The supremacy of the Muggles ends here.
Voldemort a ouvert les portes de l'Enfer et contrôle le gouvernement anglais. Sa suprématie ne s'arrêtera pas là. Avec la source de la magie noire à ses côtés, il s'apprête à mettre la main sur tous les continents. Son objectif : soumettre les moldus et les traîtes à leur sang. L'aiderez vous dans ce combat ou rejoindrez-vous la coalition internationale ?
RéglementContexteBottinsLes groupesLes créatures jouablesScénarii et Postes vacantsInvités
A savoir
# Juin 97 : Dumbledore meurt par la main de Severus Rogue
# Eté 97 : Voldemort prend le contrôle du gouvernement
# Septembre 97 : La Coalition Internationale reprend du service et une nouvelle année scolaire démarre sous la domination des Carrow
# Décembre 97 : Voldemort redonne sa liberté avec Seytan et passe un pacte avec ce dernier
# Nous sommes en mai 1998
Contexte
C'est une terrible annonce qui secoue le monde des sorciers : Dumbledore est mort, assassiné par Severus Rogue. Le plus grand mage noir de tous les temps en profite pour mettre la main sur le ministère de la magie. Son objectif : purifier la race sorcière et faire des moldus ses esclaves. Mais son empire ne s'étant qu'aux frontières de la bonne vieille Angleterre. Le monde entier doit être nettoyé. Pour cela, Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom est en quête de la source même de la magie noire. Le Necronomicon, le livre des monstres et des morts, le mène devant les portes de l'enfer, qu'il laisse grandes ouvertes...
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Blackout
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Unexpected Alliance - Lahhel & Vinzent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 39
Date d'inscription : 28/01/2017
avatar

« Unexpected alliance »
Lahhel & Vinzent - 1er Mai 1998



Dans les grandes villes, les nuits étaient toujours semblables. En semaine, on voyait relativement peu de monde s’aventurer à l’extérieur une fois les magasins fermés. Il y avait toujours ceux qui restaient un peu plus tard dehors pour aller au restaurant ou au bar, mais il s’agissait quand même d’assez peu de monde quand il fallait se lever tôt le lendemain. En revanche, une fois que le week-end approchait, les centres-villes se remplissaient inexorablement de fêtard en tous genre. S’il était beaucoup plus facile pour Vinzent de faire son “shopping” dans une foule pareille -car des individus peu recommandables étaient toujours de la partie-, il préférait les soirées calmes de semaine.

Londres était un peu différente des autres villes que Vinzent avait exploré. Il y avait peu de monde dehors quelque soit le jour de la semaine une fois la nuit tombée. Les rues ne semblaient tourner au ralenti de manière générale si l’on écoutait ce qui se disait. La présence d’une ambiance lourde et pesante se faisait ressentir partout. L’air semblait chargé, oppressant comme avant un orage même si aucun orage ne voyait le jour. Au final, ce n’était pas si étonnant quand on savait que les portes des Enfers s’étaient ouvertes…

Toujours était-il qu’en cette nuit plutôt belle de semaine, la ville semblait assez désolée. Vinzent n’avait pas particulièrement faim, mais il préférait quand même s’aventurer dehors au cas où il tomberait sur quelqu’un capable de satisfaire sa soif. Ou du moins, quelqu’un pour qui il n’aurait pas mauvaise conscience, ce qui n’était pas tout à fait la même chose. C’est sans autre but qu’il arpenta la ville. Il se permettait d’écouter les pensées des gens qu’il croisait, mais rien n’attira son attention avant un bon moment. Cela ne dérangeait pas vraiment Vinzent, il aimait bien se promener. La nuit était plutôt agréable et le manque d’activité de la ville avait un effet assez reposant. Ses pas l'emmenèrent aux abords d’un restaurant qui semblait avoir plus de clients que la plupart des établissements alentour. L’allemand ne rentra pas à l’intérieur du “Phénix et Dragon” si l’on en lisant la pancarte mais continua son chemin dans le coin.

