The supremacy of the Muggles ends here.
Voldemort a ouvert les portes de l'Enfer et contrôle le gouvernement anglais. Sa suprématie ne s'arrêtera pas là. Avec la source de la magie noire à ses côtés, il s'apprête à mettre la main sur tous les continents. Son objectif : soumettre les moldus et les traîtes à leur sang. L'aiderez vous dans ce combat ou rejoindrez-vous la coalition internationale ?
RéglementContexteBottinsLes groupesLes créatures jouablesScénarii et Postes vacantsInvités
A savoir
# Juin 97 : Dumbledore meurt par la main de Severus Rogue
# Eté 97 : Voldemort prend le contrôle du gouvernement
# Septembre 97 : La Coalition Internationale reprend du service et une nouvelle année scolaire démarre sous la domination des Carrow
# Décembre 97 : Voldemort redonne sa liberté avec Seytan et passe un pacte avec ce dernier
# Nous sommes en mai 1998
Contexte
C'est une terrible annonce qui secoue le monde des sorciers : Dumbledore est mort, assassiné par Severus Rogue. Le plus grand mage noir de tous les temps en profite pour mettre la main sur le ministère de la magie. Son objectif : purifier la race sorcière et faire des moldus ses esclaves. Mais son empire ne s'étant qu'aux frontières de la bonne vieille Angleterre. Le monde entier doit être nettoyé. Pour cela, Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom est en quête de la source même de la magie noire. Le Necronomicon, le livre des monstres et des morts, le mène devant les portes de l'enfer, qu'il laisse grandes ouvertes...
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Blackout
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Journée Londonienne feat. Sam Nott & Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 29
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar
Journée Londonienne
feat. Sam Nott & Libre
20 Avril 1998 Londres

Leur première grande visite de Londres, Amélia avait attendu cette journée depuis leur arrivée. Elle avait hâte de voir le National Gallery of British Art, hâte d’aller au Kensington Garden, de voir le Big Ben, Le London Bridge et hâte d’aller faire du Shoping à Piccadilly Circus et encore tellement d’autre chose qu’elle voulait voir ! Bien sûr ils ne pourront pas faire tout ça en une journée et comptait bien revenir plus tard… Elle trépignait d’impatience !

Sam avait trouvé une place rapidement dans le parking souterrain qu’offrait la ville. Rien à voir avec les parkings Américains qui étaient plus en hauteur et préféraient la vue à l’espace, et l’argent aussi. Amélia sortit de la voiture avec son petit sac à doc dans la main, claquant la porte derrière elle.
C’était une journée spécial aujourd’hui, le soleil ne tapait pas trop fort, mais il fallait tout de même qu’elle porte ses lunettes. Ses yeux n’avaient aucun problème, mais on ne savait jamais. Elle mit son sac sur son dos (le sac étant rempli de chips et d’une bouteille).

Amy sautillait sur place regardant une voiture passer devant elle, tout en attendant que son père est fini de faire ce qu’il avait à faire.

« T’as fini ? »

Demande-t-elle toujours observant la voiture qui descendit cette fois à l’étage du dessous.

« On commence par quoi ? Vraiment,  il y a beaucoup de chose à voir, je ne sais pas part quoi commencer. » Elle trouva un dépliant avec le plan de la ville dessus, près de la porte de sortit. « Ça pourrait nous aider ce petit machin. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 30
Messages : 140
Date d'inscription : 21/01/2017
avatar







Journée londonienne

[PV Amy / Sam / libre]



20 avril 1998

Londres… Sam avait encore du mal à se dire qu’il était rentré, la ville avait tellement changé. Avec Amy, ils n’avaient pas encore visité le centre de la ville, restant jusque-là sur la périphérie à la recherche d’un domicile. C’était chose faite, et Sam avait même trouvé une école pour la demoiselle, il lui fallait encore quelques documents pour finaliser l’inscription. En attendant, le père et la fille avait décidé de profiter d’une journée en ville.

