The supremacy of the Muggles ends here.
Voldemort a ouvert les portes de l'Enfer et contrôle le gouvernement anglais. Sa suprématie ne s'arrêtera pas là. Avec la source de la magie noire à ses côtés, il s'apprête à mettre la main sur tous les continents. Son objectif : soumettre les moldus et les traîtes à leur sang. L'aiderez vous dans ce combat ou rejoindrez-vous la coalition internationale ?
RéglementContexteBottinsLes groupesLes créatures jouablesScénarii et Postes vacantsInvités
A savoir
# Juin 97 : Dumbledore meurt par la main de Severus Rogue
# Eté 97 : Voldemort prend le contrôle du gouvernement
# Septembre 97 : La Coalition Internationale reprend du service et une nouvelle année scolaire démarre sous la domination des Carrow
# Décembre 97 : Voldemort redonne sa liberté avec Seytan et passe un pacte avec ce dernier
# Nous sommes en mai 1998
Contexte
C'est une terrible annonce qui secoue le monde des sorciers : Dumbledore est mort, assassiné par Severus Rogue. Le plus grand mage noir de tous les temps en profite pour mettre la main sur le ministère de la magie. Son objectif : purifier la race sorcière et faire des moldus ses esclaves. Mais son empire ne s'étant qu'aux frontières de la bonne vieille Angleterre. Le monde entier doit être nettoyé. Pour cela, Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom est en quête de la source même de la magie noire. Le Necronomicon, le livre des monstres et des morts, le mène devant les portes de l'enfer, qu'il laisse grandes ouvertes...
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Blackout
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Avis de recherche démoniaque (Tally, Anaël+libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 46
Date d'inscription : 20/05/2017
avatar

Avis de recherche démoniaque

Tally Youngblood & Anaël (+libre)



09 Mai 1998

La terre et ses inconvénients, c'était bien quelque chose qui n'avait pas manqué à Anaël, pas le moins du monde. La nécessité de respirer un air inondé de particules polluées, la sensation de fatigue et de faim qui finirait par s'imposer, la vulnérabilité de son enveloppe corporelle … et tout ce qui incommodait les humains en général, étaient des aspects que l'archange aurait préféré oublier. En quelques jours à enquêter, il s'y était habitué de nouveau, mais rien ne saurait lui faire oublier la pureté de son point de départ.

Retourner parmi les humains sonnait comme une défaite, dont il estimait son jeune frère Lahhel responsable. C'était pour lui, et uniquement pour lui, que l'archange de la Paix s'était résolu à effectuer un tel pas en arrière. Il lui semblait cependant inconcevable d'en tenir rigueur à son frère. Il était l'aîné, il se devait de le protéger plutôt que de le blâmer. Après tout, Lahhel ne faisait que manifester un intérêt qu'il avait lui même connu, quelques décennies au paravent.

Cela dit, son frère n'avait pas été le seul argument en jeu. La prétention et l'orgueil dominaient tant et si bien Anaël, qu'il aurait préféré être dépossédé de ses pouvoirs plutôt que de reconnaître qu'une femme, enfin une démone, était également en cause. Il aurait sans doute choisi le terme de « curiosité », pour décrire ses raisons.
Il fallait dire que lors de son dernier séjour en ce bas royaume, Angrboda – qui adorait l'idée d'être surnommée Angie – était dans une posture délicate. Poursuivie par une curieuse escadrille de chasseurs coriaces – c'est ce qu'avait déduit Anaël, du moins – c'est le moment qu'il avait choisit pour disparaître. Il était un archange, il ne pouvait se permettre de trahir Asmar et sa propre fratrie en fréquentant l'ennemi de la sorte. Ces chasseurs étaient efficaces, d'après ce qu'il savait, et étaient à l'époque, en mesure de se débarrasser d'elle et de la honte de l'archange d'un même coup de poignard. Laisser les hommes agir d'eux-mêmes, n'était-ce pas là un précepte d'Asmar ?

La démone n'avait donné aucun signe de vie, n'avait lancé aucune offensive et semblait tout bonnement avoir été rayée de la carte. Mais Anaël n'avait aperçu aucune dépouille, n'avait ressentit aucun souffle d'énergie qu'il aurait pu associer à Angie. Rien n'était donc certain la concernant, et comme toute démone qui se respecte, retrouver sa trace aujourd'hui – si tenté que cette trace existât encore – était impossible. Si Angie était furieuse, elle devait se terrer dans les ténèbres dans l'attente d'une bonne occasion. Si elle avait été tuée, aucun indice ne lui permettrait jamais de la retrouver. Ce que redoutait le plus Anaël fut que son départ précipité n'eut aucune incidence sur l'état d'esprit de la démone. Qu'il n'ait pas compté à ses yeux. Cela aussi, il se s'acharnait à le taire.


Aucun indice, aucun élément, si ce n'était la chasseresse la plus hargneuse du clan qui s'en était prit à la démone. Anaël l'avait observé, de loin, durant quelques temps, avant qu'il ne tourne le dos à l'espèce humaine. Lorsqu'il avait remonté sa piste, quelques jours plus tôt, il avait découvert un être totalement différent de celui qu'il avait quitté des yeux.
La jeune femme s'était mue en une créature radicalement différente de ce qu'elle avait pu être autrefois. Une succube, il n'en doutait pas.
Aborder une succube pour demander les nouvelles d'une démone sonnait comme une nouvelle trahison pour sa propre race. Cela semblait aussi risqué au vu de ses propres inclinations.
Mais les archanges étaient-ils obligés de tout connaître de ses moindres faits et gestes ? Anaël, dans sa position de frère aîné, estimait que non.


C'est avec cette certitude en tête qu'il frappa sèchement à ce qu'il avait identifié comme le lieu de résidence de Tally Youngblood. Si elle n'avait pas un passif d'humaine, il ne se serait encombré d'une telle coutume.
Le soir tombait à peine, rien ne laissait supposer que sa tournée quotidienne des bars ait déjà débuté.




DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 197
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar


Depuis qu’elle était devenue Succube, c’était toujours le même scénario. Elle rentrait tellement tard le soir où tôt le matin, qu’elle dormait une bonne partie de l’après-midi. L’habitude c’était encore plus aggravé depuis qu’elle faisait partie de la Confrérie de la Comédie car elle passait tout le début de soirée à s’entraîner là bas avec ses collègues et ensuite, ils sortaient faire la fête où plutôt chasser. En se réveillant au beau milieu de l’après midi, elle fut surprise de ne pas trouver Chester dans son lit car elle aurait juré être rentré avec lui. Elle s’était couché avec lui ça elle e était sure sinon elle ne se serait pas réveillé sans vêtement dans son lit. Pourtant, elle ne l’avait trouvé nulle part ailleurs dans la maison. Finalement, c’est en allant se chercher un verre de jus de fruit qu’elle vit un mot sur le réfrigérateur.

Tally,
Je suis déjà parti au QG, j’ai préféré te laisser dormir un peu. Retrouve nous là bas quand tu seras prête.
Chester


Résultat des courses, c’était le début de soirée, elle venait seulement de prendre sa douche et à part des sous vêtements, elle ne savait toujours pas quoi se mettre pour sa soirée. Elle devrait songer à s’habiller au QG de la Confrérie de la Comédie, les tenues de Paris dans leur dressing étaient toutes magnifiques mais elle ne pouvait tout de même pas sortir simplement en sous vêtement pour aller au QG.

