The supremacy of the Muggles ends here.
Voldemort a ouvert les portes de l'Enfer et contrôle le gouvernement anglais. Sa suprématie ne s'arrêtera pas là. Avec la source de la magie noire à ses côtés, il s'apprête à mettre la main sur tous les continents. Son objectif : soumettre les moldus et les traîtes à leur sang. L'aiderez vous dans ce combat ou rejoindrez-vous la coalition internationale ?
RéglementContexteBottinsLes groupesLes créatures jouablesScénarii et Postes vacantsInvités
A savoir
# Juin 97 : Dumbledore meurt par la main de Severus Rogue
# Eté 97 : Voldemort prend le contrôle du gouvernement
# Septembre 97 : La Coalition Internationale reprend du service et une nouvelle année scolaire démarre sous la domination des Carrow
# Décembre 97 : Voldemort redonne sa liberté avec Seytan et passe un pacte avec ce dernier
# Nous sommes en mai 1998
Contexte
C'est une terrible annonce qui secoue le monde des sorciers : Dumbledore est mort, assassiné par Severus Rogue. Le plus grand mage noir de tous les temps en profite pour mettre la main sur le ministère de la magie. Son objectif : purifier la race sorcière et faire des moldus ses esclaves. Mais son empire ne s'étant qu'aux frontières de la bonne vieille Angleterre. Le monde entier doit être nettoyé. Pour cela, Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom est en quête de la source même de la magie noire. Le Necronomicon, le livre des monstres et des morts, le mène devant les portes de l'enfer, qu'il laisse grandes ouvertes...
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Blackout
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Nymphadora Lupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Âge : 25
Messages : 32
Date d'inscription : 24/12/2016
Localisation : Une petite ville à côté de Londres
avatar

Lupin Nymphadora Milla Jovovich

gif
Infos générales
avatar
Bonjour, je m'appelle Nymphadora Tonks Lupin, j'ai 25 ans et je suis née le 02 Février 1973 à Hounslow en Angleterre, je suis donc de nationalité britannique. Je travaillais en tant qu' Aurore avant le gouvernement de Voldemort. Sinon, je suis hétérosexuelle et mariée et je suis plutôt pauvre (je n'ai plus d'emploi). Pour finir, j'utilise Milla Jovovich comme avatar et je fais partie du groupe Ordre du Phénix.


❯ ASCENDANCE : Sang-Mêlée.
❯ DATE DE NAISSANCE : 02 Février 1973.
❯ NATIONALITÉ : Britannique.
❯ ESPÈCE: Sorcière
❯ CLASSE SOCIALE : Pauvre.
❯ ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle.
❯ GROUPE : Ordre du Phénix
❯ COMPAGNON : Rémus Lupin. Ah vous parliez d'animaux ben ça marche Laughing
❯ BAGUETTE : Ebène, 26.4cm, avec une plume de phénix, idéale pour les contre maléfices.
❯ EPOUVANTRARD : Rémus mort
❯ CAPACITÉ SPÉCIALE : Métamorphomage


Des détails sur ton personnage

Quel est son caractère ?

Nymphadora est quelqu’un de très optimiste qui voit souvent le bien là où les autres ne le voient pas. Sa positive attitude a une résistance à toute épreuve. Actuellement, seul Rémus Lupin a réussi à avoir raison de sa bonne humeur pour la doubler en acceptant de se mettre en couple avec elle et finalement la tripler en la demandant en mariage. Nymphadora est vraiment une femme qui a un grand coeur, elle tendra la main à toutes les personnes qui en auront besoin. De plus, il n’est pas rare de la voir utiliser son don de métamorphomage pour amuser la galerie et détendre l’atmosphère.

C’est aussi une femme très maladroite autant physiquement que mentalement, elle a un don pour enfoncer les portes ouvertes mais aussi pour se prendre les pieds dans n’importe quel objet qui se trouvera sur son passage.

Cependant, il n’est pas non plus très difficile d’énerver la jeune femme, il vous suffira de prononcer son prénom en entier pour qu’elle vous réprimande et si cela l’agace vraiment, ses cheveux deviendront rouges flamboyants de colère. Sinon, pour l’énerver il suffit tout simplement de s’en prendre à ses amies où de faire preuve d’injustice envers un innocent.

Que penses-tu du gouvernement de Voldemort et son pacte avec Seytan ?
De ce côté là, Nymphadora a un point de vu très simple, elle déteste autant Voldemort que Seytan. En intégrant l’Ordre du Phénix, il y a deux ans, elle avait pour objectif d’épauler Harry Potter pour l’aider à détruire Voldemort. Son objectif n’a toujours pas changé sauf qu’elle compte aussi aider l’Ordre et toutes les personnes s’opposant à Seytan pour le réexpédier là d’où il vient.
Elle fait partie activement de la résistance et épaule son mari pour tenter de rallier un maximum de personnes, loups garou, anges, sorciers neutres ou de la coalition afin d’avoir plus de chances de vaincre Voldemort et Seytan.

Quel est ton avis sur l'Ordre du Phénix, de la Coalition et de leur combat ?
Nymphadora a rejoint l’Ordre du Phénix depuis plus de deux ans grâce à Kingsley et Alastor. Elle prit part à la guerre au département des mystères où elle fut envoyée à l’hôpital par sa tante Bellatrix. Elle combattit également lors de la bataille de la Tour d’Astronomie. Tout cela pour dire, qu’elle n’a pas peur de prendre part au combat auprès de ses amis. Elle fera tout son possible pour que la paix revienne dans son monde.
Au sujet de la coalition, elle leur porte un énorme respect et leur est extrêmement reconnaissante de prendre part au combat.  



Anecdote

Maladroite au possible et encore le mot est faible ♦️ Rémus m'a accusée d'avoir voulu le tuer avec une tentative culinaire ♦️ Test capillaire fréquents avec mon don de métamorphomage ♦️ Il est préférable de ne pas l'appeler Nymphadora mais plutôt Tonks et Dora pour ses parents et Rémus