Un cri le stoppa pourtant net dans sa marche tranquille. C’était un bruit fort pour ses capacités, mais qui aurait parut extrêmement tenu à un humain. Pourtant Vinzent n’hésita pas à s’avancer d’un pas rapide dans la directement du bruit. Le cri était celui d’une femme qui semblait complètement terrorisé. C’était le genre de son auquel il était habitué lorsqu’il s’occupait d’un pécheur…

Il ne mit pas longtemps à arriver dans la ruelle d’où il avait perçu le bruit. Il vit alors 3 hommes en train d’agresser une jeune femme. Elle s’était faite bâillonner de manière plutôt précaire par une écharpe qu’on avait enroulée autour de sa bouche. Elle tenait toujours de crier et de se débattre, mais elle était au sol, un des hommes lui tenait les poignets et les minces sont qui sortaient de sa bouche étaient ténus. Vinzent ne chercha pas à comprendre davantage ce qu’il se passait là, la jeune femme se faisait visiblement agresser et il n’allait pas la regarder sans rien faire. Il s’avança encore vers la jeune femme en ayant bien l’intention de faire déguerpir les agresseurs.

- Arrêtez ça tout de suite !

Deux d’entre eux se retournèrent vers lui et Vinzent s’immobilisa immédiatement. Leurs yeux étaient noirs, d’une profondeur abyssale et leurs sourires mauvais ne valaient rien qui valent. L’atmosphère sembla alors se modifier d’un coup autour de Vinzent et il se rendit compte trop tard qu’il n’avait pas simplement à faire à un groupe d’humains, mais à trois démons assez vieux. Il n’avait que rarement croisé des créatures démoniaques dans son existence de vampire et s’il se sentait capable de faire le poids contre un seul d’entre eux, il n’avait pas la moindre chance face à trois d’entre eux. Il n’allait pourtant pas reculer, il ne pouvait pas laisser cette pauvre fille à son sort et partir. Ce n’était pas chrétien. Il se prépara donc à l’arrivée des deux premiers démons sur lui, tandis que le troisième se désintéressait complètement du combat et continuer de s’occuper à Dieu savait quoi avec cette pauvre fille.

Vinzent n’était pas du genre à se battre, mais ses réflexes de vampires l’avaient paré à ce genre d’éventualité. S’il esquiva le premier coup du démon, il se prit celui du deuxième en pleine mâchoire. Le coup aurait probablement tué un humain et déstabilisa grandement Vinzent qui n’eut pas la capacité de faire quoi que ce soit quand un second coup s'abattit sur lui. Il trébucha un peu plus en arrière et reçu un uppercut qui le fit reculer si fort qu’il tomba sur les poubelles derrière lui causant un tintamarre retentissant. Ou bien peut-être était-ce  simplement parce que Vinzent était un peu sonné que le bruit lui paraissait si fort. Il n’avait pas trop le temps de se poser la question, il fallait qu’il se relève, maintenant et qu’il frappe… Ce qui était plus facile à dire qu’à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 22/01/2017
avatar
Unexpected Alliance
Lentement, très lentement, Lahhel ouvrit les yeux. Il faisait d’un sombre inquiétant tout autour de lui et il lui fallut plusieurs secondes pour s’habituer à cette atmosphère. Pas de lumière aveuglante, pas d’halo de lumière, pas de bruit déchirant le ciel. Rien, rien que le silence et une apparition saugrenue. Voilà tout. L’Archange venait tout juste de quitter le Royaume des Anges, il venait de prendre la décision qui ne lui permettrait sans doute pas de revenir en arrière, non. Il se dépêcha de replier ses ailes et de les rendre invisibles à la population. Il allait devenir un humain, un humain des plus basiques. C’était son souhait pour se mêler à eux et les comprendre. Pour cela, il devait faire des concessions. Il avait déjà fait une liste de tout ce qu’il allait devoir faire pour prendre son nouveau rôle à bras le corps. La liste des tâches était plutôt importante, et il ne doutait pas qu’il lui manquait quelques-unes. C’était bien la première fois il s’essayait, aux « vacances terriennes », après tout. Tout n’allait pas se régler en un jour, il en était bien conscient, mais à vrai dire, il avait déjà commencé son travail en même de poser les ailes sur Terre. Par exemple, il avait distillé dans l’esprit de certains sorciers influents de l’époque l’idée d’embaucher un professeur suppléant. Ou encore, il avait regardé quel appartement était libre à sa période d’arrivée. Mais pour l’heure, il préférait prendre son temps, profité de ses premiers pas d’Homme.

Beaucoup penseront qu’il n’avait pas cherché le bon moment de la journée pour apparaître. Au contraire, c’était bien intentionnel. Il avait repéré un petit coin où quasiment plus personne ne se rendait passée une certaine heure. De plus, son apparition était moins susceptible d’être repérable. Il ne tenait pas à passer pour une bête de foire. Lentement, une fois de plus, il sortit de la petite allée. Les odeurs de la ville le giflèrent avec violence. Celle de l’essence, des restaurants, de l’urine, du tabac, de l’herbe, des chiens, des chats, des parfums. Et puis, il y avait le bruit aussi, celui de l’électricité dans l’air, la voix des passants, le moteur des voitures, les jappements du yorkshire du deuxième étage, le mâchouillement des souris et autres rats. Soudainement, tout cet imbroglio lui donna un mal de tête violent. Il n’était pas habitué à ça, vraiment pas. Il plaqua ses deux mains sur ses oreilles pour faire barrière aux sons qui l’agressaient.