Elle était encore en peignoir ouvert sur ses sous vêtements lorsqu’elle entendit des coups à la porte. Cela ne pouvait pas être Kyô car il avait les clefs de la maison et s’il ne les avait pas eut, Tally le soupçonnait capable de défoncer la porte pour entrer. Cela ne pouvait pas non plus être Chester car il avait les clefs de la maison lui aussi. Il avait plus où moins élu domicile chez la jeune femme depuis qu’il était devenu son mentor. Et quand il n’était pas chez Tally, il se trouvait au QG.

Tally eut soudainement peur que ce fut son père. Cela faisait un moment qu’elle ne l’avait pas vu et elle craignait qu’il finisse par s’inquiéter et par débarquer. Décidant que de toute façon, le meilleur moyen de savoir qui frappait à la porte était encore d’aller ouvrir. Elle descendit les escaliers dans sa tenue du moment, c'est-à-dire son peignoir blanc ouvert sur ses sous vêtements rouge avec des lacets noirs.

Elle tourna la clef et ouvrit la porte en grand. Elle ne sut pourquoi mais quelque chose chez le mec qui se trouvait en face d’elle la fit reculer. Elle était novice en tant que succube et elle ne savait pas reconnaître les espèces des différentes créatures. Tout ce qu’elle savait, c’était que l’individu face à elle, n’était ni un loup garou, ni un vampire, ni un incube. L’homme était puissant face à elle, ça la frappait de plein fouet mais il lui était totalement inconnu au niveau de l’espèce et de son identité.

« Qu’est ce que vous êtes ? Demanda-t-elle en plissant les yeux. »

Il aurait certainement était plus poli de demander qui il était et non pas ce qu’il était mais la subtilité et Tally faisaient deux lorsqu’elle était prise de cour. Elle aimait avoir des réponses à ses questions. Cependant, un tiraillement au niveau de son énergie vitale lui fit savoir qu’elle avait soudainement faim. C’était étrange elle s’était nourrit la veille mais l’homme face à elle éveillait sa faim et son envie de chasse. Tally laissa le succube prendre le contrôle de son corps. Ses yeux fixèrent l’homme de façon séductrice et un sourire avait envie de se dessiner sur ses lèvres. Elle restait toutefois sur ses gardes et ne le laisserait pas entrer tant qu’elle ne serait pas qui il était.



_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 20/05/2017
avatar

Avis de recherche démoniaque

Tally Youngblood & Anaël (+libre)



09 Mai 1998

Anaël, lorsqu'il revêtait une apparence humaine, avait ce trait d'expression qui lui conférait un air las, toutes circonstances confondues. Le fait de paupières constamment lourdes et, pour le coup, d'un esprit particulièrement préoccupé. Entre le petit frère errant dans la nature, et cette démone dont personne n'avait de trace, il y avait du soucis à se faire. En plus de tout cela, il s'apprêtait à entrer en contact avec une succube : la recette parfaite pour justifier de son expression faciale.


D'ailleurs, lorsque Tally Youngblood ouvrit enfin sa porte, la tenue – ou l'absence de tenue – qu'elle portait lui arracha tout juste un haussement de sourcil. Il savait à peu près à qui il avait à faire et s'il y avait bien une chose qu'il connaissait des succubes, c'était que la pudeur n'était pas une de leurs amies. Ce qui décontenança tout juste l'archange, c'est la question de la jeune femme. Qu'était-il ? La véritable question à trancher était celle de sa fierté : s'abaisserait-il à jouer son rôle d'humain banal ou affirmerait-il son statut d'Ange ? Les succubes n'étaient pas simples à duper, leurs sens mis en éveil étaient autant de détecteurs de mensonges à tromper.


De plus, le regard de la jeune femme était clair comme de l'eau de roche : elle se tenait sur ses gardes. Aucune chance de la distraire en marchant dans le jeu de séduction qu'elle venait de lancer d'un battement de paupières. Il avait déjà eu assez d'ennui en cédant à celui d'une démone, après tout.


« Je suis différent de ce que vous avez pu croiser jusqu'ici. Et croyez bien que je ne compte pas m'attarder… « dans ce trou à rats» fut-il tenté de dire avec tout le mépris dont il était capable. Je suis à la recherche de quelqu'un que vous avez connu par le passé. Que vous avez traqué, serait un terme plus exact. Cela remonte au temps où vous étiez encore… la première version de vous-même. Une chasseresse redoutable qui s'était mis sur la piste d'une démone. »


L'archange marqua une pause. Son regard translucide détailla un peu plus la créature qui lui faisait face. Elle n'était pas désagréable à regarder, et sans être son type, elle avait des atouts dont Anaël devait se méfier. Il ne connaissait que trop bien ses propres faiblesses et sans avoir le sentiment d'être d'égal à égal, avec elle, il se tenait à son tour sur ses gardes.


« Me laisseriez-vous entrer quelques instants ? demanda-t-il finalement, avec un ton poli que ses frères et soeurs ne lui auraient pas reconnu. Votre instinct ne vous trompe pas lorsqu'il vous dit que je n'ai pas d'intentions malveillantes à votre égard. Défier une succube sur son propre territoire serait bien mal avisé, je n'en ai que trop conscience.»





DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 197
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar


L’individu face à Tally avait l’expression d’un de ces hommes d’affaires qui avaient l’air de s’ennuyer constamment et de n’avoir aucun intérêt pour la situation présente car ils pensaient avoir mieux affaire ailleurs. Cet homme n’était pas un humain, elle le sentait et son attitude ne lui plaisait guère. Il ne voulait pas lui dire qui il était, elle allait lui dire ce qu’il n’était pas. Malheureusement, elle n’eut pas le temps d’ajouter quoi que ce soit car l’homme face à elle, parla de l’ancienne Tally l’humaine. Il en parlait comme si l’ancienne version était mieux que la nouvelle. Certes, il semblait être quelqu’un qui méprisait tout et tout le monde mais cette remarque la piqua intérieurement et la contrariété se dessina sur son visage. Elle raffermit sa prise sur la porte et tenta de cerner l’individu face à elle.

Il lui faisait un peu penser à Kyô avec son expression méprisante, d’homme jamais satisfait. Pourtant, cela pouvait simplement être un masque pour cacher une profonde douleur. C’est ce qu’elle pensait pour le cas de son colocataire mais elle devait tout de même rester sur ses gardes. Il était important pour elle de savoir à qui elle avait affaire car elle n’était que débutante dans sa vie de succube et certaines créatures étaient bien plus fortes qu’elle comme les archanges par exemple. Le type face à elle avait plus l’expression d’un démon qu’un ange mais elle restait tout de même sur ses gardes.

La suite de la réponse de l’homme lui permit de se décontracter un peu. Il était plus polie et plus rassurant dans sa réponse. Devait-elle le laisser rentrer ? Ce n’était pas bien prudent face à un inconnu dont elle ne connaissait même pas la nature surtout en sachant que Kyô et Chester étaient tous les deux absents de la maison. Son visage se fendit de nouveau d’un sourire. Elle pencha légèrement la tête de côté et fit une proposition à l’individu face à elle.

« Je vous propose quelque chose, vous me dîtes ce que vous êtes et qui vous êtes et je vous laisse entrer chez moi. Et vu que je suis sympathique je vous offre même à boire, proposa-t-elle d’une voix sérieuse au premier abord mais un joueuse derrière. »

Elle était sure que cet homme avait de bonnes raisons de ne pas lui révéler sa véritable identité mais c’était certainement ce petit détail qui lui permettrait de ne pas être prise par surprise et de se retrouver dans une situation délicate. Elle avait déjà eut pas mal de situations délicates cette semaine à croire que le phénomène avait empiré avec l’entrée de Kisten dans sa vie : le mec avec trop de problèmes.

