The supremacy of the Muggles ends here.
Voldemort a ouvert les portes de l'Enfer et contrôle le gouvernement anglais. Sa suprématie ne s'arrêtera pas là. Avec la source de la magie noire à ses côtés, il s'apprête à mettre la main sur tous les continents. Son objectif : soumettre les moldus et les traîtes à leur sang. L'aiderez vous dans ce combat ou rejoindrez-vous la coalition internationale ?
RéglementContexteBottinsLes groupesLes créatures jouablesScénarii et Postes vacantsInvités
A savoir
# Juin 97 : Dumbledore meurt par la main de Severus Rogue
# Eté 97 : Voldemort prend le contrôle du gouvernement
# Septembre 97 : La Coalition Internationale reprend du service et une nouvelle année scolaire démarre sous la domination des Carrow
# Décembre 97 : Voldemort redonne sa liberté avec Seytan et passe un pacte avec ce dernier
# Nous sommes en mai 1998
Contexte
C'est une terrible annonce qui secoue le monde des sorciers : Dumbledore est mort, assassiné par Severus Rogue. Le plus grand mage noir de tous les temps en profite pour mettre la main sur le ministère de la magie. Son objectif : purifier la race sorcière et faire des moldus ses esclaves. Mais son empire ne s'étant qu'aux frontières de la bonne vieille Angleterre. Le monde entier doit être nettoyé. Pour cela, Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom est en quête de la source même de la magie noire. Le Necronomicon, le livre des monstres et des morts, le mène devant les portes de l'enfer, qu'il laisse grandes ouvertes...
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Blackout
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Amélia R. Nott [Dragon d'Amérique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar

Nott Amélia River Dafne Keen

gif
Infos générales
avatar
Bonjour, je m'appelle Amélia River Nott, j'ai 14 ans et je suis né(e) le 16 Novembre 1983 à parc national de Yoho, au Canada, je suis de nationalité Écossaise. Je fais des études de Collégienne. Sinon, je suis UNE FILLE et Célibataire et je suis Modeste. Pour finir, j'utilise Dafne Keen comme avatar et je fais parti du groupe Neutre.


❯ ASCENDANCE : Honnêtement, je saurais pas dire.
❯ DATE DE NAISSANCE : 16 Novembre 1983
❯ NATIONALITÉ : Écossaise.
❯ ESPÈCE: Dragonne
❯ CLASSE SOCIAL : Comme mon père
❯ ORIENTATION SEXUELLE : Vous pensez vraiment que j'en suis là?
❯ GROUPE : Neutre
❯ COMPAGNON : N’en a pas.
❯ BAGUETTE :  Bois d'aulne, 36 cm avec un poil de Licorne.
❯ PATRONUS : Prrr!.
❯ EPOUVANTRARD : Prrr!.
❯ CAPACITÉ SPÉCIALE : Je suis un dragon! C'est assez spéciale et en plus je fais de la magie. C'est super spéciale ça!


Des détails sur ton personnage

Quel est son caractère ? Amélia est gentille… Avec son père. Tous deux se protègent mutuellement. Ils sont une famille et une famille doit prendre soin de ses membres. Et pour apprendre ça, pas besoin d’aller à l’école. Elle n’apprend plus grand-chose à l’école, son père à pratiquement fait tout le travail durant leur long voyage. C’est surement la meilleure façon d’apprendre, de voyager à travers le monde et de rencontrer des gens intelligents et plein de savoir.
Les voyages sont sa passion et ce, grâce à son père qui l’a initié très jeune. L’aventure coule  dans ses veines depuis qu’ils ont commencé à voyager. Parfois, elle se sent mal d’être coincée au même endroit, mais elle a confiance en son père et Amélia sait qu’en restant à Londres, elle en saura plus sur elle aussi, donc.
A Londres, elle n’a pas trop d’ami. Dans le monde non plus. Mais elle en a ! On la dit associable, mais ce sont les autres qui sont idiots. Ses professeurs la trouve renfermer, mais la jeune fille c’est que cela est complètement faux. Il ne suffit pas de quelques ragots ou de quelques inquiétudes pour dire qu’un tel est comme-ci ou comme ça. C’est idiot.  Pourquoi toujours ne  rester que sur une première impression ?
Amélia est une ado qui prend tout juste conscience de qui elle est et puis à 14 ans, même si on pense avoir tout vécue, il reste toujours de nouvelles chose à faire et à découvrir.