Dernière édition par Nymphadora Lupin le Mer 28 Déc - 19:07, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 32
Date d'inscription : 24/12/2016
Localisation : Une petite ville à côté de Londres
avatar

gif
Ton histoire


Nymphadora Tonks est née le 02 Février 1973 à Hounslow. Elle est fille de Ted Tonks, un né-moldu, et Andromeda Black Tonks, la soeur de Bellatrix Lestrange et Narcissa Malefoy.
Alors qu’elle n’était encore qu’un bébé, Nymphadora avait surpris son père car un matin où il venait la chercher pour donner son biberon, il avait trouvé sa fille avec des cheveux violets en sachant que jusque là, elle était une petite blonde. Andromeda l’avait emmené voir un médicomage pour s’assurer qu’elle n’avait pas été victime d’un maléfice mais il s’avérait que la petite fille était juste une métamorphomage, ce qui était un don très rare.
Nymphadora a grandi dans la joie, l’amour et l’union familiale. Andromeda qui avait eut énormément de démêler avec sa famille et qui n’avait jamais vraiment connu le bonheur avant d’avoir rencontré Ted car elle n’adhérait pas aux idées de sa famille, faisait en sorte de donner tout l’amour dont avait besoin sa fille.
Nymphadora a également fortement participé à l’entretien de la condition physique de son père. Chute dans l’escalier, glissade dans la baignoire, crayon de couleur dans l’oeil, se cogner contre tout et n’importe quoi, la maladresse de l’enfant était ingérable, et Ted avait couru partout dans la maison pour empêcher les drames de toucher Nymphadora. Le médicomage qui s’occupait d’elle quand elle était petite l’avait vu débarquer une à deux fois par semaine. La petite avait tellement accaparé ses parents, qu’ils avaient décidés de n’avoir qu’un seul enfant ayant peur secrètement d’en avoir un deuxième comme elle. Pourtant, ses parents avaient pu se vanter que la jeune fille débordait d’amour et son excentricité l’avait rendu tellement attachante.
A ses onze ans, au moment de son entrée à Poudlard, ses parents avaient eut peur pour leur fille, sa maladresse ne s’étant pas vraiment arrangé en grandissant. Elle avait été envoyé à Poufsouffle. Un jeune homme de Serpentard, dans la même année qu’elle, s’était moqué de son prénom, imité par tous ses autres camarades. Nymphadora s’était fortement vexé et avait tout simplement répondu au garçon:

- Appelez moi Tonks alors bande d’idiots.

C’était ainsi qu’avait commencé la guerre avec son propre prénom et le début de Tonks. Seul ses parents l’appelaient “Dora” et elle voulait leur laisser ce privilège. On ne peut pas vraiment dire que Nymphadora fut un exemple à suivre pendant sa scolarité. Explosion en cours de potion, pitrerie en cours de métamorphose, catastrophe en cours de défense contre les forces du mal, blagues aux professeurs et à certains élèves de Serpentard, Nymphadora en a reçu des heures de colles (sans jamais égaler James et Sirius où Fred et Georges plus tard), sans parler des lettres qu’on reçu Ted et Andromeda. La jeune fille voyait l’école comme un terrain de jeu. Elle n’était pas vraiment mauvaises élèves, elle était même très douées quand elle le voulait mais quand elle le voulait. Encore aujourd’hui, elle garde un très bon souvenir de sa scolarité à Poudlard mais pas forcément pour les bonnes raisons.
Nymphadora avait eut aussi beaucoup d’amis à Poudlard, sa bonne humeur et sa gentillesse lui avait permis de tisser des liens rapidement avec ses camarades. Si on oubliait les serpentards avec qui ses rapports avaient été tendus, puisqu’ils fallaient toujours qu’ils se mettent à part, elle avait sympathisé avec une bonne partie de l’école.
En sortant de l’école grâce à ses bons résultats obtenus à ses ASPICS, Nymphadora avait intégré une formation d’Aurore de trois ans. C’est à cet époque, qu’elle rencontra son mentor: Alastor Maugrey. Certains disaient qu’il était fou mais Nymphadora l’avait surtout trouvé amusant. Il avait toujours des réflexions bizarre comme “Ne mets ta baguette dans ta botte, sinon il te manquera un pieds” où sa phrase fétiche, qu’il sortait cinquante fois par jour “Vigilance Constante”. La jeune femme avait adoré son mentor, et elle lui devait sa réussite à sa formation d’Aurore car sa paranoïa lui avait appris à savoir réagir à n’importe quelle situation. Elle a obtenu la note maximale en Dissimulation et Déguisement de sa formation, alors que le livre acheté par ses parents pour sa formation n’était toujours pas sorti du plastique. Cependant, elle passa de justesse l’épreuve de Filature suite à une rencontre entre son pieds et un pot en verre qui entraîna une flopée de jurons.
C’est en 1994, qu’elle est devenue Aurore et qu’elle prit également son indépendance dans un petit appartement à Londres décorait dans dans les couleurs multicolores où régnait le désordre. Elle trouvait sa petite vie très agréable et ne voyait pas vraiment ce qui pouvait venir entacher le tableau jusqu’au retour de Voldemort.
Suite à ce qui s’était passé dans le labyrinthe avec Harry et le fait qu’Alastor avait été enfermé dans une malle toute une année, Nymphadora avait voulu rendre visite à son ancien mentor pour s’assurer qu’il allait bien. Bien sûr, elle a dû passé un entretien très serré afin qu’il s’assure que c’était bien elle. C’est Alastor qui lui parla du retour de Voldemort, et du retour de l’Ordre du Phénix pour le combattre. Et c’est Alastor qui lui proposa d’intégrer l’Ordre du Phénix pour combattre le mage noir. Ce fut une proposition que la jeune femme ne pût refuser car elle voyait là un aboutissement de sa carrière d’Aurore.
Elle se souviendrait toujours de son premier jour chez l’Ordre du Phénix. Elle assistait à sa première réunion et elle en était impatiente. Alastor l’avait fait entrer dans la maison de Sirius et trop occupée à regarder en l’air l’allure de la maison, elle n’avait pas fait attention et avait trébuché sur un homme. Les deux personnes étaient tombées dans un fracas monstre et le portrait de la mère de Sirius avait donné de la voix par une floppé de juron. Nymphadora avait levé le nez vers le portrait avec des yeux écarquillés.

- Maman ne mentait pas quand elle disait que sa tante était une femme charmante, déclara-t-elle tout en sarcasme.
- Ma mère est adorable, grimaça la personne en dessous d’elle.

Ce fut à ce moment là qu’elle se rendit compte qu’elle écrasait toujours Sirius Black, elle se redressa rapidement tout en s’excusant et manqua de tomber une nouvelle fois sauf que ce fût Remus qui la rattrapa. Il semblait beaucoup s’amuser de la maladresse de la jeune femme. Il l’escorta jusqu'à la cuisine suivi des autres membres de l’Ordre.

- Tu dois être Nymphadora, déclara Remus en souriant.
- Appelle moi Tonks, si tu ne tiens pas à mourir dans d’atroces souffrances, s’était-elle énervée.