« Je veux au moins votre vrai nom pas les nombreuses fausses identités que vous devez certainement avoir comme la plupart de mes collègues. Votre vrai nom contre les informations que vous voulez sera la meilleure offre non érotique que j’aurais à vous faire, déclara-t-elle de sa voix suggestive. »

Elle se mordit délicatement la lèvre et fixa l’homme dans les yeux avec son regard sensuel. Il avait fait un effort de sympathie et de politesse sur la deuxième partie de sa réponse alors elle se montrait gentille avec lui malgré la pique qu’elle avait reçu lorsqu’il avait parlé de l’ancienne Tally. Il la trouvait forte comme chasseresse, il n’allait pas être déçu du voyage, elle n’avait beau être qu’à son début d’entraînement au sein de la Confrérie, elle était déjà bien plus forte que son ancienne version. S’il cherchait une chasseresse, il venait d’en trouver une excellente. Chasser un démon, c’était comme chasser un homme en particulier. Cela réclamait de la patience.

_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 20/05/2017
avatar

Avis de recherche démoniaque

Tally Youngblood & Anaël (+libre)



09 Mai 1998

La mâchoire inférieure d'Anaël se crispait. Pourtant, ce n'était l'expression ni d'un agacement profond, ni d'une colère quelconque. De même que ses yeux s'accomodaient à la pénombre ambiante en un bref plissement, il humecta brièvement ses lèvres. Il ne se serait pas attendu à devoir réprimer un sourire.
La succube, qu'il savait jeune de son état, maniait pourtant déjà bien ses charmes. Une posture, un regard, l'archange ne douta pas un instant que la créature n'eut aucun mal pour satisfaire le moindre de ses appétits. Pour le moment, il se plierait à son petit jeu, d'autant que celui-ci n'impliquait pas encore de gros enjeux, pour sa part. Autrefois, il était un être droit, ne perdant jamais de vue ses objectifs. Sa querelle avec Asmar lui avait fait prendre du recul. Il en était devenu désinvolte à bien des égards et bien plus joueur qu'avant. Cette nouvelle nature était déjà mise à l'essai avec la succube. Il ne sous-estimait cependant pas sa « partenaire de jeu » : sa méfiance trahissait sa conscience d'un risque potentiel. Plongeant son regard dans le sien, et surplombant la charmante créature de toute sa hauteur, l'archange daigna enfin lui répondre. Il prenait presque un malin plaisir à devoir baisser la tête pour pouvoir lui parler.

« Je me prénomme Anaël… Pour égayer notre relation, je préférerai m'en tenir là, point de vue présentation, lui glissa-t-il sur le ton de la confidence, avec une sensualité mirée sur celle de son interlocutrice. Cela dit, vous attisez ma curiosité avec vos propositions… De quelque nature qu'elles soient. »

Se redressant finalement, il reprit ses premières intonnations plus froides mais toujours polies. Son regard se posa malgré lui sur la pièce dont Tally gardait fermement l'entrée. Il décela la présence récurente d'autres personnes en ces lieux : c'était là un aspect à ne pas négliger. Il était un archange certes, plus fort qu'une succube : sans doute, mais certainement pas invincible si plusieurs d'entre eux se liguaient contre lui.

« Maintenant que ma part est remplie, m'autoriseriez-vous à franchir le seuil ? Je ne serais pas long, je puis vous le promettre. A moins que vous me demandiez le contraire, cela va sans dire », acheva-t-il d'une voix devenue suave. Il n'est ni dans mes habitudes, ni dans mes volontés de décevoir la gente féminine."





DEV NERD GIRL

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 197
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar


Tally sentit un courant électrifié tout son corps lorsque l’homme la fixa du regard. Elle ne savait pas pourquoi mais de l’électricité parcourait l’ensemble de ses veines. Elle ne savait pas si c’était la force de la personne face à elle où si c’était sa nature où si c’était tout simplement cette façon qu’il avait de la fixer. A sa façon de la regarder, elle sut qu’elle allait obtenir une réponse à sa question. Il acceptait de faire un pas vers elle. Elle allait devoir y mettre du sien de son côté aussi pour ne pas perdre le fil du jeu.

Anaël ! L’électricité dans ses veines se transforma en adrénaline dans ses veines. Bon sang, ce mec avait un nom qui sonnait comme ceux des anges. Il avait très fort et il provoquait des réactions bizarres chez la jeune femme. Elle avait bien peur d’avoir sur son palier un ange. Et dire que Paris venait de demander à la Confrérie de se faire des amis partout même chez les anges. Si cet homme face à elle était vraiment ce à quoi elle pensait alors elle s’était trouvé l’ami du siècle à se faire.

Son avis changea du tout au tout lorsqu’il fit allusion à ses propositions qu’il était prêt à accepter. Cet homme avait beaucoup trop de sensualité dans la voix pour être un ange. Et jamais un ange n’accepterait les propositions d’un succube. Enfin c’est ce qu’elle pensait des anges, elle ne voyait en eux que des êtres coincés, incapable de boire et de s’amuser avec le premier où la première venue. Elle tenta de ne rien laisser paraître de ses émotions mais elle ne put s’empêcher d’élargir son sourire sensuel à la fin de sa phrase.

Quand il reprit son ton poli pour s’adresser à elle, elle se dit que finalement sa première idée était la bonne, elle avait bien un ange face à elle. Pourtant tout s’effondra de nouveau avec sa dernière phrase. Elle venait de se faire draguer et de se faire devancer à son propre jeu de séduction. Bon, cela ne pouvait vraiment pas être un ange face à elle mais plutôt un démon où alors l’ange le plus dépravé de tout le paradis.

Décidant de reprendre le contrôle de son propre jeu. La jeune femme s’appuya un peu plus sur la porte pour forcer les courbes de ses hanches et fit semblant de réfléchir. La vérité est qu’elle flirtait ouvertement avec Anaël. Elle finit par ouvrir en grand la porte avec un sourire.

« Entrez, je vous invite à prendre à verre. On va voir ce qu’on peut faire pour votre démone, déclara-t-elle d’une voix séductrice. »

Elle tourna le dos à l’inconnu en gardant ses sens en alerte et alla directement vers le salon. Elle invita d’un geste sensuel Anaël à s’asseoir dans le canapé. Elle aperçu sa petite robe noire de la veille sur le dos d’un des fauteuils. L’idée avait à peine fusé dans l’esprit de la jeune femme qu’elle se mit en action. Elle laissa tomber sa robe de chambre sur le sol. Elle se retrouvait devant l’inconnu en sous vêtement sans aucune pudeur. Elle prit tout son temps pour enfiler sa petite robe noire à bretelles qui s’arrêtait à mi-cuisses. Elle se dirigea ensuite vers le buffet. Elle attrapa sa bouteille de Vodka ainsi que deux verres et alla s’asseoir dans le fauteuil en face de l’inconnu. Elle fit exprès de se pencher en avant pendant qu’elle servait les verres.

« Vous êtes plutôt du genre à boire autre chose que de l’alcool ? Demanda-t-elle d’une voix de défi. »

Elle essayait de prêcher le faux pour savoir le vrai. Elle était du genre à croire les rumeurs qui disaient que les anges ne buvaient jamais d’alcool et ne savaient pas séduire une femme. S’il n’acceptait pas le verre, elle se ferait facilement une idée sur sa nature mais cet homme avait un comportement contradictoire à ses pensées. Elle était un peu perdue mais cela ne l’empêchait pas de flirter un seul instant.


_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 20/05/2017
avatar

Avis de recherche démoniaque

Tally Youngblood & Anaël (+libre)



09 Mai 1998

Bien. La première étape était donc un succès. L'archange ne se fit pas prier pour entrer dans l'appartement de la succube. C'était bien pour ça qu'il avait fait le déplacement, non ?