- Vous allez bien monsieur ?

Cette voix lui parvint de très loin. Il ouvrit les yeux pour apercevoir une jeune femme d’une vingtaine d’années à ses côtés. Elle avait l’air soucieux et avait penché son visage vers lui, prêt à intervenir si le besoin se faisait sentir.
Lahhel se redressa, essayant de paraître en pleine forme. Voilà même pas cinq minutes qu’il venait de débarquer qu’une humaine devait déjà lui venir en aide. L’Archange lui sourit.

- Merci Mademoiselle, tout va bien. Juste une migraine.
- Vous devriez consulter un médecin. Je suis infirmière à l’hôpital St-Barthes, je peux vous y conduire si vous le voulez ?
- Non merci, répondit Lahhel. Ça doit être votre jour de congé.
- Le protocole ne prend pas en compte les jours de congés, rit-elle.
- Tout va bien, je vous assure. Merci beaucoup pour votre inquiétude.
La jeune femme sembla hésiter. Elle mordit ses lèvres, examina du regard des points centraux du visage de Lahhel puis haussa les épaules.
- Comme vous voudrez. Mais si vous ne vous sentez pas bien, allez-y. Peut-être même qu’on se croisera, s’amusa-t-elle en faisant marche arrière.

Elle semblait sur le point de lui dire quelques mots de plus, mais à la place secoua la tête et lui tourna le dos. Ce fut à ce moment que Lahhel se rendit compte que son mal de tête était passé. Se concentrer sur la conversation avec la passante lui avait fait passer outre les autres bruits autour de lui. Ceux-ci avaient étrangement baissé de volume. C’était comme ça que le cerveau des humains fonctionnait. Leurs sens ne leur permettaient pas d’être réceptifs à toutes les informations optimales. Il y avait une sélection. Et c’était cette sélection que Lahhel allait devoir apprendre à faire.

Pendant plusieurs minutes, Lahhel marcha. Sans vraiment de but, il voulait juste découvrir ce qu’il avait sous les yeux. C’était si étrange de pouvoir toucher du doigt ce qu’il avait observé durant des milliers d’années si loin d’ici. Il n’avait qu’une hâte : que le soleil se lève pour qu’il puisse voir ces rues sous un nouveau jour.

Mais un son le sortit de cette euphorie interne. Un son froid et intense. Lahhel jeta un regard autour de lui. Personne ne semblait l’avoir entendu. Pourtant, tous ses sens étaient en alerte et il ne lui en fallut pas plus pour saisir l’urgence du cri. Ni une ni deux, il partit dans la direction du hurlement. Un autre son lui parvint, celui d’un fracas. Lahhel se mit à courir et très vite, il arriva sur les lieux du combat. Une humaine, un vampire et trois démons. Deux de ces derniers étaient aux prises avec le vampire, tandis que le troisième ne se séparait pas de l’humaine terrifiée Il n’en fallut pas plus à l’Archange pour comprendre la situation.

Une lumière jaune et chaude électrifia sa main droite. L’un des démons porta son attention sur lui et son visage se figea de terreur. Ces êtres-ci pouvaient sentir l’aura de leur ennemi. Et l’ennemi, c’était Lahhel. Sa force dépassait celle d’un ange banal. Jamais ils n’avaient eu affaire à une telle créature. Un autre démon se tourna vers Lahhel. D’un mouvement, il plaqua l’un d’eux contre un mur, juste à côté des poubelles sur lesquelles le vampire était tombé. Lahhel lui tendit l’autre main, pour l’aider à se remettre sur ses jambes.

- Occupez-vous de la fille, lui ordonna-t-il sur un ton autoritaire, mais qui ne laissait pas de doute sur ses intentions.