La réunion avait été une révélation pour la jeune femme et pour une fois dans sa vie, elle avait vraiment l’impression de faire quelque chose d’utile. Le dîner qui avait suivi était quant à lui un pur délice, Molly était une excellente cuisinière qui méritait aux moins cinq étoiles. De plus, Nymphadora aimaient beaucoup les deux jeunes filles, Hermione et Ginny, qui semblaient beaucoup apprécier ses pitreries avec son don de métamorphomage. Le soir, elle s’était retrouvée à parler avec Sirius et Remus de sa mère que Sirius appréciait beaucoup, mais aussi de son horrible idée de prénom qu’elle avait eue pour la jeune femme. Cependant, la discussion avait fini par tourner autour du “petit problème de fourrure” de Remus comme le disait Sirius et Nymphadora fut profondément touché par le peu d’estime qu’avait l’homme de lui. Elle s’était rapidement rangée derrière Sirius pour dire que Remus était loin d’être un monstre mais plutôt un héros.
Nymphadora fit également partie de la garde rapprochée de Harry lorsqu’ils allèrent le chercher chez sa tante pour le transférer à la maison de Sirius. La combativité de Harry l’avait frappée de plein fouet surtout chez un garçon si jeune, et elle s’était promis de tout faire pour aider le jeune homme dans son combat.
Plus le temps filait et plus Nymphadora s’attachait à chacun des membres de l’Ordre. Ils étaient admirables et pour certains si gentils comme Molly. Sans le vouloir, elle avait trouvé une deuxième famille. Son passe-temps favoris était les soirées après les réunions où elle écoutait les vieilles histoires de Sirius et Remus pendant leur jeunesse. L’amitié qui liait les deux hommes était absolument magique. Elle aurait aimé avoir un tel ami. Un soir, Sirius monta se coucher suite à un mauvais rhume qui lui donnait mal à la tête et Nymphadora était restée à table avec Remus. L’homme semblait très perturbé et elle ne tarda pas à lui demander si tout allait bien.

- Je suis toujours anxieux les veilles de pleine lune, expliqua-t-il en grimaçant.

Immédiatement, Nymphadora avait posé sa main sur la sienne ce qui avait l’air de surprendre le sorcier.

- Je croyais que Rogue te préparait une potion, pour justement te rendre inoffensif.
- C’est le cas mais la douleur de la transformation reste la même
,
lui expliqua-t-il.

Tonks avait caressé la main de Remus pour le rassurer et avait réfléchi à un moyen de l’aider.

- Si tu veux, je peux rester avec toi demain soir, je ne travaille pas et étant donné que tu prends la potion, je ne vois aucun soucis à rester avec toi pendant ton petit problème de fourrure, lui proposa-t-elle avec un sourire sincère.

Remus avait semblé très surpris par la demande de Nymphadora et n’avait pas dit un mot pendant plusieurs minutes. Personne ne devait lui faire cette proposition à part Sirius. Pourtant, la jeune femme voulait juste aider son nouvel ami et il ne fallait pas se mentir, qu’il soit loup garou ou non, ne changeait pas grand chose à son amitié. C’était une futilité qui ne l’intéressait, elle préférait de loin se focaliser sur la beauté de l’âme et celle de Remus était magnifique.

- Je te remercie mais je ne tiens pas à ce que tu me vois dans cet état, avait-il répondu fermement.
- Je ne vois pas où est le problème si cela peut t’aider, rétorqua-t-elle avec gentillesse.
- N’insiste pas, la réponse est non.

Remus était sorti de la pièce juste après la fin de sa phrase. La jeune femme n’avait pas vraiment compris ce qu'il s’était passé. Tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle ferait tout son possible pour le sortir de sa mélancolie. Pourquoi? Elle ne le savait pas encore où plutôt elle préférait ne pas le savoir.
Quand elle le revit cinq jours plus tard, à la fin de la pleine lune, elle lui trouva une mine affreuse pendant la réunion. Elle voulut aller le voir plusieurs fois dans la soirée pour prendre de ses nouvelles, mais il était toujours dans une grande conversation avec Sirius, et elle n’osait pas le déranger. Elle se sentait complètement idiote dans cette situation et elle préféra rester avec Molly le restant de la soirée. Mais cette dernière, n’était pas une mère poule pour rien, et avait vite senti que Tonks était perturbée. Tonks avait prétexté la fatigue et avait préféré rentrer chez elle sans parler à Remus. Elle pourrait très bien lui parler à la prochaine réunion.
Malheureusement, elle ne put assister à la prochaine réunion, suite à un adversaire qui l’avait envoyée dans le décor l’après-midi précédant la réunion. Tout aurait pu finir sans trop dommage, sauf que la jeune femme avait vu trente six chandelles sous l’impact et une étagère remplie de livres, avait basculé sur elle par la suite. Elle avait donc écopé d’un aller simple pour St Mangouste et n’en était ressortie que le lendemain.
Elle n’avait pu revoir Remus que deux semaines plus tard, à la réunion suivante. Chance pour elle, c’était lui qui était venu l'accueillir à l’entrée.

- J’ai appris que tu avais été blessée ? Lui demanda Remus.
- Il en faut plus pour m’abattre, avait-elle répondu sur la plaisanterie. Et toi, tu as meilleure mine que la dernière fois que je t’ai vu?

Elle n’avait pas pu s’en empêcher mais elle s’était fait beaucoup de soucis pour lui. C’était plus fort qu’elle, que de s’assurer qu’il allait bien.

- J’ai connu bien pire, crois moi.

Il avait voulu la rassurer mais ça n’avait pas marché. Il l’intriguait de plus en plus, si c’était Molly qui lui avait sorti un truc pareil, elle l’aurait prise immédiatement dans ses bras. Avec Remus, elle n’osait jamais. Pourtant, elle avait l’impression qu’ils étaient amis. Tout ce qu’elle réussit à faire, c’est à poser la main sur son bras. L’homme avait l’air plutôt mal à l’aise et l’invita à entrer dans la cuisine.
Plusieurs semaines s’écoulèrent exactement de la même façon. Elle écoutait les histoires de Sirius et de Remus mais elle se sentait toujours bizarre en la présence de ce dernier. Elle ne supportait plus ses regards tristes, sa mélancolie où même le peu d’estime qu’il avait de lui. Elle voulait pouvoir faire sourire cet homme, et lui montrer qu’il était loin d’être le monstre qu’il croyait être. Elle voulait qu’il se voit comme elle le voyait, un homme qui se battait corps et âme contre sa nature et rester un homme bon avec un coeur rempli d’amour.
En Avril 1996, Nymphadora se retrouva à parler un soir seule à seul avec Sirius après une réunion sur la protection de la prophétie au département des mystères. Sirius et elle parlaient de tout et de rien, lorsque ce dernier ne put s’empêcher de mettre son nez en dehors de ses affaires.