Si l'évocation d'Angrboda se faisait totalement désinvolte dans la bouche de son interlocutrice, elle excita prodigieusement le rythme cardiaque d'Anaël. Pourtant, cela se répercuta à peine extérieurement puisqu'il n'eut qu'à mordre l'intérieur de ses joues pour étouffer toute manifestation physique.


A peine eut-il franchit le seuil, que son sentiment se précisa. Se figeant quelques instants durant une longue inspiration, la nature des autres locataires et résidents habituels se précisaient dans son esprit. Aucun sorcier de base, rien que des êtres semblables à Tally … et un autre, qu'il ne put identifier comme étant un dragon mais dont il n'ignora pas la force. Il y avait une aura quasi démoniaque qui planait dans l'air, et elle était bien trop intense pour émaner de la jeune succube seule. Mieux valait donc ne pas s'éterniser ici… mais passer du bon temps n'entrait pas forcément en contradiction avec cette consigne, Anaël s'en persuadait un peu plus à chaque mot de Tally.


D'ailleurs, les incertitudes de la succube ne lui échappaient nullement. Il avait conscience d'avoir attisé sa curiosité en lui révélant un prénom aussi singulier, tout en affichant une dépravation signe d'un jeune démon. Cela faisait partie de son propre jeu, et consituait la seule longueur d'avance en sa possession.


Suivant le geste de Tally, il se laissa tomber dans un fauteuil du salon, comme si ce salon lui était familier. Son regard se baladait sur les murs délabrés de l'endroit lorsqu'elle décida de se déshabiller, tout simplement. L'archange, pour qui la pudeur n'était qu'une notion superflue à laquelle il avait dû s'adapter au contact des humains, l'aperçu du coin de l'oeil, mais ne s'en délecta pas spécialement. Cette froideur innée lui rendait bien service, de temps à autre. Après tout, la séduction se jouait parfois à peu de chose : tombez trop vite dans les bras d'une femme, elle se désinteressera de vous, semblez distant et vous aurez son attention. Et cette succube semblait assez joueuse.
Il était prêt à jouer, mais si action il devait y avoir, il entendait bien obtenir ses renseignements avant.


« Je suis le genre d'invité qui boit ce qu'on accepte de lui servir. »
répondit-il en se redressant un peu, prêt à se saisir du verre qui ne tarderait pas à se remplir.


Alcool, jus de fruit ou eau plate, cela n'avait que peu d'impact sur un ange. Sa race reconnaissait les goûts, était capable de les apprécier ou de les repousser, mais aucune boisson terrestre ne possèdait la capacité d'influencer son organisme. C'est donc plutôt confiant qu'Anaël porta le verre à ses lèvres, prenant une première gorgée de Vodka.


Son regard translucide sembla reprendre l'observation de son interlocutrice. Détaillant parfois son corps, parfois son visage, il mit un certain temps à mettre un mot sur la raison de sa présence ici.


« Je suis venu ici dans un but précis… Cela dit, rien ne nous empêche de rendre cela … distrayant, pour tous les deux… D'autant que je doute que vous acceptiez un échange unilatéral. Répondez à mes questions et j'accéderai à vos requêtes. Toutes proportions gardées. »

Anaël s'enfonça un peu plus dans le fauteuil, tirant le reste de son verre d'un trait. Le défi ne l'effrayait pas outre mesure.





DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 197
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar


Tally était en pleine analyse d’Anaël. Elle détaillait tous les moindres détails de l’homme face à elle à la recherche du moindre indice sur la vraie nature de l’homme. Il était encore en train de l’embrouiller en saisissant le verre dans ses mains. Il buvait de l’alcool c’était encore un point dans la case comme quoi c’était plus un démon qu’un ange. Il n’était vraiment pas facile à déchiffrer car Anaël lui laissait entrevoir que ce qu’il voulait qu’elle voit. C’était très compliqué de se faire une idée, car la jeune femme se faisait balader d’un indice à l’autre sans savoir si c’était vraiment des indices où juste une direction imposée par Anaël.

Tally attrapa son verre quand Anaël reprit la parole. Elle avala une gorgée tranquillement sans regarder l’inconnu dans les yeux. Il était en train de lui proposer une espèce d’échange de bons procédés bien bizarres. Il voulait échanger des informations contre une partie de jambes en l’air ? Elle n’était pas folle, elle avait bien entendu la proposition. Elle posa son verre sur la table avant de lever les yeux vers l’homme assis en face d’elle.

Le regard de la jeune femme était plutôt fermé. Elle essayait de bloquer ses pensées avant qu’elle n’atteigne son visage pour cacher son désarroi à Anaël. Elle ne voulait pas qu’il voit à qu’elle point elle avait du mal à le cerner. A la place, elle laissa un petit sourire se dessiner sur ses lèvres. Elle prit tout son temps pour répondre à sa réponse. Depuis sa transformation en succube, elle avait tendance à utiliser les silences pour s’amuser avec les nerfs de ses adversaires. Elle mit donc un certain temps avant de lui répondre.

« Je veux bien répondre à vos questions et on verra pour la contrepartie plus tard, déclara-t-elle d’une voix douce et calme. »

Elle prit une nouvelle pose dans son discours qui avait un petit côté sensuel étant donné qu’elle continuait de regarder Anaël droit dans les yeux avec son petit sourire en coin. Elle ne savait pas vraiment comment jouer avec son adversaire car elle se rendait bien compte elle-même, qu’elle n’était pas la seule à jouer, l’homme en face d’elle jouait également avec elle. La vraie question était de savoir qui allait prendre en main le jeu qui s’installait entre les deux personnes.

« Parlons de cette personne que j’ai chassé apparemment à un moment donné de ma vie. Si je le chassais c’est qu’elle était loin d’être clean. Le problème est que j’ai chassé beaucoup de monde au cours de ma vie et je vais avoir besoin d’une description pour qu’on soit sûrs de parler de la même personne, déclara Tally sans lâcher Anaël. »

Elle croisa les jambes et appuya son coude sur sa jambe. Elle posa sa tête dans sa main et garda les yeux fixés sur Anaël. Elle voulait étudier chacune de ses réactions pendant qu’il lui expliquait des choses sur cette femme qu’elle avait chassée. Elle sentait qu’il y avait quelque chose à saisir car on ne se présentait pas chez elle pour des informations si ce n’était pas vraiment important.


_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 20/05/2017
avatar
Anaël a écrit:

Avis de recherche démoniaque

Tally Youngblood & Anaël (+libre)



09 Mai 1998


S'il avait été idiot, Anaël se serait sentit soulagé. Tally repoussait l'échéance en retardant la définition de sa propre contrepartie, mais cela n'enchantait pas tellement l'Archange. Il aimait savoir dans quoi il mettait les pieds avant de se lancer à corps perdu dans une affaire. Il n'en laissa rien paraître pour autant. A vrai dire, ce soir là, la détermination d'avoir des nouvelles de la démone l'emportait sur la sagesse. Que risquait-il après tout ? Tally Youngblood était une succube, et par définition, il était plus fort qu'elle. Il l'aurait crainte infiniment plus si elle avait été son intransigeante sœur Mehiel. Toutefois, Anaël ne perdit pas de vue sa plus grande faiblesse : il était seul, et pas son interlocutrice. Il y aurait forcément un moment, où il aurait à jouer en finesse.


C'est lorsque son verre fut vide, qu'il daigna répondre tandis qu'il se replaçait dans son fauteuil.


