient à présent vers la sortie, Tom bredouilla un léger « au revoir » en jetant à la sorcière un regard curieux. Il ne devait pas vraiment comprendre ce qui se passait. Il se demandait ce que faisait cette jeune femme en compagnie d'un Mangemort. Peut-être avait-elle des ennuie ? A moins qu'elle était un peu suicidaire ? Ou alors, comme tout le monde ici, elle se pliait aux règles, simplement pour ne pas avoir à faire au nouveau gouvernement. Qu'importe. De toute façon, ce n'était pas son problème. Le barman les regarda s'en aller, avec une pointe de soulagement.

Une fois à l'extérieur, Ethan resta silencieux, sur ses gardes. Tout en marchant, il jeta un regard autour de lui, pour être sûr de ne pas être suivi. Ensemble, ils traversèrent les rues désertes pour finalement s'arrêter dans un parc plus loin, dans un coin tenu légèrement à l'écart des commerces.
- Tu dois certainement te poser beaucoup de question, murmura-t-il enfin après avoir vérifié une bonne dizaine de fois, que personne ne se trouvait dans les parages. Merci vraiment de me donner la chance de m'expliquer. C'est pas vraiment un sujet facile à aborder...

En vérité, il ne savait même pas comment entamer la conversation. Il cherchait ses mots, se demandant par quel bout commencer. Un silence s'installa au terme duquel Ethan finit par bredouiller en se frottant la nuque :
- Tu dois te dire que je suis faible... C'est vrai, je n'ai pas su tenir tête à ma famille. D'ailleurs, je n'ai jamais su le faire mais si je me suis engagé en tant que l'un des leurs, c'est aussi pour une autre raison...

Le jeune homme marqua une nouvelle pause, son regard se posant sur Margaret. Devait-il tout lui dire ? Dans les moindres détails ? Ou simplement, lui expliquer qu'il ne partageait pas les opinions de ses camarades et rien d'autres. Lui dévoiler l'entière vérité était peut-être un peu trop risqué en fin de compte ? Et s'il la mettait en danger ? Et si, elle ne comprenait pas et prenait une fois pour toute, ses jambes à son cou ? Pourtant, Ethan savait qu'il pouvait lui faire confiance. Elle lui avait donné la preuve en acceptant de le suivre jusqu'ici dans l'attente d'une explication.

Soudain envahi par d'innombrables questions, le Mangemort se fondit en mutisme, tiraillé entre l'envie d'en dire plus et la peur des conséquences que cela pourraient engendrer.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23
Messages : 239
Date d'inscription : 25/12/2016
avatar
Retrouvailles
5 mai 1998

Margaret suivit Ethan, assez inquiète. Pas vraiment pour elle, mais plus pour Ethan. Si jamais il se décidait à l’attaquer, elle savait se défendre, mais elle doutait qu’il ne fasse une chose pareille. On lui avait juste appris à se mettre sur ses gardes et à s’attendre à ce que le danger puisse provenir de n’importe qui. Qu’importe, pour le moment elle allait essayer de comprendre ce qu’il se passait. Elle se sentit observée par les quelques clients et par Tom, qui devait bien se demander ce qu’elle faisait. Elle se contenta de lui adresser d’un signe de la tête un au revoir, ne laissant aucune émotion transparaître. Ethan la conduisit dans un petit parc, assez éloigné des rues et des passants, ce qui voulait dire que leur conversation ne pourrait pas être entendue mais aussi que c’était l’endroit idéal pour piéger quelqu’un… elle eu une pensée pour ceux qui s’étaient fait prendre ainsi, suivant quelqu’un qu’ils pensaient connaître pour se faire ensuite enlever par les mangemorts. Ethan n’était pas comme ça, elle le savait, mais elle n’avait pas pu s’empêcher de ressentit un frisson lorsqu’elle avait vu la marque.
Elle observa le visage emplis de tristesse et de confusion de son ami. Elle l’avait connu avant. Ethan n’était pas du genre à gambader dans les couloirs parce qu’il faisait beau et que les oiseaux chantaient mais là, il avait juste l’air sinistre. Si c’était ça être un mangemort… ou plutôt en être un sans en avoir réellement envie. Elle avait croisé d’autres mangemorts qui avaient l’air bien en meilleure forme. La magie noire y était aussi pour quelque chose, à coup sûr. Pour ceux qui l’embrassait clairement, elle ne faisait rien d’autre que de les renforcer mais ceux qui n’y adhéraient pas… elle les consumaient. Elle leur faisait du mal. Margaret s’en rendait compte à présent, en voyant comment Ethan semblait lutter. Est-ce que ses frères étaient comme lui ? Où se sentaient-ils à l’aise avec la marque et entourés de magie noire ?