- Tu as l’air d’être très proche avec Remus, avait-il ajouté sur le même ton de la conversation.
- Autant qu’il me permet d’être son ami, répondit-elle un peu tristement.
- Je connais Remus depuis des années, il a dû mal à laisser tomber la carapace. Il n’a pas une bonne image de lui. James et moi, on a passé toute notre jeunesse à lui montrer que c’était une bonne personne. Ne lâche pas, ça lui fait du bien d’avoir plus de monde autour de lui.
- Je ne vais pas laisser tomber,
avait-elle rétorque en souriant.
- Pourquoi?

La question de Sirius l’avait laissé sans voix au début. Elle était dans l’incompréhension totale.

- Pourquoi quoi?
- Pourquoi tu tiens tant à être auprès de lui?
Avait reformulé Sirius.
- Car c’est quelqu’un de bien.
- Hum hum,
répondit simplement Sirius.

Cette conversation si simple avait pourtant mis un désordre sans nom dans la tête de Tonks. Toute la semaine, elle s’était reposée la question de Sirius en boucle. La vérité ne la frappa de plein de fouet que lorsqu’elle rêva de Remus qui déposait un baiser sur ses lèvres un soir après une réunion. Comment aurait-elle pu savoir qu’elle avait le béguin pour le loup garou?! Elle n’était jamais tombée amoureuse de qui que ce soit. Elle avait toujours eu des amis mais même ses petits amis à Poudlard, n’avaient jamais vraiment réussi à dépasser le stade d’ami.
Les quelques réunions qui suivirent furent compliquées pour Nymphadora. Maintenant, qu’elle s’était rendue compte de ses sentiments pour Remus, elle se sentait souvent mal à l’aise en sa présence. Le pire c’est que Sirius avait souvent la fâcheuse manie de leur fausser compagnie en les laissant seuls. Tonks continuait alors une conversation avec Remus alors qu’elle avait simplement envie de lui dire qu’elle l’aimait.
Ce fut en Juin 1996 qu’il se passa quelque chose d’étrange. Elle aidait Remus et Sirius à nettoyer la maison des Black lorsque Sirius s’absenta de la pièce pour aller récupérer un message des membres de l’Ordre.

- Allez viens, on va faire une pause, lui proposa Remus.

Ils s’assirent tranquillement sur la canapé. Enfin tranquillement, façon de dire, Nymphadora manqua à moitié le canapé, et Remus dû la retenir de justesse pour lui éviter de se retrouver les fesses par terre. Le résultat de l’histoire, c’est que la jeune femme était à moitié dans les bras de Remus, le coeur battant la chamade et le souffle coupé. Ce qui se passa dans sa tête à ce moment là, fut un mystère. Elle glissa sa main sur la joue de Remus et frôla ses lèvres des siennes. C’était encore meilleur que dans son rêve. L’homme était tellement surpris qu’il n’avait pas bougé d’un pouce. Après l’avoir longuement regardé dans les yeux, Tonks avait déposé une nouvelle fois ces lèvres sur celles de Remus mais pour lui donner un vrai baiser cette fois. A sa plus grande surprise, Remus avait répondu au baiser en plaquant une main possessive sur la nuque de la jeune femme. Il était doux quand il parlait, quand il souriait mais aussi quand il embrassait. Le coeur de Nymphadora avait dû faire plusieurs arrêts pendant leur baiser.
Tout aurait pu être magnifique si Molly n’avait pas déboulé dans la pièce en hurlant:

- Harry et les autres sont partis au département des mystères, ils sont tombés dans le piège de Vous-Savez-Qui. Il faut que vous y all…

La fin de sa phrase était facilement devinable mais elle ne la termina jamais. La scène l’avait un peu figée sur place. Remus et Nymphadora s’étaient pourtant rapidement séparés mais Molly en avait vu bien assez. Chance pour eux, le sang froid de Remus reprit rapidement le dessus. Il se leva tout en aidant Nymphadora et ils partirent avec les autres membres de l’Ordre pour le département des mystères.
La bataille fut rude. Nymphadora eut de la chance contre un mangemort mais pas contre sa tante Bellatrix. Cette dernière était une puissante sorcière, et la battre en duel était quasiment impossible. Tonks perdit ce combat, à un moment, elle fut projetée plus loin et perdit connaissance. Quand elle ouvrit les yeux, elle était à St Magouste, Remus était assis à son chevet et il semblait vraiment dans un piteux état. Il avait une telle tristesse dans les yeux, Nymphadora s’attendait au pire.

- Les médicomages m’ont prévenu que tu allais bientôt te réveiller, expliqua-t-il avec un sourire triste en venant s’asseoir sur son lit.
- Comment s'est terminée la bataille? Demanda la jeune femme en se redressant lentement.
- Dumbledore a pu intervenir à temps, les enfants sont tous sains et saufs, la rassura-t-il.
- Et chez l’Ordre?

Sa question resta sans réponse. C’était donc pour cette raison que Remus était triste, elle n’avait pas besoin de mot pour savoir qu’un des membres de l’Ordre n’était plus. Elle posa une main sur la sienne.

- Qui?
- Sirius,
répondit-il d’une voix brisée par le chagrin.

Elle aurait dû s’en douter. Seule la mort de Sirius aurait pu le mettre dans cet état. C’était injuste, Sirius était mort en tentant de protéger son filleul, il était prêt à tout pour qu’Harry ait une meilleure vie. Le pauvre garçon devrait être peiné lui aussi. En attendant, la jeune femme fit la seule chose qu’elle pouvait faire pour Remus, elle s’approcha de lui pour le prendre dans ses bras et poser la tête sur son épaule. Une de ses mains lui caressaient doucement le dos, c’était un bien piètre réconfort mais c’était tout ce dont elle était capable. L’homme devait vraiment se sentir mal car il la laissa faire pendant de longues minute.

- Je suis désolée, je sais qu’il comptait énormément pour toi, déclara-t-elle lorsqu’il s’écarta légèrement.
- Demain, on va aller voir Harry à la gare avant qu’il retourne chez son oncle et sa tante, expliqua Remus.
- Je serais là, c’est promis.

Remus était parti peu de temps après, et c’était Molly qui était venue la chercher pour sa sortie. Elle avait souvent l’impression que Molly était une deuxième mère pour elle. Cette femme était la maman de l’Ordre du Phénix.
Revoir Harry fit sentir l’absence de Sirius de façon plus importante. Son parrain avait laissé un grand vide derrière lui et ça se ressentait. Ces enfants étaient trop jeunes pour cette guerre mais ils n’avaient pas vraiment le choix. Après que tout le monde fut parti, Nymphadora demanda à Remus s’il voulait bien lui parler cinq minutes. Elle se planta face à lui, en sortant de la gare.