« Angrboda,
articula-t-il sérieusement. C'est le nom de la démone que je cherche. Elle était assez… prolifique, en son temps. Et créative aussi. Beaucoup trop, d'ailleurs. Elle s'en prenait aux moldus comme aux sorciers… ce n'était pas ça qui l'arrêtait. Enfants, vieillard, hommes et femme dans la force de l'âge… Elle avait un faible pour les femmes enceintes, qui lui apportaient deux fois plus d'énergie lorsqu'elle choisissait de les achever. Pendant un temps, elle a aussi eu une fascination pour les flammes. Impressionnante, et très douée dans son domaine. C'est ce qui nous a rapproché, c'est certain. »


Au point où il en était, Anaël se fichait bien que la succube capte son identité. Il n'estimait n'avoir plus aucun compte à rendre à Asmar, le seul qui aurait pu lui en vouloir. Dans une certaine mesure, il commençait à s'identifier au Lucifer des religions moldu : en conflit et en désaccord avec son créateur.


« A vrai dire, je sais que vous étiez sur sa trace. Je sais également que vous êtes la dernière personne, à ma connaissance, à l'avoir poursuivie. Ce que je veux dire, reprit-il en ne quittant pas son interlocutrice du regard, c'est qu'il vous sera inutile de prétendre que vous ne la connaissez pas ou que vous ne vous souvenez pas d'elle. Je peux me targuer de savoir débusquer les menteurs. Si vous refusez de me parler d'elle, je m'en irais. C'est aussi simple que cela. Je ne perdrais pas un instant à vous sortir les vers du nez. Angrboda est un fantome du passé à mes yeux. Tout ce que je souhaite, c'est savoir où elle rôde… Si elle est encore en état de rôder.»


Son ton las demeura aussi monocorde qu'il l'avait été jusqu'ici. Anaël ne cherchait en rien à menacer Tally. Toutefois, il espérait pousser la succube à être plus claire avec ses propres motivations. Elle n'avait aucune raison particulière de l'aider, à première vue. Si elle acceptait de répondre, alors c'est qu'elle attendait quelque chose de lui et donc, cela avait le mérite de lui dessiner un point de pression. Si elle choisissait de rester muette, il ne mentait pas : il s'en irait sans plus de cérémonie.






DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 197
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar


Le ton d’Anaël ne changea pas du tout même lorsqu’il parla de la démone. Ce mec devait sourire une fois tous les dix mille ans. Tally s’allongea dans son fauteuil le temps de son récit. Elle croisa les jambes et écouta attentivement l’homme face à elle. Le problème avec son histoire était qu’elle remontait à l’époque où Tally était encore une humaine. Le succube faisait tout son possible pour oublier tout ce qui s’était passé avant sa transformation. Elle avait honte de sa vie humaine à présent, elle avait été si faible.

Cette démone devait avoir quelque chose d’exceptionnelle pour avoir attiré l’attention de cet homme qui ne semblait s’intéressait à rien du tout. Tally aurait bien voulut connaître la nature de leur relation. Les yeux de la jeune femme se perdirent dans le vide. Anaël la forçait à retourner dans la pire période sombre de sa vie d’humaine. Elle avait poursuivie cette démone après la mort de Zane. Cette période lui paraissait si floue maintenant, son ancienne version avait été aveuglée et détruite par le chagrin. C’était tout ce qu’elle voyait. Tally chercha plus profondément dans sa mémoire tout en continuant d’écouter Anaël, elle avait complètement coupé le contact visuel avec l’ange, ses yeux fixés un point sur le sol sans même le regarder.

Cette démone, elle l’avait poursuivie mais Tally était persuadée de traquer une humaine à cette époque. Elle avait chassé très peu de femme durant sa carrière et l’une d’entre elles s’était détachée du lot par des agissements d’une telle cruauté. Tally avait fini par retrouver sa trace à un moment, mais elle n’avait pas gagné ce combat. La meurtrière s’était enfuit et elle avait arrêté de la poursuivre. Par contre, elle ne savait plus pourquoi elle avait arrêté de la poursuivre.

La jeune femme releva les yeux lorsqu’elle sentit une menace dans la voix de l’inconnu. Soit elle lui donnait des informations, soit il s’en allait. Tally le fixait avec une expression de visage fermée. Son regard était glaciale. Elle ne voulait pas se souvenir du passé, elle savait que sa version humaine avait été pitoyable. Elle n’était plus cette personne. Cependant, elle faisait partie de la Confrérie désormais, elle se devait de garder l’inconnu dans sa poche, c’était ce que voulait Paris. Son regard ne s’adoucit pas pour autant.

« Je ne vais pas vous mentir alors, je ne me souviens plus bien de cette histoire, déclara plutôt froidement la jeune femme. Elle fait partie d’une période trop sombre de mon ancienne version qui était aveuglée par le chagrin. »

La jeune femme ne jouait plus vraiment. Elle attrapa son verre sur la table et le vida d’une traîte avant de reprendre sa position. Elle lui en voulait un peu de devoir retourner dans son passé. Elle qui avait passé la meilleure semaine de toute son existence grâce à la confrérie et lui il venait tout gâché avec son passé. Cependant, elle n’avait pas été 100% honnête avec lui et il s’en était peut-être rendu compte. Elle ne se souvenait pas de grand-chose mais la jeune femme avait gardé une copie de chaque dossier concernant son travail d’assassin. Sa mémoire pouvait lui faire défault mais le papier non.

« Vous pouvez partir si vous le voulez, commença-t-elle sur un ton hautain, où vous pouvez attendre. »

Tally se leva de son fauteuil et partit dans le couloir, elle ouvrit une porte qui menait à la cave. Elle la laissa ouverte au cas où Anaël aurait envie de la suivre. Elle descendit l’escalier. La pierre froide sous ses pieds lui éclaircit les idées. Elle se dirigea vers un tas de cartons dans le fond de la pièce. Elle attrapa le premier carton et commença à regarder le nom des criminels qu’elle avait poursuivi qui était étiqueté en haut des dossiers. Elle ne se souvenait plus du nom d’emprûnt de cette démone chez les humains mais elle était sure qu’en le lisant, ça lui reviendrait immédiatement. Elle posa le premier carton d’archive et attrapa le second. Son ancienne version était vraiment très organisée, c’était tout le contraire de la nouvelle. Cette pensée la fit sourire, l’humaine et la démone n’avait rien en commun.

_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 20/05/2017
avatar

Avis de recherche démoniaque

Tally Youngblood & Anaël (+libre)



09 Mai 1998



Tandis qu'il parlait, la mine déconfite de son interlocutrice ne parvint pas à échapper au regard d'Anaël. Cet étrange expression, il la connaissait de son jeune frère Lahhel, lorsque celui-ci cherchait à lui cacher des choses. C'était d'ailleurs en l'observant que l'Archange aurait dû anticiper son départ du Royaume des Anges pour la Terre misérable des Hommes. En y repensant, il réalisa une tragique vérité : l'abandon solitaire de Lahhel était son échec le plus cuisant de sa vie d'Archange. Pas étonnant qu'il eut échouer à protéger les humains, comme l'aurait voulu Asmar, dans la mesure où il n'avait pas su veiller sur son si jeune cadet.


Pour Tally Youngblood, l'évocation aussi brute d'un passé révolu semblait coûter beaucoup. L'archange connaissait les grandes lignes de son histoire, et il savait – sur le plan théorique – ce que pouvait éprouver un humain en repensant à une période si sombre. Cela étant, il n'avait pas hésité un instant à aller droit au but avec elle. Dans ce petit jeu qu'ils avaient lancé implicitement, attaquer le premier était la meilleure façon de garder un peu d'avance. Pour sa bonne conscience, Anaël se répétait qu'après tout, la nouvelle nature de Tally lui assurait une force dont bien peu d'humains ordinaires auraient pu faire preuve.