Amy était impatiente de découvrir la ville, comme à chaque fois qu’elle découvrait un nouveau « terrain de jeu ». Circuler dans Londres se révéla plus facile que ce à quoi il s’attendait, il faut dire qu’après avoir conduit dans certains pays d’Afrique, où le code de la route est optionnel, ou encore Mexico, Londres semblait plus calme.

Après quelques tours de parking, ils étaient garés dans un parking sous-terrain. Sam ne connaissait pas trop le côté moldu mais il ne s’en inquiétait pas. Au pire, il prendrait les transports en commun si leur destination était trop loin.

Il entendit Amy le presser. Dire qu’elle était impatiente aurait été un euphémisme, elle trépignait sur place, mais comment li en vouloir. À vrai dire, lui aussi avait hâte de découvrir cette partie de la ville. Enfant, son père lui interdisait la ville moldue.
Voiture fermée et ticket de parking dans le portefeuille, Sam rejoignit sa fille qui lui tendait un dépliant.

- Bien Miss, voyons ça. Tu veux faire quoi en premier ? Shopping, culture ou un peu des deux ?

Sam jeta un petit regard interrogateur à Amy par-dessus le dépliant. Le temps que la jeune fille se décide, il attrapa un stylo pour entourer les lieux les plus intéressants. Connaissant Amy, il ne serait pas étonné qu’elle demande à faire un peu de lèche vitrine avant de faire un tour dans un musée.






Dernière édition par Sam Nott le Dim 13 Aoû - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar
Journée Londonienne
feat. Sam Nott & Libre
20 Avril 1998 Londres

Amy contempla de part et d’autre le dépliant, tout en ouvrant la porte avec son dos afin d’accéder à l’escalier. Arrivée en haut, elle put remarquer qu’ils se trouvaient pas très loin de Piccadily, là où petites salles de théâtres côtoyaient, boutiques de luxe et friperies… Ça sentait le mangé, aussi, les fast-foods restaient ouvert toute la journée, comme en Amérique, à la particularité que certains mettait des œufs sur leurs glaces. C’est son ami qui lui avait raconté, du coup elle ne prendrait surement pas de glace pour le dessert.

« Y a une boutique pas très loin, ils vendent des lunettes et plein d’autre truc, y a écrit dessus. »  Avec son doigt, elle montrait un bout du prospectus qui faisait la pub des meilleurs endroits à voir et à visiter.

« Et y a un disquaire juste à côté. On y trouvera peut-être des éditions collectors d’Aerosmith ? » Dit-elle avec un grand sourire.

« Après on pourra aller au musée. J’ai lu dans un magazine, qu’il restait ouvert trois nuits de suite. »

C’est ainsi que commençait leur petit journée à Londres. Elle avancait vers la place, pliant son dépliant et le rangeant sur le côté de son sac-à-dos et glissait ses doigts autour des sangles prête pour sa nouvelle aventure.

« Bon ben on peut y aller. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 30
Messages : 140
Date d'inscription : 21/01/2017
avatar







Journée londonienne

[PV Amy / Sam / libre]



20 avril 1998

Sam eut un rire amusé : Amy et les lunettes de soleil, une grande histoire d’amour. Cela lui faisait penser qu’il devait s’en racheter aussi, il avait encore cassé les siennes. La fille collectionnait les solaires et le père possédait plusieurs cadavres dans la boîte à gants. Les dernières en date n’avaient pas supporté le passage en machine à laver.

Les mains dans les poches, il marchait à côté de son ado pleine d’énergie et regardait les endroits qu’elle indiquait avec son enthousiasme habituel. Pour le moment, les propositions étaient raisonnables. Il avait redouté qu’elle lui propose de faire un tour du côté sorcier de la ville.

- Solaires, disquaire et musée ? C’est bon pour moi. Comme ça on ira compléter nos collections, et on pourra trainer tard dans le musée.