« Je ne pense pas que tu sois faible. Je pense juste que tu n’as pas eu le choix. Je pense que tout être doté de conscience possède le libre arbitre et des choix. Mais on ne peux pas vraiment dire que nous somme dans une période qui le permet. Mes parents voulaient que mes frères et moi aidions le gouvernement… tu as sans doute croisé Adam et Angus. Et Alistair travaille au ministère. Mais j’ai refusé de le faire et maintenant je ne les vois plus. J’aimerais mais je ne peux pas, parce que je sais très bien ce qui en résulterait. Je ne te juge pas. Mais un jour tu trouveras sans doute le courage de leur tenir tête comme je l’ai fait. Ça fait mal, ce n’est pas facile, mais un jour tu y arriveras. »

Elle marqua une pause, analysant ce qu’il venait de dire. Une autre raison…

« Je ne sais pas quelle est cette raison, mais si je peux t’aider, dis le moi. Ne porte pas tout ça sur tes épaules, tu n’y arriveras pas et tu finiras par craquer. Tu peux me faire confiance, tu le sais ? »

Elle le regarda droit dans les yeux. Quelle que soit la raison pour laquelle Ethan était désormais un mangemort, elle allait l’aider à surmonter ça. En faisant attention à leurs vies bien entendu, mais c’était plus facile à deux. L’union faisait la force et Margaret y croyait dur comme fer.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 29
Messages : 264
Date d'inscription : 27/12/2016
avatar
Retrouvailles

Alors qu'il était plongé dans ses pensées, Margaret reprit la parole. Une fois de plus, elle ne le jugea pas. Elle lui parlait avec la même douceur que quand ils étaient là bas, au Chaudron Baveur. Elle lui fit part de ses propres problèmes, mentionnant Adam et Angus, ses deux frères qui avaient eux aussi rejoins les Mangemorts.

Ethan l'écouta avec attention, affichant cette fois une expression navrée. Il les avait bien croisé plusieurs fois mais il n'avait jamais eu l'occasion de s'entretenir avec eux plus de quelques minutes. Le jeune archer ne savait même pas s'ils adhéraient vraiment aux idées du Seigneur des ténèbres. Tout ce qu'il savait, ou du moins tout ce qu'il avait vu, c'était qu'ils ne s'en plaignaient pas. Cependant, il ne comptait pas le dire à son amie au risque de lui faire de la peine. Elle avait déjà vécue trop de choses. Car cela ne devait pas être facile de couper les ponts avec sa propre famille, même si Margaret l'avait fait avec courage et conviction.
- Je suis désolé d'apprendre ça, murmura-t-il en baissant la tête. Cela n'a pas dû être évident, pour toi ni pour eux.. J'ai bien croisé tes frères plusieurs fois or, nous n'avons jamais pris le temps de discuter ensemble. Je ne pourrai pas t'en dire plus à leur sujet mais tout ce que je peux dire, c'est qu'ils vont bien. Tu sais, j'admire ton courage. Personnellement, je ne suis pas sûr d'y arriver. Pas maintenant que.... que j'ai accepté de me marier.

Le mariage... encore et toujours ce mariage qui lui revenait à l'esprit. Plus les jours passaient, plus il se sentait nerveux. Il n'arrêtait pas de retourner la situation dans sa tête, se demandant comment il allait bien pouvoir faire pour continuer à jouer la comédie concernant sa sexualité. Le seul à avoir réellement compris ses attirances pour les hommes, excepté Andrew, était Rabastan lors de son entretien. Par ailleurs, il commençait à hésiter à le rejoindre, là-bas dans ce bar, pour lui demander plus de conseil à ce sujet.

Quittant le court de ses pensées, Ethan posa de nouveau ses yeux sur Margaret. Elle semblait vraiment inquiète, le poussant même à se confier. Le jeune Mangemort l'observa quelques instants, les lèvres pincées avant de pousser un long et profond soupir. Comment douter d'elle ? Bien sûr qu'il pouvait lui faire confiance. Elle le lui prouvait à chaque secondes. L'archer prit alors une grande inspiration et répondit, les prunelles ancrées dans les siennes :
- Je compte retrouver les membres de l'ordre et leur proposer mon aide... Étant dans le camp adverse, je pourrai ainsi jouer le rôle du double jeu et leur donner des informations utiles. Mais pour le moment, je n'ai pas encore trouvé le moyen d'entrer en contact avec eux. Pour tout avouer, je ne sais pas vraiment comment je m'y prendre...