Lorsqu'elle lui fit part du brouillard qui plannait dans ses souvenirs, le visage de l'Archange demeura impassible. Il fut tout aussi immobile lorsqu'elle lui annonça qu'il pouvait partir. En revanche, lorsque la succube le pria d'attendre, ses lèvres marquèrent brièvement le coin de sa bouche. C'était peut-être ça, sa manière de sourire ?


« Je vous en remercie, lui glissa-t-il en se levant à son tour.
Anaël suivit Tally dans l'escalier en colimaçon. La découverte de cette cave, mais surtout du stock impressionnant de dossiers l'impressionna. Si Angrboda était une diablesse prolifique de cruauté, Tally était une chasseresse efficace et organisée. Ou du moins, l'eut-elle été.


Ses yeux inspectaient l'espace, tandis que bien malgré lui, il s'imprégnait de toutes les ondes présentes dans la pièce. Des sentiments et des émotions contradictoires habitaient l'endroit, balayant un spectre allant de la pure satisfaction à la totale dépression. Tout ceci ne fut pas sans rappeler à Anaël les émotions qu'il partageait autrefois avec les humains : l'espoir était sans nul doute celui qui lui manquait le plus.


« Angie Sturlurson. C'est le pseudonyme dont elle faisait usage lorsqu'elle était dans la région, fit-il en pensant faciliter les recherches de Tally.


« Ici » était un bien grand terme. A vrai dire, Anaël ne l'avait vu qu'une fois employer un tel nom. C'était celui qu'elle avait fourni un jour, en sa compagnie, à l'accueil d'un hotel. Ce n'était pas d'un bain de sang, dont la démone avait eut envie ce jour-là. Anaël se rappelait l'avoir taquinée à ce sujet, elle qui refusait toujours de se plier aux règles des humains qui s'était contrainte une fois à le faire pour profiter de son amant.
L'archange chassa ces souvenirs de son esprit pour se reconcentrer sur la situation présente. Il se sentait étrangement reconnaissant envers la succube, qui aurait pu simplement l'envoyer balader. Ô, il n'était pas dupe au point de croire à un quelconque altruisme, il se doutait que sa contrepartie finirait par arriver. Mais sachant ce que cela pouvait coûter à Tally de lancer une telle expédition dans son passé, il se sentait redevable, tout simplement.


Se tenant derrière elle, l'archange posa sa main sur l'épaule de la succube. Un geste excessivement maladroit si l'on considérait les ambiguités qui planaient entre eux mais qui lui sembla nécessaire. Ce simple contact lui permit d'absorber une partie de la négativité emprunte dans l'esprit de Tally afin de l'échanger avec un sentiment plus neutre. Le but étant que son passé d'humaine lui apparaisse suffisamment lointain pour ne plus susciter en elle le moindre regret. De son côté, ça ne lui coûtait pas grand-chose, mais il espérait que du côté de la succube, un tel échange serait significatif, au moins émotionnellement parlant.
Et puis les contacts physiques avec des démones ou créatures similaires, ça connaissait Anaël, c'était le moins que l'on puisse dire. Ca le connaissait, et ça ne lui déplaisait pas non plus.


« Puis-je vous aider dans vos recherches ? En inspectant un second carton, par exemple, proposait-il d'un ton éternellement monocorde, après avoir oté sa main de la peau de la jeune succube.







DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 197
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar


Tally était en train de vérifier dossier après dossier dans ses boîtes. Anaël l’avait suivi dans l’escalier. Elle sentait sa présence derrière elle. Rien qu’à sentir cette présence, elle eut immédiatement cette sensation de faim, ce besoin d’énergie qui se manisfestait lorsqu’elle avait besoin de chasser. Elle ignora cette sensation peu présente pour continuer sa tâche. La voix d’Aaël vint perturber le silence de la pièce. Il lui donna l’identité humaine de la démone. Voilà qui allait être beaucoup plus pratique car les dossiers étaient classés par ordre alphébatique. Sa version humaine était bien trop organisée à son goût.

« Voilà qui va faciliter les recherches, dit-elle sur un ton neutre. »

De façon un peu brutal, elle laissa tomber le carton qu’elle avait en cours dans les mains au niveau de ses pieds. Cela lui était inutile. Elle avait beaucoup moins de soin pour cette organisation maintenant. Elle n’en avait plus rien à faire de tout ça. Elle suffisament à faire avec la Confrérie pour s’inquiéter de tout ça. Certes si son père l’appelait pour un coup de main, elle irait en mission certainement mais juste pour le plaisir de tuer pas de travailler.

Alors qu’elle se penchait pour choisir un carton spécial. Elle sentit une main sur son épaule quand elle se redressa. Son corps entier fut parcouru de frisson par ce simple contact. Elle se figea quelques instants. La sensation de faim s’aggrandissait une nouvelle fois. L’espèce de dégoût et d’amertune qu’elle gardait au fond d’elle-même depuis l’évocation de sa version humaine, venait tout simplement de disparaître. C’est comme si la main d’Anaël avait tout aspiré. Elle pensait de plus en plus avoir affaire à un ange et non un démon. Les démons n’avaient en général pas ce genre de pouvoir. Enfin, elle pouvait se tromper, elle savait qu’elle était encore novice.

La voix de l’homme l’arracha de sa rêverie. Elle saisit le bon dossier dans le carton. Elle n’avait pas besoin d’elle grâce à ce nom. Elle laissa tomber le carton au sol une nouvelle fois en gardant le dossier sous le bras. Tout en étant consciente de la proximité de l’homme dans son dos. Tally se retourna vers lui de façon à être quasiment collé à lui sans jamais le toucher. Rien ne les séparait à part quelques centimètres. Elle plongea son regard dans celui d’Anaël.

La sensation de faim se manifesta de façon beaucoup plus puissante cette fois ci. Heureusement qu’elle n’avait pas les symptômes des humains sinon son ventre se serait mis à gronder. Ses yeux glissèrent sur les lèvres de l’homme et remontèrent lentement vers ses iris. Elle avait un regard intense à cet instant avec un éclat de désir au fond des iris. Le succube était revenu au galop et avait enterré les souvenirs dans un trou bien profond. Un début de sourire séducteur se dessinait sur les lèvres de Tally tandis qu’elle ne lâchait plus des yeux ceux d’Anaël.

« Avec le nom, j’ai trouvé ce que vous désiriez, dit-elle d’une voix très faible aux limites du chuchotement. »

Elle avait fait exprêt d’employer un mot de la famille du désir. C’était comme une question. Que désirait-il à cet instant ? Le dossier calait sous le bras de la jeune femme où ses lèvres ? Elle venait de reprendre la partie de leur petit jeu depuis le début et elle avait joué deux fois d’affilés pour rattraper son retard. Elle inclina légèrement la tête sur le côté tout en maintenant cette proximité entre eux. Elle aurait pu se coller à lui mais parfois ne pas avoir de contact était encore plus excitant. La preuve, à l’intérieur elle commençait à avoir horriblement faim.

Le dossier sous le bras de la jeune femme contenait quant à lui la quasi-totalité des crimes d’Angrboda avec photos en prime. Ce n’était pas le dossier que l’on lisait avant de dormir car certains meurtres faisaient vraiment froid dans le dos. Il contenait également les rapport de la jeune femme et de son collègue Caleb. A eux deux, ils avaient poursuivi la démone dans une bonne partie du pays. Ils avaient commencé leur traque dans le Sud de l’Angleterre mais elle leur avait échappé car ils n’avaient pas fait le poids au combat. Ils l’avaient ensuite retrouvé à l’Est du pays mais encore une fois elle leur avait échappé car ils avaient retrouvé deux enfants sur les lieux et ils avaient préférés s’occuper des enfants plutôt qu’elle. Elle avait mis ensuite plusieurs mois ensuite pour se manifester à nouveau dans le Nord du pays cette fois ci. Caleb n’était pas passé loin de la mort avec un autre de leur collègue et la jeune femme l’avait manqué de peu. Seulement la traque s’était soudainement arrêtée lorsqu’ils avaient retrouvé le corps de la femme dans une véritable marre de sang avec plein de symboles bizarres sur le corps. Maintenant qu’elle connaissait le monde du surnaturelle, Tally se demandait si ce n’était pas un leurre de la démone pour mettre fin à la traque.