Que penses-tu du gouvernement de Voldemort et son pacte avec Seytan ? : « Je pense que vous allez avoir de gros problème. Vous savez qu’à le nommé, il peut vous retrouver et vous tuer ?
Sinon, je pense que c’est dangereux de jouer avec le feu, l’un d’eux finira par se bruler les ailes. » *Hausse les épaules* « C’est comme ça. Il ne peut pas y avoir deux maîtres du monde.»


Quel est ton avis sur l'Ordre du Phénix, de la Coalition et de leur combat ? : « C’est bien. Ils veulent survivre eux aussi… J’ai pas d’avis la dessus parce que, je me sens pas concerner par leur combat.
Comme pour «le Mage Noir » et Seytan. Ils ne m’apportent rien. Moi je suis là pour prendre soin de mon père. C’est déjà bien. »



Anecdote

Elle a mordu un clown à la jambe une fois. Il utilisait un fouet pour forcer un ours à faire ce qu’il voulait et Amélia n’a pas aimée pas ça ♦ Elle aime les cerisiers en fleur. Le spectacle des pétales qui tombe en pluie, est le spectacle le plus pur qu’elle n’a jamais vue ♦ A l’école, elle s’est battue avec une fille, genre peste qui se prend pour une intouchable. L’intouchable a claqué une petite de première année… Amélia lui a fait manger les cailloux. Mais faut pas le dire à son papa… ♦ Elle est née dans un œuf, ça vaut toute les anecdotes du monde ♦ Daddy est le premier nom qu'elle donna à son père, Sam



Dernière édition par Amélia R. Nott le Mar 4 Juil - 19:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar

gif
Ton histoire

« Papa,  je peux le faire toute seule » Du haut de ses 3 ans, Amélia se sentait tout à fait prête à monter à poney toute seule. « Papa, je peux le faire toute seule. Vas-là bas. » Son père était toujours réticent, il fallut qu’elle descende de son poney, qu’elle prenne son père par la main  et qu’elle l’accompagne jusqu’au portail. « Je suis grande maintenant. »

« Je sais. » lâcha Sam une petite larme à l’œil (si si, Amélia l’a vue d’Abord !)

Elle retourna à son poney, remonta sur la scelle sans aucune aide et commença à faire son petit tour. Toute seule, comme une grande. De là où elle se trouvait, elle pouvait voir son père. Elle lui faisait des sourires et des petits coucous à chaque passage devant lui. Amélia n’était pas une adepte des manèges, mais elle adorait faire des tours à dos de poney.  

~*~*~

Vers ses 7 ans, son père et elle passèrent un petit moment au Sud des Etats Unis. Là-bas, ils retrouvèrent un ranch où passer quelques nuits. Amélia pu de nouveau s’adonner à son premier amour. Mais cette fois, c’était un cran au-dessus du poney et elle avait eu le droit de monter à cheval !

Une nuit alors que la lune était haute dans le ciel, Sam laissa Amélia chez une bonne femme du nom d’Amelda. Une femme de type hispanique, petite, aux cheveux longs et noir et des grands yeux marron. A y repenser, elle était  très belle mais vraiment très craintif aussi.

Chaque fois que son père la laissait seule chez des inconnus, Amélia s’inquiétait. Oh pas pour elle, mais pour Sam. Elle se demandait ce qu’il faisait, ce qu’il mangeait (pas de petits animaux inoffensifs, elle espérait), avec qui il traînait, ce genre de chose. Elle était consciente que son père était un loup, mais ça faisait quoi un loup au juste?