Ils sortirent assez rapidement du parking, non sans avoir mémorisé l’étage et l’emplacement de parking… ce serait dommage de perdre une fois de plus leur voiture.
Le centre commercial avait une activité assez dense pour un lundi sans que ce ne soit la cohue. Sam balaya instinctivement les environs, repérant les caméras et sorties en cas de fuite. Au-delà de son statut de fils fugitif, il n’oubliait pas que des mangemorts pouvaient très bien mener une attaque. Mais pour l’instant, le centre semblait mener son train-train quotidien paisiblement, loin de la guerre invisible.

- Bien mon Capitaine, par quelle boutique commençons-nous ?

Aujourd’hui, c’était sa journée donc c’était elle « Le Capitaine ». Amy avait 11 ans quand ils ont commencé à s’appeler « Capitaine », ils avait regardé un classique à la télé : Le Cercle des poètes disparus. Le « Oh Capitaine mon Capitaine » est devenu une de ces répliques qu’ils se disent avec complicité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar
Journée Londonienne
feat. Sam Nott & Libre
20 Avril 1998 Londres

« C’est vrai que c’est mon tour d’être capitaine. » Un sourire en coin des lèvres, elle mit ses lunettes avec beaucoup de classe comme le faisait parfois son Daddy. « Allons défier les anglais, Moussaillon. »  

La Place bien qu’immense, paraissait toute petite à cause des affichages et de l’afflux d’humain dans les parages mais, ce n’était pas ce qui allait arrêter Amélia dans son aventure. Apercevant du coin des yeux la boutique  London’s Queen, Amélia reprit le dépliant.

« On y est presque, plus que quelques mettre  parcourir. » Elle rangea de nouveau son dépliant, attrapa la main de son père comme si elle avait 7 ans, afin de le guider jusqu’à la boutique. Malencontreusement, un maudit passage piéton, vint se dresser entre la boutique et eux. Amélia soupira. Le bonhomme venait de passer rouge comme fait exprès. Les voitures et véhicules à deux roues passaient devant Amélia et Daddy aussi lentement qu’un troupeau de vache mexicaine.
Elle fixait le bonhomme rouge et le menaçait -mentalement- de lui faire sa fête s’il ne passait pas directement au vert. Ce n’est que quelques secondes plus tard que celui-ci obéit.

« Ces feux sont vraiment trop long. »

Elle continua son chemin jusqu’à se retrouver face à la Boutique. La vitrine n’était plus la même que sur l’image mais les lunettes présentées, étaient des plus jolies. Elle remarquait que la boutique était pleine à craqué. Toutes ces filles n’avaient pas un quelconque travail ?

« Nous allons devoir nous faire un chemin si nous voulons tout voir. Tu peux pas te transformer en loup pour les faire partir. Honnêtement, ça m’arrangerais. » Dit-elle à son père  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 30
Messages : 140
Date d'inscription : 21/01/2017
avatar







Journée londonienne

[PV Amy / Sam / libre]



20 avril 1998

Les mains dans les poches toujours dans les poches, il marchait derrière son petit électron libre. C’était elle qui donnait le rythme de la marche et lui restait en arrière pour guetter le moindre danger. La tâche n’était pas très compliquée : avec sa taille, il dépassait une bonne partie de la foule. Cependant, le soleil l’éblouissait un peu, il allait grommeler contre l’astre mais se ravisa : il n’allait tout de même pas râler parce qu’il faisait beau, il était Écossais et non Français.

Amy lui prit la main pour le guider. Beaucoup de jeunes de son âge ne souhaitaient plus être vu avec leurs parents, Sam était bien content que ce ne soit pas le cas pour Amy. Cela voulait dire qu’il ne lui faisait pas honte et si jamais un gamin venait à se moquer de cela, il ne doutait pas que sa fille le remettrait en place bien comme il le fallait.

Après l’épisode du feu interminable, ils purent enfin arriver à destination. Face à la foule, Amy eut une de ces suggestions dont elle avait le secret et qui avait le don pour le faire rire.

- Je sais que je t’ai dit que j’aimerais bien visiter le zoo de Londres, mais pas de cette façon. Ne t’en fais pas, je vais nous frayer un chemin.