_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 20/05/2017
avatar
Anaël a écrit:

Avis de recherche démoniaque

Tally Youngblood & Anaël (+libre)



09 Mai 1998



Derrière le calme rigide qui régnait sur le corps de l'Archange, une angoisse tentait à se faire entendre. Une impatience qui faisait battre son cœur un peu plus vite à chaque seconde. Au fin fond de cette cave humide, un grand moment se jouerait d'un instant à l'autre. L'adrénaline était devenue l'unique chose qui irriguait ses méninges. D'une seconde à l'autre, il saurait ce qu'Angrboda était devenue. Surtout, il saurait s'il pourrait un jour la revoir.
Anaël se demandait parfois si un tel sentimentalisme était une conséquence de sa cohabitation passée avec les humains. Il lui semblait souvent avoir était contaminé par leur capacité excessive à ressentir et à s'émouvoir. La rémission fut longue au Royaume des Anges. Face à son abandon des humains et de la démone, il s'était sentit lâche avant de ressentir une profonde colère à l'égard d'eux et de lui-même. Les regrets avaient prit le relais et petit à petit, Anaël se défit de cette étrange sensation. Il parvint, après des années, à redevenir l'Archange froid, observateur et calculateur que sa fonction attendait de lui. En revenant sur terre, il s'était juré de se protéger infiniment contre un quelconque attachement. Pour le moment, on pouvait parler d'une certaine réussite. Son impatience concernant Angie fut bien la seule ombre au tableau.


Qu'Asmar garde bien Lahhel d'une telle maladie, c'était tout ce qu'Anaël pouvait lui souhaiter.


Lorsque Tally se redressa, un dossier sous le bras, un bourdonnement sourd engloba ses tympans. Le grand moment, c'était donc maintenant. La voix de la succube lui parvenait à peine, tant son attention était concentrée sur ce qu'elle venait de dénicher de l'un des cartons poussiéreux. Son regard s'absenta un long moment de ses pupilles. Il n'était pas certain de vouloir faire face à la nouvelle. Et si Angie était morte ? Jamais plus il ne la verrait, jamais plus il ne la toucherait.
La crainte recula soudainement dans son esprit. Il n'y avait pas quinze façons de savoir.


Lorsque l'esprit de l'Archange parvint à revenir dans la situation présente, la première chose qu'il comprit, c'était la nature de la contrepartie qu'il n'allait plus devoir tarder à fournir. Avec une succube, le suspense n'était pas bien grand, mais ce retour brutal à la réalité manqua de l'offusquer. Que n'aurait-il pas fait pour une information sur la démone ? Il préférait ne pas savoir. Une chose est sûre, tout cela devait en valoir la peine.
En posant les yeux sur Tally, il afficha une mine satisfaite.


« Magnifique, glissa-t-il sur le même ton confidentiel que la succube.


En un geste, le dossier de la jeune femme lui fila entre les doigts et se retrouva entre ceux de l'Archange. Le rentre-dedans pouvait bien attendre, songeait-il.


A la recherche d'un éclairage un poil plus efficace, Anaël fit quelques pas dans la cave, jusqu'à se retrouver tout prêt de la lampe la plus accessible à son goût. Ses yeux glissèrent sur les feuilles jaunies avec une rapidité surnaturelle. Les photos défilaient sans qu'il ne s'attarde sur le moindre de ces bains de sang qu'il connaissait déjà. Il se surprit même à saluer le sens de la mise en scène d'Angrboda. Elle n'avait pas son pareil pour glacer d'effroi les humains, et aucun d'entre eux, même le plus créatif, ne lui arrivait à la cheville en terme de théâtralisation.
Les pages défilaient, et la succube ne semblait plus exister à ses yeux, tant il brûlait de connaître le fin mot de l'histoire. Il repensait aux nuits, aux journées entières passées avec Angie, à la noirceur de ses yeux, à la pâleur macabre de sa peau, à la rondeur de ses seins, à la pulpe de ses lèvres et à la chaleur de son corps. Il s'imaginait déjà la retrouver, il s'impatientait de se confondre en elle à nouveau. La démone l'avait toujours obsédé, mais c'était bien pire depuis qu'il avait ce fichier entre les mains.


Son geste s'interrompit, la main suspendue dans les airs, lorsqu'il découvrit enfin la dernière feuille du dossier. Une photo, complétée d'une poignée d'annotations, montrant la démone baignée de son propre sang. Bien que ce ne fut pas la plus épouvantable des scènes, au vu du contenu morbide du dossier, ce fut toutefois celle qui choqua le plus l'archange.


Il n'eut pas le moindre doute sur la mort d'Angie. Elle n'aurait pu simuler une telle attaque, et jamais elle n'aurait pu survivre à tous les symboles qui lui avaient été taillés dans la chair. C'était l'oeuvre d'un chasseur expérimenté qui s'était assuré d'en finir une bonne fois pour toute avec les atrocités de la démone.
Une bouffée d'oxygène quitta les poumons d'Anaël. Un juron brisa le silence qui régnait dans la cave. D'un geste sec, il referma le dossier et le claqua dans les bras de Tally.


« J'ai besoin d'un verre. » lâcha-t-il tout aussi sèchement avant de remonter les escaliers menant au rez-de-chaussée.


A vrai dire, Anaël avait surtout besoin de quelques secondes pour faire disparaître le torrent d'émotions qui parcourait ses veines. Il savait bien que l'alcool ne changerait rien en lui, et rien que pour ça, il se mit à envier la faiblesse des humains.
L'adrénaline venait de connaître une profonde dépression, le laissant quelque part entre l'incapacité à assimiler ce qu'il venait de comprendre et l'envie de faire la peau au fils de pute responsable de la mort d'Angie.
Parvenu dans le salon de l'appartement, il s'écroula dans un fauteuil, avec l'envie de détruire n'importe quoi pour passer ses nerfs. Il damnait son jeune frère d'être revenu sur terre, sans qui il ne serait jamais redescendu, il en voulait à tous, du bâtard qui avait assassiné Angie au salaud qui avait prit la photo sans rendre la moindre dignité à son cadavre, en passant par lui-même, qui n'avait pas été là pour la protéger.
C'était bien plus qu'un juron qui cherchait à sortir de la bouche d'Anaël. C'était un cri, un hurlement aussi puissant que la haine qu'il éprouvait. Pourtant il demeura muet. Il préféra porter un verre à ses lèvres, et attendre simplement la suite des événements. Aucune bonne décision n'a jamais été prise sous le coup de l'impulsion, il le savait. La vengeance est un plat qui se mange froid, Anaël le savait mieux que personne. Plus que le savoir, il s'évertuait à l'appliquer.

Pour le moment, il profita de ces quelques instants de solitude pour redevenir aussi visiblement impassible qu'il ne l'avait été depuis son arrivée.
Il avait eu ce qu'il cherchait, c'était au tour de Tally de poser ses exigences.






DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 25
Messages : 197
Date d'inscription : 27/09/2016
avatar


Quand Anaël prit le dossier sous le bras du succube. Tally aurait pu lui cracher à la figure mais elle avait des bonnes manières. Elle le regarda s’éloigner d’elle avec le dossier. Elle le vit lire avec attention et empressement le contenu du dossier. La jeune femme détourna son attention de l’homme. Il venait en vérité de jouer au con de se comporter en véritable goujat. Tally attrapa les cartons qu’elle avait laissé tomber et les rangea un minimum pour ne pas avoir un bazar monstre dans sa cave. Quand elle se redressa, elle vit qu’il avait la main suspendue dans les airs. Apparemment, la fin de l’histoire ne lui plaisait pas. Il devrait pourtant savoir que les belles fins étaient réservés aux princesses et sa démone était très loin d’une princesse.

Anaël claqua le dossier dans les bras de Tally et sortit de la cave en prétextant avoir besoin d’un verre. Il avait eut de la chance de quitter la pièce car la jeune femme allait lui aplatir le dossier sur la tête. Ah les hommes et leurs sentiments. Un rictus moqueur déforma les lèvres de la jeune femme. Elle posa le dossier sur les cartons et quitta la pièce. Elle remonta les escaliers et entendit un miaulement en haut des escaliers pour l’accueillir. Tally sourit à Minuit, son chat, qui venait de faire son apparition.

«Bonjour, ma belle, dit-elle affectueusement. »

Elle prit sa boule de poils dans les bras et se mit à la caresser. Elle eut une drôle de sensation, elle venait de sentir son énergie faiblir légèrement. Elle fronça les yeux vers son chat comme si c’était lui le responsable mais après elle sourit à sa propre bêtise. C’était juste son corps qui lui rappelait qu’elle allait devoir se nourrir pendant le soirée.

Elle débarqua dans son salon où se trouvait Anaël. Elle s’appuya contre le buffet à l’autre bout de la pièce tout en continuant de caresser son chat. L’homme semblait un peu dans un état second, il avait perdu de sa belle assurance. Tally qui n’avait pas oublié son comportement, n’avait absolument pas envie d’être gentille.

« Alors, c’est bon tu as eut les informations que tu voulais? Demanda-t-elle un peu froidement. »

Elle allait ajouter quelque chose mais elle venait de remarquer un changement. Sa voix n’avait plus le même timbre que cinq minutes avant. Immédiatement, elle leva les yeux vers le miroir qui se trouvait en face d’elle. Elle avait encore changé sans s’en rendre compte. C’était insupportable, il suffisait que quelqu’un pense fort à une personne et le pouvoir de succube de Tally se déclenchait pour en prendre l’apparence. Il était vraiment tant qu’elle se contrôle un peu. Elle savait très bien qu’elle était beaucoup trop jeune pour contrôler son pouvoir mais il fallait qu’elle en touche deux mots à Chester.

« Cela devient un peu gênant cette manie de changer d’apparence tout le temps, dit-elle plus à son reflet qu’autre chose. »

Maintenant, elle savait pourquoi elle avait senti son énergie faiblir dans le couloir. Minuit frotta sa tête contre sa joue avec ronronnement. L’avantage de ce chat s’est qu’il n’était pas regardant sur l’apparence de sa maîtresse, elle semblait la reconnaître à chaque fois sans problèmes. Tally lui caressa la tête une nouvelle fois et la posa par terre. Elle regarda Minuit partir en direction de la salle à manger pour se poser sur une chaise. Elle épousseta rapidement ses vêtements pour retirer les poils.

« Je suppose que c’est à tes pensées que je dois ce changement, déclara-t-elle avec un sourire en coin. »

Ce n’était pas vraiment une question car elle connaissait déjà la réponse. Elle avait l’apparence de la démone qu’elle avait chassé autrefois. Anaël venait d’apprendre sa mort et il semblait profondément touché par cette nouvelle lorsqu’il l’avait appris dans la cave. C’était forcément de sa faute si elle avait changé d’apparence. La jeune femme croisa les bras contre sa poitrine et resta tranquillement appuyé contre son buffet. Oui elle en voulait toujours à l’ange pour son comportement.

_________________
Sauras-tu résister à la tentation, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 20/05/2017
avatar

Avis de recherche démoniaque

Tally Youngblood & Anaël (+libre)



09 Mai 1998





Anaël était présent physiquement, mais son esprit se trouvait à des années lumières de cet appartement. Le verre à la main et le regard plongé dans le vide, il repensait à Angie. Plus qu'il n'y pensait, il se souvenait d'elle, de l'incroyable énergie qui émanait de sa simple présence, des jeux de séductions auxquels ils s'étaient tous deux livrés avant de succomber l'un à l'autre. Cette période était, sans la moindre hésitation, la plus grisante de toute son existence d'Archange. Angie était littéralement addictive, si bien qu'à son simple souvenir, Anaël sembla devenir moite de la tête au pied, à l'image d'un drogué plongé brutalement dans un état de manque. Un manque qui serait éternel.


A l'instar des êtres humains – qu'il méprisait pourtant infiniment – il se voyait déjà incapable de retrouver une telle alchimie avec qui que ce soit d'autre. Plus que cela, il se persuadait que nul n'arriverait jamais à la cheville d'Angrboda la Sanglante, la Cannibale, la Barbare ou quelque soit le surnom que lui donnaient ses « collègues » démons.
Si l'attrait qu'il nourrissait autrefois pour la démone était en tout premier lieu d'ordre sexuel, il ne pouvait nier l'avoir admirée par la suite pour son intelligence, sa détermination et son éternelle fidélité à sa véritable nature. Jamais elle ne s'était abaissée à obéir à des ordres qui lui semblaient idiots quand bien même ils eurent été dictés par Seytan. Angie n'avait vécu que pour elle-même, pour ses pulsions, quelles qu'elles soient. Qu'Anaël se l'avoue, cette démone, il l'avait profondément aimée et tout cela n'avait plus la moindre importance aujourd'hui.


Absorbé par tous ces vieux souvenirs, l'Archange releva à peine la tête en entendant les pas de la propriétaire des lieux se rapprocher. Connaissant la nature de Tally, il ne fut pas particulièrement surpris de la voir arriver sous les traits d'Angie. La Sucube arborait désormais des traits fiers et princiers, parfaitement similaires à celle qui hantait ses pensées. Pourtant, toute la passion qui se déchaînait dans l'esprit d'Anaël, à la simple évocation du souvenir d'Angie, ne se manifesta pas lorsqu'il détailla Tally.
Malgré sa nouvelle apparence, son attitude, sa manière de se tenir était la sienne et ses expressions étaient les siennes, et non celle de la démone. Anaël ne pouvait pas réellement « lui en vouloir » . En venant chez elle, il savait à peu près à quoi s'attendre. Malgré tout, et bien qu'il n'en toucha pas un mot, il fut presque convaincu qu'Angie aurait trouvé cette caricature insultante. Lui ne s'en offusqua cependant pas.


« J'ignorais qu'on se tutoyait, répondit son timbre las aux remarques de Tally.


Il reposa finalement son verre, et se câla un peu mieux dans le fauteuil qu'il occupait.


« Oui, j'ai eu les informations que j'étais venu chercher. Je vous remercie d'ailleurs pour votre… votre coopération. Je pense que c'est le mot le plus proche de la situation. Maintenant, je suppose que c'est à votre tour d'exiger une contrepartie. Allez-y, je suis tout ouïe,
concluait-il d'un air faussement amusé.





DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Avis de recherche démoniaque (Tally, Anaël+libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Avis de recherche: Écuyers
» Avis de recherche
» Prendre et Valider un Avis de Recherche
» Modèle de fiche prédef △ Avis de recherche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nécronomicon :: Le Londres Moldu :: Habitations :: Le Chat de feu-