Amélia ne dormait pas, ce soir-là. Elle était couchée dans un petit lit à regarder la lune, comme attendant un signe. Quelque chose qui devait se produire et qui n’arrivait décidément pas.
La petite fille se leva et s’approcha de la fenêtre pour voir le gros astre de plus près. Elle pensait que si elle étirait bien haut son bras, elle serait en mesure de toucher la lune. Mais cela n’arriva pas.

Finalement, le signe qu’elle attendait se fit entendre. Un hurlement sortant de nul  part. Il était si près qu’elle  pensait qu’il était juste en face d’elle. Elle ouvrit la fenêtre et se pencha pour regarder. Elle manqua de tomber dans le vide  et malheureusement, elle ne vit rien du tout. « Aaah ! »

Amelda, alerté par le cri d’Amélia, entra dans la chambre en trombe. « Qu’est-ce que … Dios Mios ! » Elle jura en Espagnol lorsqu’elle vit Amélia pencher par la fenêtre.  Elle attrapa la petite fille et ferma la fenêtre d’un même coup. « Mais qu’est-ce que tu fais ? Ton papa ne t’as jamais dit que c’était dangereux de se pencher à la fenêtre comme cela ? »

« Je veux voir le loup ! S’il te plaît, Amelda. Je veux voir le loup. » Supplia Amélia.

La femme observa par la fenêtre, craignant de voir ce fameux loup. Elle soupira un grand coup et se détendit, le front contre la vitre. « Mon ange, les loups sont dans les Montagnes. On ne peut pas les voir d’ici. »

« Mais je l’ai entendu ! » Assure Amélia en se demandant s’il s’agissait de son père.

« C’est normal, ce sont les échos qui viennent des Montagnes. » Elle déposa Amélia dans son lit. « Aller, il faut dormir maintenant. »

Après le départ d’Amelda, Amélia observa la lune encore une petit heure, déçu de ne pas apercevoir « Le Loup » et s’endormie en pensant à son père.  

~*~*~


Les cours venaient de se terminer. Elle avait bien travaillé dans l’ensemble et avait eu une bonne note en science et vie.  Amélia était plutôt fier d’elle.
Cela aurait pu mieux se passer si Katy Johnson n’avait pas encore trouver une raison pour la mettre en colère. Cette pauvre fille en avait profité d’une petite absence d’Amélia pour aller harceler Regan (sa seule véritable amie au collège).

Alors comme ça, cela ne lui avait pas suffi de se prendre une raclé par Amy quelque mois plus tôt, ou celle-ci lui avait fait une petite dégustation de caillasse dans sa face ? A croire que non, puisqu’elle avait recommencé. Elle devait aimer ça, ce prendre des tartes. Néanmoins, Amélia devrait quand même apprendre à Regan, à se défendre. Ce n’était plus possible, toute cette violence gratuite. La pauvre, à peine mettait elle un pied au collège qu’elle se retrouvait le souffre-douleur de Katy et de sa bande de macaque ingérable.

A la sortie de l’école, la fameuse Katy attendait Regan et Amélia avec sa bande.

« C’est une blague ? » Demandait Amélia désespérément gonflé de toujours se retrouver à se battre avec Katy.

La petite brune à l’allure de Barbie répondit « Tu vas pas t’en sortir indemne cette fois, j’te promets. » D’après Amélia, Katy avait l’air un peu trop sûr d’elle et lorsqu’elle se comportait ainsi, l’on pouvait être sûr, qu’elle n’allait rien faire de ses propres mains.

Amélia soupira de nouveau. « Vous êtes pathétiques. »

Regan pétée de trouille, n’osait même pas bouger un orteil.  Amélia attrapait la main de Regan et la serra légèrement pour la rassuré. Sa copine avait tendance à faire des crises cardiaques et ce, depuis son plus jeune âge. Katy et ses amis, le savaient, c’est d’ailleurs pour cela qu’ils en profitaient pour s’en prendre à Regan.