Cette fois ce fut à Sam d’attraper la main de sa fille et de la guider. Avec sa taille, les gens s’écartait assez facilement à coups de « excusez-moi », de « pardon », et de sourire. C’était plus efficace que de foncer dans le tas tel un char d’assaut.
Très vite, ils arrivèrent devant le rayon qui les intéressait tous les deux : les solaires. Le rayon était assez grand et varié. Ils allaient pouvoir faire leur choix.

- Et voilà mon Capitaine.

Il attrapa une paire de lunettes qu’il mit sur son nez et se tourna vers sa fille.

- Tu penses quoi de celles-là ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar
Journée Londonienne
feat. Sam Nott & Libre
20 Avril 1998 Londres

« C’est vrai que c’est mon tour d’être capitaine. » Son père était grand, il lui fut donc facile de se faire un chemin entre cette horde de femme toutes plus maquillées les unes que les autres. Et alors que son père marchait devant elle, un sac à main lui frappa le nez. Amy grogna. Cela faisait un mal de chien et une larme coula de son œil droit. Elle souffla lentement se jurant de bousiller le prochain sac qui lui arrivera dans la figure.

Heureusement, ce ne fut pas le cas et Amélia atteignit le stand à lunette sans plus de difficulté.

Son Daddy attrapa une paire de lunettes et la posa sur son nez et demanda l’avis du Capitaine.

« Hum, très bon choix Moussaillon. »

Elle prit à son tour une paire de lunette style année 50, appelez aussi lunette de mouche, à cause de leurs grands verres.

« Comment me trouvez-vous ? Très chic n’est-ce pas ? »  Elle observait son père à travers le verre noir et rigolait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 30
Messages : 140
Date d'inscription : 21/01/2017
avatar







Journée londonienne

[PV Amy / Sam / libre]



20 avril 1998

Sam sentait qu’Amélia grognait de plus en plus quand il y avait de la foule et des bousculades. Lui-même pouvait râler et grogner un peu mais il sentait que c’était différent. Son Amy voyait sa véritable nature ressortir un peu plus au fur et à mesure que l’influence de SeyTan se répandait. Sa véritable inquiétude était le moment où elle reprendrait sa véritable apparence. Si cela se passait dans un lieu isolé, il n’y aurait aucun problème.

Sam posa son regard sur sa petite dragonne à travers le verre fumé de ses lunettes. Elle validait son choix et avait l’air moins grognon à présent qu’elle avait l’objet de sa quête sur le nez.
Objet qui avait l’air deux à trois fois trop grand pour elle et la faisait ressembler à…

- On dirait un alien mouche tout droit sorti des Men in Black.

Ils trouvaient les verres démesurés ridicules. Le but était de protéger les yeux du soleil et non cacher les trois quarts du visage.
Il savait qu’Amy aimait essayer des lunettes plus farfelues les unes que les autres avant de trouver LA bonne paire. Et encore, ce n’était que des lunettes. Quand ils avaient été acheté sa baguette, ça avait pris un temps fou. Mais ce ne serait pas Amy si les virées shoppings ne s’éternisaient pas un peu.

Sam regarda l’étalage et chercha une paire qui pourrait aller sur le nez de son adolescente. Quelque chose qui soit assez fantaisiste mais pas trop non plus. Heureusement qu’elle avait passé l’âge des objets qui faisaient de la lumière. Il se rappelait encore très bien d’une certaine paire de baskets qui s’allumait à chaque pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar
Journée Londonienne
feat. Sam Nott & Libre
20 Avril 1998 Londres



Son Daddy la compara aux mouches aliènes dans l’animé « Men In Black ». Un dessin animé, qu’elle ne ratait jamais lorsqu’elle se trouvait encore sur le territoire Américain.

« Yeah » Rétorquait-elle en faisant le signe Love avec sa main droite.

Elle reposa la paire de lunette à sa place et en prit une autre. Une plus moche mais qui avait du succès auprès des skieurs et des gens qui avaient des styles de merde. Néanmoins on ne pouvait nier que pour le ski, ces lunettes d’être des plus pratiques, surtout face au soleil.
Amy les reposait à leurs tours. Elle n’était vraiment pas belle et beaucoup trop fine et sans classe.