L’un des démons restants se jeta sur son dos alors que l’ange utilisait son pouvoir sur celui qu’il avait entre les mains. Ce dernier hurla à la mort lorsque les ondes de l’Ange lui transpercèrent la poitrine. Ses yeux se ternirent et il glissa le long du mur. Mais l’autre était toujours sur Lahhel. L’Archange n’avait pas le temps de s’occuper du vampire et de voir où il en était avec le troisième démon. Il espérait surtout que l’humaine était toujours saine et sauve. Aucun son ne lui indiquait encore si elle était en vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 28/01/2017
avatar

« Unexpected alliance »
Lahhel & Vinzent - 1er Mai 1998


Un instant Vinzent était plutôt mal en point avec deux démons le frappant à répétition et l’instant d’après un être dont il ne connaissait pas la nature était à ses côtés et tenait l’un des démons plaqué contre le mur. Tout s’était passé très vite et c’était plutôt rare pour un vampire de voir le monde fonctionner plus vite que soi. Il émanait du nouveau venu quelque chose d'extrêmement puissant, quelque chose que Vinzent n’avait jamais expérience. Étrangement, cette puissance avait quelque chose de bon et en même temps, il éprouvait une crainte instinctive envers cet individu, ce qui était tout nouveau. Il n’eut pas l’occasion de se poser plus de questions cependant car l'individu lui tendit la main pour l’aider à se, relever. Même à travers ses gants, Vinzent sentit la puissance émanait de la main qui l’aidait, c’était assez incroyable. L’ordre de s’occuper de la fille lui avait été donné et l’allemand ne se posa pas de question avant de se diriger vers le dernier démon. Après tout, le nouveau venu avait l’air de maîtriser la situation.  

Vinzent se dirigea donc avec une volonté de fer vers le démon qui s’occupait toujours de la femme comme si ce qui se passait autour de lui n’avait pas d’importance. Il avait déchiré les vêtements de la fille et des longues entailles étaient maintenant visible un peu partout sur son corps. Son pantalon lui était descendu sur les chevilles et elle semblait inconsciente. Le vampire n’attendit pas plus, approchant par-derrière le démon qui était à genoux devant sa victime, il lui bloqua toute retraite en posant lourdement son pied sur le mollet de la créature. Sans attendre plus de réaction, il posa ses mains de chaque côté de la tête du démon, lui attrapant la tête dans un étau de fer. Il se mit ensuite à tourner vers la droite, de toutes ses forces. Le démon sortit de sa transe et commença à se débattre, essayant de forcer sur son cou et donnant des coups avec ses bras. Ses mains n’avaient plus rien de leur apparence humaine et ressemblaient maintenant plus à des griffes ensanglanté. Il parvient à entailler Vinzent dans les côtes, qui lâcha un cri mais celui-ci ne lâcha pas sa prise et continua de forcer. La pression ne fit de plus en plus grande et le démon se mit à hurler avant d’un “clic” se fasse entendre et que toute pression disparaisse. La tête du démon se décrocha de son torse, éclaboussant sans ménagement Vinzent mais aussi la pauvre fille toujours en dessous de son agresseur.

L’allemand balança la tête dans un coin sans y réfléchir plus avant et éloigna le corps sans vie sans ménagement pour surveiller l’état de la fille. La respiration de celle-ci était difficile, elle semblait presque suffoquer. Peut-être que l’une des entrailles avait percé un poumon. Son pouls était irrégulier lui aussi mais faible. Elle perdait pas mal de sang et avait visiblement des lésions à divers endroit. Tout laissait à penser qu’elle avait été violée par ce démon en plus du reste mais Vinzent n’arrivait pas à comprendre pourquoi. Ce n’était pas la priorité cependant, il fallait sauver cette fille au plus vite avant qu’elle ne décède.

Vinzent se tourna vers le nouvel arrivant pour voir comment il s’en sortait. Si l’un des démons était hors jeu, l’autre faisait encore des siennes. Cherchant autour de lui un genre d’arme pour aider le nouvel arrivant, Vinzent se saisit d’un des pavés de la rue qui n’était plus maintenu par du ciment. Il se concentra un instant.

-  STOP ! Ne bougez plus.

Et il lança son projectile dans la tête du démon qui tomba au sol avec un cri. Il laissa l’arrivant se charger du démon à présent en position défavorable et se détourna de la scène pour prendre la jeune femme dans ses bras. Il prit tout de même la peine de remonter le pantalon de la jeune femme aussi délicatement que possible pour cacher sa nudité partielle. Il revient vers l’étranger qui en avait fini avec le démon.

- Elle est plutôt en mauvaise posture, elle saigne, elle a du mal à respirer et je crois qu’elle s’est faite violée. Il faut la conduire à l'hôpital.