« Tu te prend pour qui pour nous parler comme ça ? » Un grand roux qui venait de sortir de derrière le petit groupe s’approchait. Les autres, s’éloignait à mesure qu’il approchait, à croire qu’il était une star.

Amélia leva les yeux aux ciels. C’était du grand n’importe quoi et elle devait subir ça, parce qu’une gamine pourrie gâtée, ne voulait pas se salir les mains. Elle tendit ses affaires à Regan et lui fit un petit clin d’œil. Le Dragon saisit un élastique dans sa poche de veste et s’attachait les cheveux. Regan savait que lorsque son amie faisait ça, c’est qu’elle se préparait pour une baston. C’était toujours très court, mais c’était jouissif de voir Amélia mettre des raclés à ses peignes culs de petit branleur.

« Ahah, je viens pour lui défoncer la gueule et elle, elle se fait une petite beauté ! » Ricana le Roux.

« C’est pour mieux rectifier ta face. Tes parents ont vraiment fait du mauvais travail. »

« Petite pute, je vais te casser la gueule ! » S’écriait il en la pointant du doigt. « Tu vas voir, je vais tellement te … »

Malheureusement pour lui il n’eut plus le temps de grand-chose. Amélia lui prit le bras, le retourna, passa sa jambe par-dessus l’épaule du roux et d’un coup sec, tomba par terre tout en tirant sur le bras du gars. Il hurla, bien évidement. Puis elle le lâcha comme si de rien n’était.

« Ah la salope ! Elle m’a cassé le bras. » Pleurait-il.

Pas très joyeuse de s’être fait traiter de salope, lui assénait un coup de poing dans le nez.

« Ton bras n’est pas cassé, il est juste déboité et tu es vraiment une petite gonzesse. » Lui dit sereinement Amy.

Katy, furieuse que le Roux se soit si fait détruire prit à son tour, la ‘situation’ en main. « Je vais te casser la gueule ! » Ca ne manqua pas. Amélia se prit un violent coup de poing au visage, pas assez fort pour la faire tomber à terre.

Elle regarda Katy droit dans les yeux. Un filet de sang coulait le long de son menton. Amy était vraiment énervée. Elle empoigna son ennemie par les cheveux en la jetant sur la terre humide de la pluie du matin même. « On t’as jamais dit qu’il ne fallait jamais prédire l’avenir ? Parce que ça finit toujours par se retourner contre toi. » Amélia prit le plus de terre possible dans sa main et la colla dans la bouche de Katy. Cette dernière était sur le point de s’étouffer. Amélia qui était posé sur la poitrine de la petite Princesse, lui donnait des coups de poing maintenant. Regan apeurée par la situation nouvelle et la violence de son amie, attrapa le bras d’Amélia pour l’arrêter. « Amélia arrête. Amélia ! »

Amélia retrouva son calme. Elle se leva et récupéra son sac, laissant Katy dans une légère torpeur. La jeune fille avait les mains couvertes de sang. Elle se tourna vers Regan « Pardon, je sais pas ce qui m’a pris. »

« Viens chez moi, je vais te prêter des affaires pour te changer. Si ton père te voit comme ça, il va sûrement s’inquiéter. »

« Tes parents ils vont rien dire ? » Demandait anxieusement Amy.

« Mes parents ils travaillent tout le temps. »  Regan sourit à son amie. Elle avait encore un peu peur, mais elle savait que l’excitation et l’adrénaline mêlée faisait parfois des ravages. Alors elle ne lui en voulu pas.

Par chance, Amélia n’eut pas de problème après cela. Katy avait avoué que tout cela avait été sa faute. Ni Katy, ni le Roux et ni le groupe n’avait dénoncé Amélia. Mais beaucoup de gens l’avait vu se battre.
Des histoires de jeune comme disait souvent le directeur, mais ce dernier avait convoqué Sam. Amélia avait quand dû expliquer à son père ce qu’il s’était passé. Elle avait un doigt cassé et le reste était rouge. Elle c’était senti honteuse. Son père ne l’avait pas disputé, néanmoins il aurait souhaité qu’elle ne soit pas dans l’histoire.