C’est alors qu’elle vu une paire de lunette de toute beauté. Elles étaient d’écrite comme des lunettes de chat, à cause des deux coutures en forme de d’oreille de chat, qui les rendaient trop mignonne et adorable. Un peu comme elle.

« Oow, elles sont trop belle. Regarde Papa ! »

Elle osait à peine y toucher tellement elles étaient jolies.

Lunette:
 

«C'est celle là, que je veux, j'en veux pas d'autre! Ooww, elle sont trop belles!»

Elle regardait son père en sautillant sur place. Ces lunettes ne pouvaient en aucun cas rester dans cette boutique. Amy devait les avoir, elle devait les avoir, elle devait les avoir! Ce n'était pas possible autrement!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 30
Messages : 140
Date d'inscription : 21/01/2017
avatar







Journée londonienne

[PV Amy / Sam / libre]



20 avril 1998

Sam ne put retenir un léger rire tout en levant les yeux au ciel quand Amy se tenta à essayer des lunettes encore plus moches. Il ne put s’empêcher de penser à un vieux film français qu’Amélia lui avait présenté comme un classique du cinéma français.
Il y avait sérieusement des personnes qui dépensaient de l’argent pour ce genre de chose hors des vacances à la montagne ?

Pourvu qu’elle ne prenne pas celles-là… Sérieusement… Qu’elle ne prenne pas celles-là…

Sam pria très fort et ses prières furent, visiblement, entendues par la sainte divinité des lunettes solaires car Amy reposa la monture. Sam venait de la traiter d’alien, il n’allait pas rajouter une couche avec une autre remarque, elle serait capable de les prendre juste pour le taquiner.

C’est alors qu’elle eut un regard... LE regard. Il le connaissait très bien car il avait le même après chaque pleine lune quand il découvrait qu’Amy lui avait préparé des gaufres à la myrtille et au sirop d’érable.

Pas de doute, elle avait eu le coup de foudre, mais sur lesquelles ? Elle s’en empare et s’en para fièrement. Il fut soulagé de voir que les lunettes n’étaient pas une de ses paires farfelues. Il les trouvait même élégantes.

- Va pour celles-là alors. Si c’est ton dernier mot, on peut aller en caisse et passer à l’étape suivante.

Il était plutôt satisfait, cette fois-ci ils n’étaient pas restés des heures. Après, Amy n’aurait plus qu’à dire où elle souhaitait aller. Comme il l’avait dit, c’était à son tour d’être le « Captain ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar
Journée Londonienne
feat. Sam Nott & Libre
20 Avril 1998 Londres



La jeune fille gardait les lunettes sur son nez. Son visage paraissait tout petit par rapport aux lunettes, mais… Ho, elle se trouvait parfaite !

« Peut-être qu’on pourra acheter une robe qui aille avec, qu’est-ce que tu en pense papa ?  Pas maintenant, mais plus tard. »

Elle se regarde une fois de plus, avant de se diriger vers la caisse avec son père. Par chance la queue avait été assez courte et Sam pu enfin payer la paire de lunette et  heureusement, leur prix était plutôt raisonnable. D’autant qu’ils avaient l’intention d’aller au disquaire, autant qu’ils en profitent un max !

Enfin sortit de cette boutique affreusement pleine de personne humanoïde, Amélia souffla un peu et tourna à peine la tête pour trouver rapidement la boutique de disque.

« Nous n’aurons pas à marcher beaucoup, regarde ! » Avec son doigt, elle indique la boutique de CD au coin de la rue. La jeune fille obverse son père et soulève ses sourcils rapidement. « On y est. »  Dit-elle avec un grand sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Journée Londonienne feat. Sam Nott & Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée comme les autres ou presque [libre]
» La mort est une journée qui mérite d'être vécue [libre]
» Une magnifique journée dans la prairie [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nécronomicon :: Le Londres Moldu :: Lieux publics-