L’odeur du sang de la jeune femme était plutôt enivrante mais Vinzent avait l’habitude d’exercer un certain contrôle sur lui. En plus, le sang du démon qu’il avait tué plus tôt avait tout au contraire une odeur assez répugnante qui l’aidait d’autant plus à se contrôler. Le plus grand déjà maintenant était qu’ils n’arrivent pas à lui prodiguait des soins assez tôt ou bien que les médecins humains n’aient pas les compétences pour soigner des dégâts infligés par des démons. Après tout, Vinzent n’avait aucune idée de ce qu’il s’était vraiment passé. Peut-être que ce genre de démon diffusait un poison dans le corps de leurs victimes ou quelque chose du genre… Il fallait qu’il essaie de sauver cette pauvre femme quoi qu’il en soit. Il attendait l’assentiment de celui qui l’avait aidé sauf si celui ci avait une meilleure idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 22/01/2017
avatar
Unexpected Alliance
Alors que le premier démon avait désormais les traits défigurés par les pouvoirs de Lahhel et qu’il glissait des mains de l’Archange, le second s’était accroché à lui. Lahhel lâcha une plainte lorsqu’il sentit des dents s’enfoncer dans la chair de son cou. Son dos était lui aussi attaqué par des mains qui ressemblaient désormais plutôt à des griffes. Le démon n’attendait qu’une chose : qu’il sorte ses ailes pour pouvoir les lui arracher. Lahhel ne lui ferait pas ce plaisir. Comme une réponse venue du ciel, un pavé tomba sur le crâne du démon qui fut déséquilibré et lâcha un peu sa prise. La créature céleste profita de ce moment pour se dégager de sa morsure. Dans les yeux de la bête, il pouvait déjà y voir la mort. Même s’il n’était pas homme à se vanter, Lahhel savait très bien que ce démon ne faisait pas le poids face à lui. Il n’était qu’un rejeton de l’enfer sans rien de particulier. Il était bien loin des forces que l’Archange avait déjà dû affronter dans le passé. Celles de Pazuzu notamment. Bref, une nouvelle fois il fit appel à ses capacités angéliques et le démon esquissa un pas pour s’enfuir. Dans un bond, Lahhel le rattrapa. Les créatures de son espèce n’étaient pas réputées pour leur capacité physique. Néanmoins, leur puissance magique était un atout hors du commun. Le démon hurla lorsque la main de Lahhel se posa sur lui. Il ne fallut que quelques secondes pour que son corps soit aussi brulé que son camarade. Une fois au sol, l’Archange prit la peine d’arracher les têtes des deux individus. Il préférait ne prendre aucun risque. Il s’agenouilla face aux dépouilles et psalmodia quelques mots anciens. Des flammes jaunes attaquèrent les cadavres et disparurent aussitôt, ne laissant plus qu’un tas de cendres encore chaudes.

Une fois cela fait, il n’attendit pas plus pour rejoindre le vampire. La jeune femme était dans un piteux état, inerte dans les bras de l’inconnu. Encore trop peu habitué aux sensations humaines, toute la souffrance de la pauvre chose le frappa de plein fouet. Son visage était dur, mais il avait une expression de tristesse intense. Chaque victime de ces pourritures était une perte immense. Aucun doute qu’elle ait été violée. Du sang lui manquait aussi et Lahhel était quasiment sûre qu’une hémorragie interne tentait de l’achever. Il serra les dents.

S’il était venu sur Terre, c’était pour être utile, pour apporter quelque chose et être une ressource pour la guerre qui allait éclater. Avant de partir, il s’était fait plusieurs promesses, dont celle d’aider les humains en très grande difficulté qu’il rencontrerait. Mais il y avait aussi celle de ne pas intervenir dans le destin personnel de ces humains. Il était pour la guerre, et uniquement pour la guerre. Former des sorciers pour soigner des blesser et sauver des vies, c’était dans ses objectifs. Il considérait que de cette manière, il n’intervenait pas directement. Sauver quelqu’un, directement de ses mains, n’était-ce pas déjà aller contre une de ses promesses ? Maintenant qu’il se retrouvait face à la situation tant redoutée, les mots qu’il avait pu proférer lui semblaient bien fades. L’hésitation même si pour lui elle dura trop longtemps – il pouvait deviner les conséquences de chaque dixième de seconde dans le corps de la victime – n’avait en fait pas été aussi longue. Avec douceur, il passa une main sur le visage de la jeune femme, puis la passe sur son cou et la fit traverser tout le haut de son corps. La lumière qu’il lui transmettait allait l’aider. Il n’avait même pas pris en compte la présence du vampire qui n’avait jamais dû assister à un spectacle pareil. Ou alors il allait penser qu’il avait affaire à un fou. D’ailleurs, Lahhel reporta son attention sur lui.