La « convocation » ne s’était pas très bien passée. Le directeur souhaitait qu’Amy voie le psychologue de l’école pour voir si elle n’avait pas d’éventuelle problème, ce que refusa catégoriquement Sam en insistant sur le fait que sa fille n’avait fait que défendre une de ses amies, victime de harcèlement et cardiaque de surcroît ! Il avait aussi précisé que si le directeur ne faisait rien pour arranger les choses, il irait voir lui-même les parents des victimes et que cette histoire ira très loin !

Il avait affirma aussi que si Regan venait à avoir une crise cardiaque lors d’une agression, l’école serait à coup sûr porter en justice. Il n’en fallu pas plus pour que le directeur s’excuse du mal engendré par ses quelques élèves récalcitrants. Quelques jours plus tard, Katy et certains de ses amis furent renvoyé du collège. Leurs parents avaient fait part de leur mécontentement forcément, mais les parents des élèves harcelés avaient pris compte cette affaire et n’avaient pas laissé le choix au directeur, qui dû prendre sur lui et le harcèlement en masse qui avait lieu au collège, n’était plus qu’un mauvais souvenir.

~*~*~

Le moment dans sa vie qu’elle préférait,  était très certainement le voyage au Japon. Une étrange mélancolie qui l’avait submergé, lors de ce voyage.  La jeune fille avait ce sentiment d’avoir toujours connu le Japon et « d’y revenir », lui procurait une joie immense.  

Son père avait pris le temps de déverser les cendres d’Amélia River.

Elle ne savait pas ce qui s’était passé après… Alors que les deux vivaient une émotion intense, des fleurs de cerisiers dansaient autour d’une femme. Elle n’était pas sûre au début et pourtant, cette femme avait le visage de sa mère.  Elle observa son père, pour voir s’il réagissait, mais rien.

La femme qui était silencieuse et lumineuse, lui sourit et disparue subitement. Laissant les fleurs tombé d’un coup sec sur le sol.
Amélia serra la main de Sam. Elle n’était pas sûr que son père l’avait aperçu et ne voulant pas le déconcentrer dans sa méditation, elle sourit à son tour et garda se petit secret enfouie tout au fond de son petit cœur de Dragon.


~*~*~


Dans une station-service éloignée de toute civilisation, Amy essaie des lunettes. Elle en essaye une, puis deux, puis trois. Elle se tourne vers son père qui est occupé à faire des courses, lunette de soleil Gucci sur les oreilles, mode star.

« J’suis comment ? »

Son père se tourne vers elle « Amy, pose ces lunettes. » Amélia fait une moue genre ‘Please, My Daddy Love !’, mais Sam n’est pas dupe. « Non, je ne t’achèterais pas une nouvelle paires de lunettes. Pourquoi ? Parce que tu en as au moins une dizaine.   »

La jeune fille repose les lunettes « Mais papa… »

« Amélia ». Son père venait de finir la discussion.

La petite vaincu et boudeuse, ce dirigea vers les chips « Et ça je peux ? »

« Oui ça tu peux. »  répond Sam un sourire au coin des lèvres.

Amélia avait ses petits moments de ‘je suis jeune et je n’aime pas l’autorité’, mais elle finissait toujours par capituler face à son père.

Ce même jour, ils avaient roulé assez longtemps et trouvaient un petit coin de paradis, sans âme qui vive.

Son père avait planté une tente et avait allumé un feu en plein désert Mexicain. Tandis que Sam se faisait griller des saucisses, Amélia faisait griller des morceaux de pomme tout en grignotant les chips qu’elle avait fait acheter à son père.

C’était bientôt la fin de leur grand périple. Alors pendant toute cette soirée, ils s’étaient remémoré leur vie passée. Ils avaient rient et pleuré jusqu’à pas d’heure et d’ailleurs la tente n’avais servi à rien puisqu’ils avaient dormi dehors à la belle étoile.