- La pleine lune est dans deux jours, je viendrais te soutenir, lui expliqua-t-elle avec un sourire.
- La réponse est toujours non, Nymphadora.
- De une, c’est Tonks, de deux, ça te fera peut être du bien,
rétorqua-t-elle sans se laisser démonter.
- Ta gentillesse me touche mais ça va aller. Et d’ailleurs pourquoi tu voudrais m’aider?
- Tu n’as pas deviné pourquoi?
Lui demanda-t-elle en posant une main sur son bras.
- Car tu as pitié, finit-il par répondre.
- Car je suis amoureuse de toi, avait-elle lâché le plus sérieusement du monde.

Au moins, elle avait mis les deux pieds dans le plat. Remus, par contre, restait complètement figé sur place. Il la regardait avec des yeux complètement écarquillés. Un hélicoptère aurait pu s’écraser derrière lui qu’il n’aurait certainement pas bougé. Il lui fallut plusieurs minutes avant de prononcer le moindre mot, et les premiers ne furent pas les meilleurs à entendre pour Nymphadora.

- C’est absurde.
- C’est réel,
contesta-t-elle sans se laisser démonter comme lui avait conseillé Sirius.
- Nymphadora, je suis trop vieux, trop pauvre et trop dangereux pour toi.
- D’abord c’est Tonks,
s’énerva-t-elle. Alors reprenons tes arguments un par un si tu le veux bien. Trop vieux, tu as 36 ans, ça va j’ai connu pire comme papy. Premier argument exclu. Trop pauvre, si j’étais une femme qui s’intéressait à l’argent ça se saurait. Deuxième argument exclu. Trop dangereux, peut-être que si tu ne prenais pas la potion Tue-Loup, tu pourrais être dangereux trois fois par mois, en dehors de ça tu es l’homme le plus gentil que je connaisse. Troisième argument exclu. Tu vas devoir trouver mieux.
- Mes arguments sont rationnels, Tonks, protesta-t-il.
- Si tu ne m’aimes pas alors dis-le. Mais ne refuse pas de sortir avec de moi pour des prétextes débiles.
- On ne joue pas. Réfléchis à ça à tête reposée et tu verras que j’ai raison,
avait finalement déclaré Remus avant de partir.

La jeune femme avait fortement déprimé après cette entrevue. Son apparence en avait été fortement impactée. Au début, c’était juste certains détails qu’elle avait du mal à modifier mais après ce furent l’intégralité, y compris les cheveux. Son marron terne avait particulièrement alerté Molly. Nymphadora avait fini par tout lui raconter et la mère de famille s’était avérée être un véritable soutien. Certes, chaque fois qu’elle l’invitait à manger, elle essayait de la caser avec Bill qui était déjà fiancé en plus. Elle lui avait même proposé de reprendre contact avec Charlie sous prétexte qu’ils avaient été à l’école ensemble. Tonks déclinait à chaque fois mais elle était tout de même reconnaissante à Molly de tout faire pour l’aider. Elle avait même appris que son ami avait défendu sa cause auprès de Remus.
Seulement, Remus et Nymphadora ne se recroisèrent plus beaucoup, Dumbledore avait envoyé le loup garou en infiltration dans d’autres meutes. Ce qui impliquait que la jeune femme se faisait encore plus de soucis. Le pire c’est qu’elle était loin de manquer de travail car son devoir au ministère avait littéralement triplé, les attaques des mangemorts se répétaient encore et encore. Les rares fois où elle croisait Remus aux réunions, elle essayait toujours de lui faire entendre raison mais le loup continuait de camper sur ses positions. Tonks en venait à la conclusion que ses sentiments n’étaient pas partagés.
Elle décida de tenter le tout pour le tout au réveillon de Noël. Elle avait appris par Alastor, que Remus était rentré de mission pour les fêtes. Elle était donc partie en direction de la maison du loup garou. Elle avait même pensé à emmener un plat qu’elle avait préparé elle même. Bien sur, c’était loin d’être de la haute gastronomie car Tonks était affreusement nulle en cuisine mais l’intention était là. Lorsqu’elle frappa à la porte, elle eut l’impression que son courage allait définitivement l’abandonner. Remus vint rapidement ouvrir la porte et ne sembla pas ravi de la voir.

- Nymphadora, que viens-tu faire ici? Lui demanda-t-il.
- C’est toujours Tonks, rétorqua-t-elle. Et je n’avais pas envie de passer le réveillon de Noël toute seule et je ne voulais pas que tu le passes tout seul aussi.
- Ma maison est loin d’être accueillante pour un réveillon de Noël.
- Si je t’avais invité chez moi, tu aurais trouvé une excuse idiote. Tu ne peux vraiment pas passer une soirée tranquille avec moi comme de simples amis, comme on faisait avant?


Le ton de sa question avait été plus triste que prévu, mais Remus capitula et la laissa finalement entrer. Sa maison était très triste c’est vrai mais très propre aussi. Il avait beau avoir plein de livres, ils étaient tous rangés et Nymphadora se félicita que cette soirée ne se passe pas dans son appartement, vu le désordre qui y régnait. La soirée fut très tranquille, les deux jeunes gens parlèrent de tout et de rien. Le seul problème de la soirée, était le repas de Nymphadora qui était au limite du mangeable.

- Tu peux le dire, j’ai des progrès à faire en cuisine, rigola-t-elle à la fin du repas.
- La politesse voudrait que je dise le contraire, mais par merlin, il faut vraiment que tu fasses des progrès en cuisine.

Ils avaient rigolé du repas encore deux bonnes minutes avant que Nymphadora ne sorte le dessert. Sa mère avait fait une bûche de Noël vraiment très réussie et ça se voyait très clairement que Tonks n'avais pas cuisiné la fin de ce repas.

- Avoue, Nymphadora, c’est Molly qui a fait ça? Lui demanda-t-il pour la taquiner.
- Mais arrête avec ce prénom, c’est Tonks. Et non, ce n’est pas Molly qui a fait ça, c’est ma mère, rétorqua-t-elle avec un sourire.
- Je me disais bien que ça ne pouvait pas être toi. Et c’est quoi le problème avec ton prénom, il est joli. Tu aboies sur tes parents à chaque fois qu’ils t’appellent Nymphadora?
- Ils m’appellent Dora depuis que je suis toute petite. C’était plus rapide pour crier après moi quand je m’approchais du bord de l’escalier, répondit-elle amusée.

Ils s'amusèrent encore un moment sur tout ce qu’avait fait subir Tonks à son père en étant enfant. La soirée avait fait le plus grand bien à la jeune femme. Et au moment, où ils faisaient la vaisselle, Tonks se sentait légère pour la première fois depuis un moment.

- C’est marrant, tes cheveux sont redevenus rouges, lui dit Remus en finissant d’essuyer la vaisselle.