- Vous pouvez supporter son sang ? Sinon je peux la porter.

On ne sentait aucun jugement dans sa voix. Cette inconnue s’était montrée héroïque ce soir-là. La preuve vivant que les vampires n’étaient pas fondamentalement mauvais.

En lui transmettant une partie de son énergie, Lahhel lui avait donné quelques minutes supplémentaires. Il comptait bien les utiliser à bon escient.

- Suivez-moi, je connais peut-être quelqu’un qui peut l’aider.

L’infirmière. La jeune femme dont il ne connaissait pas le nom, mais qui l’avait intercepté un peu avant. La retrouver sera facile pour lui. Elle était encore dans le quartier. Il pouvait sentir sa présence pas trop lointaine. Son aura. Il la remarqua de l’autre côté de la rue et lui fit de grands gestes. Rapidement, elle le repéra et se dépêcha de venir à leur rencontre.

- Vous avez encore mal à la tête ?, lui demanda-t-elle avant de remarquer le corps de la victime.

Elle écarquilla les yeux et s’approcha.

- Que lui est-il arrivé ? Qui l’a mis dans un état pareil ?

Elle prit le pouls de la victime et sortit son portable pour contacter les urgences. Discrètement, Lahhel attrapa le poignet froid qui pendouillait dans les bras du vampire, s’assurant de lui donner assez d’énergie et pour faire ralentir l’hémorragie interne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 28/01/2017
avatar

« Unexpected alliance »
Lahhel & Vinzent - 1er Mai 1998


L’inconnu lui demanda s’il pouvait supporter le sang. C’était assez déstabilisant comme question. Déjà parce qu’il était rare qu’on devine qu’il était un vampire. Manifestement l’inconnu avaient des dons bien au delà de sa compréhension mais c’était tout de même troublant que sa nature soit dévoilée aussi facilement. Ensuite, il était surprenant qu’on lui pose la question sans animosité ou suspicion. Ce n’était pas souvent qu’un vampire faisait preuve de retenu devant un festin aussi librement ouvert mais peu de gens avaient une bonne image des vampires de façon générale. Qu’on lui pose la question sans jugement était nouveau.

Vinzent répondit avec signe de tête négatif accompagné d’un faible “C’est bon”. Il avait presque murmuré le mot tant il était troublé par la question. En fait, il se sentait timide tout d’un coup et presque honteux. Il n’avait pas le temps de poser trop de question au brun qui le demandait de le suivre vers une personne capable de sauver leur rescapée mais il était clair qu’il n’était pas humain. Pas humain mais pas que. Il y avait chez lui une aura tout à fait particulière que l’allemand n’avait jamais rencontré durant toutes ses années de vagabondage. C’était une aura forte, brillante, qui respirait la bonté. Du moins c’est comme ça qu’il le ressentait avec son expérience du monde et ses dons. Il était assez intimidant d’admettre devant cet être que vous étiez un vampire en quelque sorte. Vinzent avait toujours pensé que Dieu l’avait puni en le transformant en vampire. C’était une épreuve pour démontrer sa foi mais aussi une punition pour n’avoir pas su résister assez ardemment à Johanna. Avec le recul, c’était même pire que ce qu’il avait pensé, il n’avait pas juste succomber à une femme mais à un être du mal. Il s’était doublement damné…

Voir un être qui lui apparaissaient comme une représentation des cieux lui demandait s’il résistait au sang était comme se prendre une claque. Un rappel de sa condition. Un rappel qu’il n’était pas un être digne. Il avait pourtant sentit que la question n’était pas méchante mais il ne pouvait s'empêcher de se sentir sale face à cet “homme” à ses côtés. Se pouvait-il qu’il soit un ange ? Un flux d’énergie passa de son allié à la victime sans que Vinzent n’en comprenne la nature. Il n’eut pas le temps d’en savoir plus car l’homme le pressa de le suivre : il connaissait quelqu’un capable de les aider.

Vinzent se retrouva rapidement face à une femme qui était probablement médecin ou infirmière car elle s’activait déjà autour de la victime. Quand elle demanda ce qu’il s’était passé, le prêtre hésita à répondre. Elle avait l’air d’être humaine en tout point, il était donc inutile de parler de démons mais comment être sûr qu’elle vérifiait toutes les choses à prendre en compte dans une attaque magique de la sorte ? Il se décida pour la version la plus plausible possible.