~*~*~*

Pour ses 14 ans, son père lui avait offert des places de  concert pour aller voir Aerosmith. Elle avait attendu ce merveilleux mois de mars depuis une éternité au moins ! Cela était exagéré, mais c’était comme ça qu’elle l’avait ressenti. C’était trop long d’attendre. Les places étaient bien rangées dans sa pochette de souvenir. La jeune adolescente n’osait pas les toucher tellement elle avait peur de les abîmer et qu’ensuite, elles ne soient plus valable. Elle se contentait de les regarder à travers leur pochette plastique jusqu’au Jour J.

« Papa, tu la trouve cette place ?! On va tout rater ! »

« Mais non, regarde. » Sam trouve enfin une place, mais un gros con tente de le lui piquer. Il fronce les sourcils et empoigne le levier de vitesse « C’est ma place. » Grogne-t-il. Il appui sur la pédale et fonce se garer. « Tu pensais vraiment que j’allais te céder ma place ? Et ben non. » Dit Sam en regardant le gars dans son rétro. Le gars reparti en faisait la tronche.

« Daddy, arrête de faire le beau gosse. » Lui dit Amélia en le regardant d’un air de dire, ça fait pitié.

« Bon ben ça va, on y va. »

Dans les couloirs, Sam tient fermement la main de sa fille. Autour d’eux, tout le monde cour, se bouscule Tout le monde veut la première place ! Amélia et Sam aussi courent comme des dingues. C’était leur moment et personne n’allait le gâcher !  
Après que le gars des tickets est déchiré leurs tickets et leur donne accès à la salle, Amélia tire son père par la main de toute ses forces. Lorsqu’ils atteignent enfin la scène, une jeune, peut-être 17-20 ans (remarque vue le maquillage, ça pourrait très bien être une vielle qui veut faire jeune…) la poussa avec force. La Fille commença un jeu de regard avec Amélia. Amélia très peu impressionnée, grogna aussi fort que son père dans la voiture. La fille apeurée partit se placer plus loin en regardant Amélia, elle glissa sur un bonhomme qui lui grogna dessus aussi. Ce qui a eu pour effet de faire rire Amélia.

« Et toc la moche. »

Amélia avait grognée. Elle avait grognée, mais pas comme grogne quelqu’un en colère. Sam qui avait tout vu, ne dit rien. Ça commençait. Ce n’était pas très grave pour cette fois, mais il faudrait faire attention pour les prochaines fois.

Le Show commença en grande pompe. D’abord la musique, puis la lumière et enfin, Steven Tyler et son Chapeau haut de forme violet mémorable et ses cheveux long !
Amélia ne bougeait plus, c’était tellement impressionnant de voir le groupe en chair et en os. Sur cassette c’était cool mais sur scène, c’était WOAH !

Ils enchaînèrent musique après musique, sans ne jamais s’arrêter. Des vrais performeurs !

Amélia et Sam avaient chanté pendant presque toute la soirée. Enfin surtout Sam qui se sentait une âme de chanteur. Ce qui faisait beaucoup rire et sourire Amélia. Elle n’avait jamais vue son Daddy s’amuser autant. C’était trop émouvant, Amélia était touché par temps de joie. Voir quelqu’un qu’on aime prendre autant de plaisir, ça n’avait pas de prix.

C’était la plus belle soirée de sa vie !

En vérité, elle avait arrêtée de compter les plus belles soirées de sa vie. Il y en avait beaucoup trop, mais celle-ci était plus particulière. Parce que c’était son cadeau d’anniversaire quoi !

~*~*~

Avant de découvrir leur futur lieu de vie, Sam et Amy faisaient le tour de Londres. Et commençaient à repérer des lieux sympas.