Tonks attrapa une mèche de ses cheveux et sourit. Adieu, la couleur terne et bonjour les couleurs vives. Elle ne répondit pas à la question de Remus et continua de ranger la vaisselle. Oui vous avez bien compris, Nymphadora osait vraiment ranger la vaisselle et oui la catastrophe était imminente. D’ailleurs, elle arriva rapidement avec une assiette qui lui échappa des mains.

- Je suis désolée, ça devait arriver, s’excusa-t-elle.
- Dora, utilise ta baguette plutôt que tes mains pour ramasser les morceaux de verre, je préfère, la supplia-t-il.

L’assiette fut réparée d’un coup de baguette et Tonks se retourna vers Remus. Elle aurait pu se contenter de ce genre de soirée si son coeur n’avait pas battu la chamade à chaque fois qu’elle était en sa présence. Elle se l’était promis avant d’arriver soit ça marchait, soit elle abandonnait définitivement. La soirée se finit tranquillement dans le canapé avec un thé préparé par le loup. Tonks posa sa tasse et se retourna vers Remus.

- Tu m’as appelé Dora, toute à l’heure. Pourquoi? Le questionna-t-elle avec un  petit sourire.
- Je n’aime pas t'appeler Tonks, je trouve ça impersonnel. Au moins avec Dora, je ne risque pas de me prendre un sortilège, répondit-il simplement.
- Marché conclu, capitula-t-elle avec un sourire joyeux.

La conversation ralentissait de plus en plus. La soirée touchait à sa fin la jeune femme s’en rendait compte. Elle ne le voulait pas mais elle avait peur d’aborder le sujet interdit encore une fois. L’homme risquait de s’énerver encore une fois. Elle finit par se lever du canapé et balaya du regard tous les livres de la bibliothèque. Elle n’entendit pas Remus se lever et se poster derrière elle. Elle retint un sursaut de justesse quand il reprit la parole.

- Est ce que tout va bien? Osa-t-il demander.
- Je n’ai pas envie que cette soirée se finisse, expliqua-t-elle tout simplement en se retournant.
- Pourquoi? Risqua-t-il.
- Tu sais très bien pourquoi Remus.
- Tu devrais peut-être passé à autre chose, je ne suis pas un homme pour toi,
tenta le loup garou.
- Encore cette excuse idiote, s’énerva-t-elle en faisant un pas vers Remus qui en fit un en arrière avant de buter contre un meuble.
- Ce n’est pas une excuse idiote, c’est la triste vérité.
- Et si je m’en fiche complètement et que c’est toi que je veux,
insista-t-elle en se plantant juste à quelques centimètres de lui.
- Je ne te laisserais pas détruire ton avenir.

Son refus n’était toujours pas recevable. Jamais il ne lui disait qu’il ne voulait pas d’elle car il ne l’aimait, c’était toujours des excuses idiotes. Elle l’avait coincé, il ne pouvait pas fuir. Elle avait volontairement envahi son territoire personnel mais son loup ne se manifestait pas. Elle fit la seule chose qui lui semblait possible dans cette situation. Elle déposa une nouvelle fois ses lèvres sur celles de Remus. Cette fois-ci personne ne pourrait les interrompre, ils étaient seuls et si Remus voulait mettre fin à ce baiser, il devrait le faire comme un grand. Le loup garou ne bougea pas d’un pouce et Nymphadora en profita pour passer les bras autour de son cou. Il craqua comme la première fois où elle l’avait embrassé. Il finit par répondre à son baiser. Le mot d’ordre avec Remus était toujours la tendresse. La jeune femme perdit légèrement le contrôle et se colla contre lui, supprimant l’espace entre les deux. Elle se sentit victorieuse quand elle sentit ses mains glisser le long de sa taille pour la prendre dans ses bras. Le baiser passa en mode automatique en échappant au contrôle des deux amants. Nymphadora réussit à ouvrir la bouche de Remus et ce simple contact manqua de la faire défaillir. Les mains du loup étaient de plus en plus possessives sur sa taille, la pression était plus forte. Les mains enlevèrent les boutons du gilet de Remus et s’attaquèrent à ceux de sa chemise. La chaleur que dégageait sa peau la rendait dingue. Ce qui la surprit le plus, ce fut quand il la retourna pour la plaquer contre le meuble. C’était certainement le plus cadeau qu’elle pouvait recevoir pour Noël. L’horloge de la pièce finit d’ailleurs par sonner les douze coup de minuit, signalant par la même occasion que Noël était arrivé. Malheureusement, ce fut aussi le bruit qui ramena Remus à la raison. Il fit un bond en arrière loin de la jeune femme et la regarda d’un air terrifié. Les deux amants étaient encore haletants mais Tonks avait soudainement très froid. Elle savait très bien ce qui allait se passer.

- Tu devrais rentrer chez toi, Tonks, finit-il par dire tristement.
- Remus pour une fois avec moi, soit franc. M’aimes-tu oui ou non? Si tu ne m’aimes pas, je te promets de ne plus te harceler mais je t’en pris dis le moi.

L’enfoiré ne dit rien pendant un très long moment. Nymphadora ne démordrait pas, il lui devait la vérité. Elle le savait très bien capable de lui dire qu’il ne l’aimait pas juste pour qu’elle abandonne sans vraiment le penser mais elle s’en fichait. Elle tiendrait compte de sa réponse.

- Non, murmura-t-il après un très long moment.

Ce fut à cet instant qu’elle quitta la maison que ses cheveux reprirent leur teinte terne et qu’elle fit un trait sur Remus Lupin. C’était plus facile à dire qu’à faire mais elle ne lui courrait plus après. Pourtant la nouvelle était très dure à digérer et elle refusa l’invitation de Molly pour venir manger le jour de Noël car elle savait très bien qu’il y serait. La déprime reprit son cour mais elle avait forcé Molly à parler d’autres choses que Remus quand elle allait la voir. Ses journées se ressemblaient toutes: Travailler et Dormir. C’était son seul moyen d’oublier son coeur brisé. Quand il y avait des réunions de l’Ordre du Phénix, elle s’asseyait le plus loin possible de Remus, ne croisait jamais son regard et partait à peine la réunion finie. C’était plus simple ainsi.
Le soir de la bataille de la Tour d’Astronomie, Tonks faisait partie des membres de l’Ordre qui surveillaient le château en l’absence de Dumbledore. Vous savez tous ce qui s’est passé ce soir là, Dumbledore était mort, Rogue était un traître et Bill Weasley avait été blessé par Greyback. Le tableau ne faisait que s’obscurcir encore et encore pour la jeune femme. Son optimisme et sa persévérance allaient finir par la quitter définitivement. Comment allait-il continuer cette bataille sans Dumbledore, sans leur chef, leur meneur? La jeune femme se sentait anéantie par cette perte beaucoup trop lourde pour eux. Elle ne pensait même pas à ce pauvre Harry qui avait assisté à toute la scène. Un tel poids reposait sur ses épaules, pour un si jeune âge. Le jeune homme ne méritait pas ça.
Elle était sortie de l’infirmerie après une énième dispute avec Remus. Elle se trouvait dans le parc du château et les larmes roulaient encore et encore sur ses joues. Elle qui ne pleurait jamais, se retrouvait les joues humides. Elle s’était pourtant promis de tirer un trait sur Remus Lupin mais ses sentiments avaient repris le dessus. La mort de Dumbledore l’avait rendue trop fébrile et tout avait débordé. Elle regardait la forêt interdite au loin quand une voix l’appela.