- Elle s’est faite agressée par plusieurs types. Je ne sais pas trop ce qu’ils ont fait avant qu’on arrive mais elle a perdu pas mal de sang et je crois qu’elle s’est faite violée.

Alors qu’il parlait, il sentit à nouveau un genre d’énergie passer de l’inconnu à la victime. C’est en regardant l’homme qu’il se rendit compte qu’ils n’étaient pas en bon état tous les deux. Ils étaient en partie couvert de sang et avait eux même des blessures sérieusement même si elles n’inquiétaient pas Vinzent.

L’infirmière sortit son portable et contacta les urgences puis elle sembla hésiter une petite seconde avant de composer un second numéro. Elle appelait apparement une connaissance à elle et lui demandait de la rejoindre le plus vite possible. Quelque secondes après une nouvelle jeune femme arriva sur les lieux. Elle ressemblait en tout point à “l’infirmière”. Elles étaient probablement jumelle. La “nouvelle” tira “l’infirmière” par le bras et la tira un peu plus loin avant de lui parler à voix assez basse mais véhémante :

- Tu ne m’avais pas dit qu’il y avait des gens ! Tu sais bien que je ne peux pas faire ça publiquement, c’est interdit.
- Cassie, je t’en prie, regarde la, elle va mourir si on ne fait rien avant que l’ambulance n’arrive.
- … Tu te rends compte du risque que je prends en faisant ça devant deux moldus ? Je pourrais aller à Azkaban pour ça !
- S’il te plait Cassie. Tu leur fera tout oublier après. Tu sais que si je pouvais le faire, je ne viendrais pas te le demander.

Ce dernier accord sembla faire céder la “nouvelle” qui s’approcha alors de la victime, toujours dans les bras de Vinzent. Elle sortit alors de sa poche arrière un bout de bois que le prêtre reconnu rapidement comme étant une baguette. Sans faire attention à la réaction des hommes devant elle, elle lança plusieurs sort sur le corps de la victime, probablement pour identifier ce qui lui était arrivé. Elle semblait palir en découvrant les résultats mais Vinzent était incapable de comprendre ce qu’elle apprenait. Soudain, elle fit un pas en arrière,attirant “l’infirmière” avec elle et pointa ta baguette droit sur eux.

- Vous allez la poser délicatement par terre et vous allez m’expliquer très clairement ce que vous lui avez fait. Je sais qu’il ne s’agit pas de blessure classiques alors expliquez vous tout de suite.

Vinzent haussa un sourcil devant cette démonstration claire d’hostilité soudaine. Elle pensait que c'étaient eux qui avait fait ça à la fille ? Il obéit à l’ordre qui lui avait été donné et commença à se pencher pour poser la jeune femme au sol. Il se désespérait un peu de perdre autant de temps alors que la vie de la victime semblait s'amenuiser à mesure que les secondes passaient.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 22/01/2017
avatar
Unexpected Alliance
Même si Lahhel partageait au fond les mêmes craintes que Vinzent sur la prise en charge de la jeune femme inconsciente, il était tout de même soulagé de la voir entre des mains expertes. Il suivait attentivement le parcours de la baguette sur le corps inanimé. Son inspection lui parut si lente. À l’intérieur, il les suppliait de se dépêcher. Ses doigts tenaient toujours le poignet de la victime. Il prit soin de ne pas se faire repérer par la sorcière. Mais son effort était inutile. Lorsqu’elle les prit en porte à faux, Lahhel jeta un regard au vampire. Celui-ci se plia à son ordre, obligeant Lahhel à desserrer la pression et du même fait, mettre fin à son transfert d’énergie dans l’inconsciente avait vitalement besoin. Première frustration terrienne.
Imitant les gestes qu’il avait trop souvent vus de là-haut, Lahhel leva doucement les mains à hauteur d’épaule, signalant ainsi sa non-agressivité.

- Vous vous m’éprenez, commença-t-il avec un ton qu’il voulait rassurant, mais il restait quelque chose de pressé dans sa voix. Si cette jeune femme ne va pas à l’hôpital le plus vite possible, elle ne passera sûrement pas la nuit. Il porta son regard vers la sorcière. Ste-Mangouste doit avoir les ressources nécessaires à ce cas-là.