A première vue, Londres était grande et bien différente de ce qu’elle avait pu voir auparavant. Les anciens bâtiments se mariaient avec les nouveaux. Elle avait l’air en pleine reconstruction et pourtant, elle ne semblait pas avoir subi de destruction. Peut-être voulait-elle se rajeunir en gardant les vestiges du passé. Amélia trouvait la structure de la ville, bien dessinée. Bien repensée. Les architectes avaient dû bosser comme des malades pour arriver à de tels beaux résultats.

« Je pense qu’on va se plaire ici. » Avait dit Amélia en observant les nombreuses boutiques de prêt à porter.

Sans surprise et comme le lui avait décrit Johnny, son ami vivant au canada, Londres était pluvieuse ! Mais soit ce n’était très grave, c’était joli et puis comme temps pourri, elle avait connu pire. Aller vivre en Australie sous des soleils de plomb et attraper des insolations parce que le soleil tape fort, merci bien.

Ils avaient roulés encore quelques kilomètres et c’étaient retrouvé quelque part vers la campagne. C’était très vert et très joli. Il y avait des maisons avec des petits jardinets. L’école n’était pas trop loin, il y avait une petite épicerie pas loin non plus, pour faire les courses.


« C’est là qu’on va habiter ? » Demandait Amélia.

« Oui. Ça te convient ? »

« Carrément ! » Répondit-elle émerveillée. « Regarde une maison en ruine ! » Elle avait déjà plein d’idée de quoi faire dans ces ruines, des idées fusaient de partout. Si ça se trouve il y avait des trésors ! Même si cela était peu probable ou alors enfermer des idiots pour leur faire peur. Amélia sourit à cette pensée. « Cool. »

« Nous voici arrivé dans notre nouvelle demeure ! » Dit Sam avec un ton majestueux.

« Mon très cher, nous allons être comme des coqs en pâte ! » Ajouta Amy.

Ils attrapaient ce qu’ils pouvaient attraper et sortirent de leur voiture pour contempler leur nouveau chez soi.


Derrière l'écran

Hello You! I'm Mira, j'ai 27 ans et je suis ici parce qu'on m'a gentiment invité à faire une jeune ado
de 14 ans "Hey, je retourne en enfance! Kao 3  Enfin presque ... "  Rolling Eyes  



Dernière édition par Amélia R. Nott le Ven 7 Juil - 13:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 29
Messages : 111
Date d'inscription : 21/01/2017
avatar
Amy !!!!

Bienvenue parmi nous !
Je suis super contente de te retrouver ici. Tu verras, tu vas avoir un super accueil, les membres sont supers sympas et très vite tu auras l'impression d'avoir toujours été là. Wink
On va pouvoir RP à nouveau ensemble !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 183
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar
Bienvenue à toi la miss cheers

Je suis impatiente de lire ta présentation même si on en connaît une partie grâce à la présentation de Sam Very Happy

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as la moindre question je me tiens à ta disposition Wink

_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 46
Messages : 135
Date d'inscription : 04/01/2017
avatar
Avant toute chose : je plussoie x1000 Dafne Keen <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar
Merci pour vos petits messages "Mode Guenièvre On" C'est trop gentille! ♥♥♥ Kao 6 "Mode Off"

Je suis en plein "Instant écriture" là. Je me débrouille pas mal j'crois et si j'avance bien, peut-être même que ce sera fini avant la fin de la semaine! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 243
Date d'inscription : 09/12/2016
avatar
Bienvenuuuuuuuuuuueeee Kao 3 Kao 3
Quel plaisir de voir une nouvelle tête !! Avec un tel perso en plus Very Happy Très bon choix en tout cas ! Very Happy Et puis je suis si content d'avoir une sœurette dragonne Very Happy *dragon asiatique représente !* J'ai hâte de lire la suite de ta fiche Very Happy

_________________

Where is my mind

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 413
Date d'inscription : 05/10/2016
avatar
Bienvenue Amelia et hâte de lire ta fiche Amour

_________________
~ Le loup qui appartient à une bonne meute n'est jamais seul ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 14/03/2017
avatar
Bienvenue !