- Dora

Remus, encore lui. Elle ne se retourna pas, elle n’en avait plus envie. Elle n’aimait pas pleurer et elle ne tenait pas à ce qu’il voit ses larmes. Elle essuya rapidement les larmes qui coulaient le long de ses joues.

- Ne baisse pas les bras, il ne le voudrait pas, lui dit la voix gentille de Remus en collant le dos de Tonks contre son torse.
- Il n’est plus là, lui hurla-t-elle dessus en se retournant et en mettant de la distance entre eux.

C’était la première fois qu’elle le repoussait et elle s’en rendait compte. Lui aussi semblait surpris par son geste. Il ne comprenait pas, mais elle savait très bien que si elle voulait avoir une chance de l’oublier, elle devait mettre un maximum de distance entre eux.

- Je suis désolé, Dora. Je ne voulais pas te blesser, finit-il par dire le visage triste après un moment de silence.
- Ça me fait une belle jambe, Remus, s’énerva-t-elle.
- Je suis désolé car je t’ai menti le soir de Noël, continua-t-il tristement sans se laisser démonter.

L’attention de la jeune femme fut vraiment captée pour la première fois de la conversation. Sa colère qui l’aveuglait jusque là était en train de fondre très lentement.

- Je ne pensais pas ce que je t’ai dit quand tu es partie de chez moi. Je voulais juste que tu m’oublies pour que tu puisses vivre une belle vie, ajouta-t-il timidement.
- Pourquoi me dire ça maintenant? Demanda Tonks avec hésitation.
- Car Minerva et Molly ont raison, mon attitude est idiote et ce monde a besoin d’amour. Et je ne veux plus te voir triste, avoua-t-il d’une petite voix.

Ce n’était pas possible, elle était morte pendant la bataille en vérité et elle avait eu le droit à un aller direct au paradis. Aussi bizarre que la jeune femme pouvait l’être, elle serra fortement ses mains pour que ses ongles martyrisent sa chair. Pas possible, ça faisait un mal de chien. Les miracles existaient finalement. Elle fit quelques pas vers Remus et se planta face à lui à quelques centimètres de lui.

- Es-tu en train de me dire que tu vas arrêter de fuir? Demanda-t-elle pour le provoquer.
- Oui, répondit-il simplement.
- Tu m’embrasses où je t’embrasse? Proposa la jeune femme en le taquinant.

La tête de Remus fut absolument magique à cet instant car le pauvre ne savait plus du tout quoi faire. Oui, c’était une petit vengeance pour ces mois de souffrance et des yeux écarquillés n'étaient pas chers payés pour ça. Le pauvre allait se faire charrier pour sa tête longtemps après cet instant.
Elle ne le tortura pas longtemps. Rapidement, elle glissa ses bras autour de son cou avant de l’embrasser tendrement. Pour la première fois, Remus répondit tout de suite au baiser comme soulagé qu’elle n’ait pas attendu qu’il fasse le premier pas. Elle ne remercierait jamais Dumbledore pour ce petit miracle car elle le savait la phrase de Minerva qui disait que l’ancien directeur aurait voulu de plus d’amour dans ce monde, avait penché la balance. Pour l’ancien directeur, elle n’allait pas abandonner le combat, elle allait poursuivre l’objectif de Dumbledore, elle garderait espoir et surtout elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour le venger. Rogue avait intérêt de bien se cacher.
Nymphadora s’était installée rapidement chez Remus par la suite. Elle comptait bien lui montrer que cette maison qu’il détestait tant, pouvait devenir un petit paradis, si on refaisait sa décoration. Résultat, ils habitaient une maison entièrement refaite dans des tons vifs et clairs qui ne ressemblaient en rien à l’ancienne.  Remus avait l’air d’apprécier les changements qu’avaient apporté la jeune femme.
Malheureusement, le climat se dégrada fortement suite au décès de Dumbledore. Les mangemorts prenaient le pouvoir les uns après les autres. Lorsque Rufus Scrimgeour trouva la mort, Nymphadora dut arrêter son métier d’Aurore car le ministère recherchait activement les membres de l’Ordre. Financièrement, Remus et elle, tenaient grâce à l’argent de la vente de son appartement. De plus, ses parents lui avaient aussi promis de ne jamais la laisser tomber.
Contre toute attente, un soir en rentrant d’une mission de l’Ordre, Remus l’avait tenue un long moment dans ses bras. Il avait toujours un peu de mal pour les démonstrations d’affection car il ne se sentait jamais digne de la jeune femme. Pourtant ce soir là, c’était lui qui était venu à elle. Une nouvelle attaque de mangemort avait eu lieu contre des moldus et un déclic avait dû se faire dans sa tête. Imaginez un peu, la surprise de Nymphadora quand il lui demanda de l’épouser. Elle avait eu du mal à y croire et avait même manqué la syncope. Sa réponse avait pourtant était la plus évidente, elle avait dit oui.
Le mariage avait très simple, tout s’était fait avec les membres de l’Ordre et avec la meilleure cuisinière au monde: Molly Weasley. La simplicité avait pourtant fait de ce jour, le plus beau et le plus magique pour la jeune femme. Le bonheur la rendait plus combattante chaque jour.
Malheureusement, le climat continua de se dégrader. Et le pire arriva quand Voldemort relâcha les ténèbres sur l’Angleterre. Les membres de l’Ordre n’eurent pas d’autres choix que de bien se cacher. Remus et Tonks, comme beaucoup d’autres membres de l’Ordre du Phénix, eurent recours au sort de Fidelitas pour cacher leur maison. Remus en était le gardien du secret. C’était la meilleure protection qui soit contre les mangemorts.
Nymphadora donnait un coup de main avec Remus, à Fred et George Weasley qui avaient eu une brillante idée. Ils étaient en train de mettre au point une radio qui changeait de fréquence encore encore, ce qui la rendait intraçable. Ils étaient prêt un lancer un appel mondial à la résistance pour rejoindre l’Ordre du Phénix, renverser le gouvernement de Voldemort et renvoyer Seytan en enfer.