Les yeux de la jeune femme s’arrondirent d’étonnement. Lahhel avait fait un premier pas dans l’univers magique dans lequel il baignait. Manque de chance, n’étant sur place qu’à peine depuis une heure, il n’avait pas pu se fournir les accessoires nécessaires à sa couverture. Pas de baguette donc. Le vampire, dont il ne connaissait toujours pas le nom, ne pouvait lui non plus en détenir une. Même s’il avait été sorcier dans sa vie d’humain, il avait perdu toute forme de magie sorcière lors de sa transformation, comme tous ses camarades d’ailleurs. Ce n’était pas les armes qui leur manquaient, mais c’était aussi loin d’être leur objectif.

Sa petite révélation n’eut cependant pas l’effet escompté et la sorcière les menaçait toujours de sa baguette. Avait-elle le cran d’aller jusqu’au bout ? Ça c’était une autre histoire. Elle n’avait pas l’air d’être une mauvaise personne, sinon, serait-elle venue en aide à une inconnue au risque de mettre en danger le secret magique ? Non, Lahhel ne le pensait pas. De toute manière, il ne se sentait pas vraiment en danger et doutait que son camarade vampire le soit lui aussi. À part s’il lui venait l’idée de leur lancer un « incendio », ils étaient plutôt en bonne posture. Non, le problème se trouvait à leur pied. Le temps s’écoulait inlassablement et grain de sable sur grain de sable, la vie filait entre les doigts de l’inconnue.

- Si nous en discutions en chemin ? Vous savez transplaner ? Je sais le faire si cela vous pose problème. Mais je crains qu’elle supporte mal le voyage de cette façon.

Le transplanage était assez remuant, il fallait bien l’admettre, et il demandait une certaine concentration pour tout le monde. Autant dire qu’elle n’était pas dans les meilleures conditions pour cela.
Si ces deux personnes connaissaient le secret magique, elle devait aussi en connaître assez sur les créatures qui rodaient de plus en plus. Au pire, elle serait bientôt au courant. Lahhel, qualité ou défaut selon les gens, n’aimait pas tourner autour du pot. Cette fois-ci ne ferait pas exception.

- Des démons, répondit-il soudain sentant qu’elle ne les lâcherait pas tant qu’ils ne lui avaient pas donné une réponse.

L’ange les supposait assez intelligentes pour comprendre les dangers. Mentir ne ferait que s’embourber dans une situation délicate.

- J’ai entendu un cri et j’ai vu cette jeune femme être la proie de trois démons. L’homme que vous voyez à côté de moi était déjà en train de les éliminer quand je suis arrivé. À deux, on a réussi à s’en charger. Mais elle était déjà mal en point et si on ne se dépêche pas, il sera trop tard.

Lahhel vit l’hésitation dans le regard des deux jeunes femmes. La première qui l’avait rencontré semblait être complètement perdue. La magie, d’accord, mais des démons ? Sérieusement ?! Son amie semblait plus hésitante sans pour autant être sûre.

- Vous, dit-elle alors à l’adresse de Vinzent. Portez-la. On va se rendre à Ste-Mangouste. Vous allez venir avec nous.

Elle leva soudainement sa baguette avant de la rabattre subitement devant elle, comme si elle n’avait pas bougé d’un pouce. Une détonation s’entendit au loin et à peine quelques secondes plus tard, un bus bleu à trois étages évita quelques Moldus hagards qui ne se rendirent compte de rien.

- Vous allez monter dans le Magicobus. Allongez-la dans un lit et au moindre mouvement suspect, j’hésiterai à jeter un sort. Ce sera aux autorités que vous devrez vous expliquer en arrivant là-bas.
- Je viens avec toi, lui murmura la Moldue. Hors de question que je te laisse toute seule avec ces deux-là.

Celle répondant au nom de Cassie fut traversée par un doute. Puis elle acquiesça, malgré le secret magique et tutti quanti, elle n’était pas contre l’idée d’avoir une amie à ses côtés. Le conducteur à moitié du Magicobus ne serait pas d’un grand atout. Par chance, il y avait déjà quelques rares sorciers dans le véhicule. Elle comptait sur leur présence pour les aider en cas de rébellion des deux hommes. Elle glissa quelques mots au conducteur. Lahhel comprit qu’elle lui intimait de se rendre immédiatement à Ste Mangouste. Le trajet devrait être rapide.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Unexpected Alliance - Lahhel & Vinzent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Unexpected rainy day – ft. Sarah (ended)
» The Hobbit - An unexpected journey
» Love strikes at the most unexpected moment. Like a bird shitting on your head.
» That was unexpected ▬ Frej Styrbjörn
» Unexpected » Nathys × Yibo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nécronomicon :: Le Londres Moldu :: Lieux publics :: Phénix et Dragons-