Et encore un dragon ! En tout cas Amélia me semble avoir du caractère, c'est bien elle ne se laisse pas faire ! Laughing
J'ai hâte de lire le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2017
avatar
Oui encore un Dragon!!! Happy 1

Merci pour l'accueil =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 243
Date d'inscription : 09/12/2016
avatar
550 de large
Bien joué, t'es validé-e
Des petits liens pour t'aider


Bienvenue parmi nous ! Je suis vraiment curieuse de connaître les aventure de la petite Amélia et j'ai vraiment hâte de voir ta relation en jeu avec Sam *-*. En tout cas, tu t'es bien mise dans la tête d'une jeune ado, et ça change pas mal de tout ce qu'on peut lire. Pense juste à te relire avant de poster pour éviter quelques fautes d'inattention, t'en fais pas, on en fait tous ! Encore bienvenue et surtout bon jeu !

Une femme, plutôt petite, s’avance vers Invité. Elle porte un tailleur, est coiffée d’un chignon et observe le nouvel arrivant à travers ses lunettes rectangulaires. Malgré une allure stricte, elle aborde un visage sympathique.

Bienvenue Invité sur Necronomicon.
Je suis une représentante de l’administration, et je suis là pour vous apporter toute l’aide nécessaire à votre installation. Il est important que chacun se sente à son aise, sorcier, moldu, ou autre.
Suivez-moi, je vous prie, nous allons commencer la visite.

Elle s’avance vers un couloir, laissant derrière elle le son de ses talons aiguille.

Derrière cette porte, vous trouverez le règlement de Nécronomicon . Lisez-le bien afin d’être validé(e). De ce côté-ci se trouve le département de renseignements . Ce département est très complet et donnera toutes les informations nécessaires : le contexte et ses annexes, les intrigues et leurs évolutions, etc.

Elle se tourne un temps vers Invité afin de s’assurer qu’elle est bien suivie lorsqu’elle change de couloir, et que cette personne ne semble trop perdue sous les informations.

Passons le département d’identification – vous avez eu, ou vous aurez, toutes les informations lors de votre inscription. Continuons plutôt vers les choses plus utiles. Afin de mieux vous intégrer, vous pouvez consulter le service d’urbanisme pour demander un logement. Vous trouverez également le département de l’emploi afin de voir quels sont les emplois à pourvoir.
Bien. Avançons.

Elle reprend la visite et se dirige cette fois-ci vers un couloir plus petit.

Si vous cherchez à créer des liens avec nos résidents déjà présents, le salon de rencontres sera idéal. N’hésitez pas à vous y rendre.
Pour plus de détails (le signalement des absences, des propositions d’idées, etc.), merci de consulter le guide de bienvenue .

Elle tend la main vers un petite table où repose plusieurs exemplaires du guide de bienvenue.

Il reste une dernière étape pour pouvoir entrer en territoire britannique. Une fois le règlement signé et votre fiche de présentation remise, vous pourrez passer la Commission du sang. Rassurez-vous, vous ne devrez tuer personne. Il s’agit de votre premier RP, cela a pour but de vous aider à vous intégrer. C’est un passage imposé par le nouveau gouvernement de Pius Ticknesse dans le jeu. Mais entre nous, vous n’y êtes pas obligé(e). Vous vous doutez de l’objectif du nouveau Ministère et s’y rendre peut se révéler risquer selon votre ascendance.

Elle sourit une dernière fois à Invité avant de le laisser partir.

Je vous souhaite à nouveau la bienvenue sur Necronomicon. Et bon jeu.






© Narja - Never-Utopia

_________________

Where is my mind

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Amélia R. Nott [Dragon d'Amérique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Indiens d'Amérique
» How train your dragon
» L'Amérique Latine à l'image d'Haiti
» TNT - la télé tout numérique
» 7 août 2009 D’Arbenz, 1954, à Zelaya, 2009 : Chiquita en Amérique Latine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nécronomicon :: Entrée en territoire Britannique :: La commission d'enregistrement-