Derrière l'écran


Attention choc, je suis Nymphadora de l'ancien forum plus connue tout de même sous Tally. J'ai décidé de reprendre ce personnage pour cette nouvelle aventure avec vous  I love you



Dernière édition par Nymphadora Lupin le Lun 2 Jan - 20:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 448
Date d'inscription : 05/10/2016
avatar
Coucou chère Nymphadora !!!

En voulant vérifier où en sont les fiches, je suis retombée sur la tienne que j'ai relue et je ne t'avais pas laissé de mot donc je le fais : félicitations pour ta très bonne interprétation de Tonks !! C'est un personnage que j'adore et tu la joues à merveille =D C'est vraiment super que tu l'ai reprise pour la continuer. Et justement, dans cet univers on a la chance qu'elle ne soit pas morte donc autant profiter de la voir *_*

J'ai adoré le père qui court partout dans la maison pour "empêcher les drames de toucher Nymphadora" Laughing

Par contre, je n'ose pas te mettre le petit post validé (les bons comptes font les bons amis  Laughing ) à cause de ce "à suivre" ! Est-ce que tu vas continuer ta fiche où est-ce qu'il s'agit d'une petite phrase comme pour dire "à bientôt dans le jeu Twisted Evil  ) ? Laughing

_________________
~ Le loup qui appartient à une bonne meute n'est jamais seul ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 210
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar
Oui Leah, la fiche est en vérité loin d'être terminé Laughing Mais ne t'en fais pas je vais la changer de place et la remettre dans les présentations en cours Laughing si je trouve comment faire

Et merci pour tes commentaires ça m'a fait plaisir I love you

_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 448
Date d'inscription : 05/10/2016
avatar
Laughing Non ne t'en fais pas ce n'était pas pour te disputer d'un sujet qui traine Laughing Mais tant que j'y suis, je fais un petit tour le matin sur les fiches pour voir si tout le monde a eu sa validation et si personne n'a été oublié ! & ça serait bête que l'équipe d'admin ait ses sujets qui trainent, quoi qu'on dit que ce sont les cordonniers les plus mal chaussés Laughing

Tu peux laisser ta fiche tant qu'elle n'est pas finie ;-)

Hâte de lire la suite en tout cas !! I love you

_________________
~ Le loup qui appartient à une bonne meute n'est jamais seul ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 32
Date d'inscription : 24/12/2016
Localisation : Une petite ville à côté de Londres
avatar
Y a pas de soucis Leah Very Happy

Voilà, j'ai enfin fini Very Happy Je suis désolée c'est un peu long, mais j'ai essayé de combler les moments qu'on ne savait pas dans les livres Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 245
Date d'inscription : 28/12/2016
avatar
550 de large
Bien joué, t'es validé-e
Des petits liens pour t'aider


Eh beh, je ne regrette pas le temps que j'ai pris pour lire ta fiche ! Elle est très complète et j'ai beaucoup aimé découvrir comment tu avais rempli les trous dans l'histoire de Nymphadora... euh pardon, Tonks ^^. En tout j'ai adoré m’immiscer dans l'intimité du couple. Ils sont vraiment mignons et attachants <3 Et aussi, tu joues toujours aussi bien Tonks, son caractère, sa maladresse ! Tout est là !


Une femme, plutôt petite, s’avance vers Invité. Elle porte un tailleur, est coiffée d’un chignon et observe le nouvel arrivant à travers ses lunettes rectangulaires. Malgré une allure stricte, elle aborde un visage sympathique.

Bienvenue Invité sur Necronomicon.
Je suis une représentante de l’administration, et je suis là pour vous apporter toute l’aide nécessaire à votre installation. Il est important que chacun se sente à son aise, sorcier, moldu, ou autre.
Suivez-moi, je vous prie, nous allons commencer la visite.

Elle s’avance vers un couloir, laissant derrière elle le son de ses talons aiguille.

Derrière cette porte, vous trouverez le règlement de Nécronomicon . Lisez-le bien afin d’être validé(e). De ce côté-ci se trouve le département de renseignements . Ce département est très complet et donnera toutes les informations nécessaires : le contexte et ses annexes, les intrigues et leurs évolutions, etc.

Elle se tourne un temps vers Invité afin de s’assurer qu’elle est bien suivie lorsqu’elle change de couloir, et que cette personne ne semble trop perdue sous les informations.

Passons le département d’identification – vous avez eu, ou vous aurez, toutes les informations lors de votre inscription. Continuons plutôt vers les choses plus utiles. Afin de mieux vous intégrer, vous pouvez consulter le service d’urbanisme pour demander un logement. Vous trouverez également le département de l’emploi afin de voir quels sont les emplois à pourvoir.
Bien. Avançons.

Elle reprend la visite et se dirige cette fois-ci vers un couloir plus petit.

Si vous cherchez à créer des liens avec nos résidents déjà présents, le salon de rencontres sera idéal. N’hésitez pas à vous y rendre.
Pour plus de détails (le signalement des absences, des propositions d’idées, etc.), merci de consulter le guide de bienvenue .

Elle tend la main vers un petite table où repose plusieurs exemplaires du guide de bienvenue.

Il reste une dernière étape pour pouvoir entrer en territoire britannique. Une fois le règlement signé et votre fiche de présentation remise, vous pourrez passer la Commission du sang. Rassurez-vous, vous ne devrez tuer personne. Il s’agit de votre premier RP, cela a pour but de vous aider à vous intégrer. C’est un passage imposé par le nouveau gouvernement de Pius Ticknesse dans le jeu. Mais entre nous, vous n’y êtes pas obligé(e). Vous vous doutez de l’objectif du nouveau Ministère et s’y rendre peut se révéler risquer selon votre ascendance.

Elle sourit une dernière fois à Invité avant de le laisser partir.

Je vous souhaite à nouveau la bienvenue sur Necronomicon. Et bon jeu.






© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 448
Date d'inscription : 05/10/2016
avatar
Je te félicite également pour ta fiche chère Tonks !! I love you Cela valait largement le coup que tu ailles plus loin que ce que l'on sait des livres de Rowling : tu t'es vraiment bien approprié le personnage de Tonks et tu as su redonner à la perfection la dimension de l'histoire qu'elle vit avec Remus I love you

Encore félicitations !!

_________________
~ Le loup qui appartient à une bonne meute n'est jamais seul ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 210
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar
Merci beaucoup les filles I love you vos commentaires me font très plaisir Embarassed

_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Nymphadora Lupin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nymphadora Tonks
» Nymphadora Tonks [En Cour]
» Nymphadora Tonks
» présentation de Teddy Lupin
» PROFESEUR R J LUPIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nécronomicon :: Entrée en territoire Britannique :: La commission d'enregistrement :: Les présentations validées-