Il avait parlé à voix basse, s'assurant à plusieurs reprises que personne ne les écoutait. Maintenant, c'était trop tard pour revenir en arrière. Il l'avait avoué et devait à présent attendre la réaction de son amie, en espérant avoir fait le bon choix.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23
Messages : 239
Date d'inscription : 25/12/2016
avatar
Retrouvailles
5 mai 1998

A la mention de ses frères, le cœur de Margaret se serra. Elle était bien sûr heureuse de savoir qu’ils allaient bien, ils étaient ses frères après tout. Elle ne pouvait pas en vouloir à Ethan de ne pas en savoir plus, il n’y était pour rien. Mais elle savait aussi ce que ça impliquait. Qu’ils se complaisaient dans ce qu’ils faisaient. C’était paradoxal. Dans tous les cas, Margaret s’inquiéterait pour eux : là ils étaient en bonne santé, heureux en tant que mangemorts mais si Ethan lui avait dit qu’ils ne semblaient pas se plaire… alors elle seraient aussi triste pour eux. Malheureusement, ils semblaient se plaire dans la magie noire, les idées de supériorité des sorciers de sang-pur leur était bien monté à la tête au fil des années pour venir se graver définitivement dans leur mentalité.

« Merci Ethan pour ces informations… je ne les vois plus mais au moins je sais qu’ils vont bien. - elle marqua une petite pause. - Tu sais, même si je suis loin d’eux et de tout ça, c’est douloureux. Je n’ai jamais vraiment eu de problèmes avec ma famille, sauf ma mère mais ce n’était pas comme si nous nous détestions, c’était juste sa manière d’être et… bref, maintenant nous ne nous parlons plus. Je suis seule alors qu’eux sont proches. Mais je refuse d’aller les voir, je sais ce qu’il se passerait. »

Elle serait forcée à être mangemort, à travailler pour le gouvernement ou même mariée avec un sorcier de sang-pur. Et en parlant de mariages…

« Quoi ? Toi marié ? Mais je croyais que …
- elle se tut. Bien sûr qu’elle savait qu’Ethan était homosexuel, il ne lui avait jamais dit mais elle n’était pas bête, elle avait vu de quelle façon il regardait son ami Andrew à Poudlard.  Mais elle pensait qu’il l’avait annoncé à sa famille. Mais elle était bien placée pour savoir que ce n’était pas facile de faire un coming out comme le disait les moldus. Elle même n’avait pas été sûre d’elle même quand elle avait dit à sa famille qu’elle était bisexuelle. A part sa mère qui n’avait pas très bien compris, tout le monde avait fait comme si de rien n’était. - non question idiote, ça ne m’étonne pas trop en fait. - elle soupira – qui est l’heureuse élue ? »

Pauvre Ethan. Décidément la vie n’était pas facile pour lui. La sienne paraissait paisible à côté.
Elle fut tirée de cette pensée par une révélation pour le moins importante. Elle fut touchée de voir qu’Ethan lui faisait confiance, mais elle s’inquiéta encore plus. Dans quoi venait-il de se fourrer ? Elle eut envie à la fois de lui dire qu’elle était soulagé de savoir qu’il n’était pas un vrai mangemort, de le féliciter pour son courage et de le traiter d’idiot pour prendre autant de risques comme ça.

« Tu quoi ? - Elle baissa la voix. -  Mais tu es… Ethan tu sais ce que tu risques si on te découvre ? »

Elle refusa de céder à la panique ou de secouer Ethan comme un prunier pour calmer ses nerfs. Au lieu de ça elle se mordilla la lèvre. Elle ne savait pas si il fallait pleurer ou sourire. Parce que c’était un sacré coup du destin. Mais c’était aussi un risque. Peut-être que depuis le début ce n’était qu’une manipulation de la part d’Ethan, que le commissionnaire qui l’avait interrogée lui avait demander de la surveiller… non, pas Ethan. Jusque là ils s’étaient tous les deux fait confiance, ils devaient continuer.  Elle s’assura encore une fois qu’on ne l’écoutait pas avant de prendre elle aussi une autre décision.

« Et bien je crois que le destin joue en notre faveur. Tu as devant toi un membre de l’Ordre du Phénix. »

Ça sonnait bizarrement mais elle ne savait pas comment l’annoncer. Et c’est surtout que là, elle venait juste d’ouvrir les portes de résistance à un mangemort. Et que si elle se trompait, elle pouvait bien tout gâcher. Mais encore une fois, son instinct lui souffla de faire confiance en Ethan. Il restait juste à savoir si il allait lui faire confiance et aussi si les autres allaient leurs faire confiance. Pas tout le monde ne lui accordait sa confiance, malgré sa bonne volonté. Alors si elle ramenait un mangemort, elle risquait d’être traitée en paria.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles [Margaret MacGregor et Ethan Ferell]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nécronomicon :: Le Londres sorcier :: Le chemin de traverse :: Chaudron Baveur-